Dernière minute :
DEPLORANT LEUR MARGINALISATION
L’Unesco plaide pour la revalorisation des peuples autochtones
vendredi 10 août 2018

{{Le monde célèbre ce jeudi 9 août la journée des peuples autochtones. Profitant de cette célébration, la Directrice générale de l'UNESCO, Mme Audrey Azoulay, juge l'occasion propice pour plaider en faveur de ces populations comptées parmi les plus vulnérables au monde. "Cette Journée internationale est l'occasion de sensibiliser l'opinion publique à la situation précaire des peuples autochtones, notamment en matière de migration, conformément au thème de l'édition 2018", estime Mme Audrey Azoulay. }} Pour la directrice de l'UNESCO, la migration conditionne le mode de vie de nombreux peuples autochtones. C'est le cas de sociétés pastorales, organisées autour du calendrier des transhumances, comme les éleveurs M'bororo d'Afrique de l'Ouest, dont les parcours saisonniers s'étendent sur plusieurs milliers de kilomètres. C'est le cas aussi de peuples de chasseurs-cueilleurs, se déplaçant sur plusieurs centaines de kilomètres carrés. Ils vont, par exemple, dans le désert de Kalahari ou dans le bassin du Congo, afin de bénéficier des ressources uniques de leur écosystème et d'en préserver le délicat équilibre. La patronne de l'UNESCO souligne, par ailleurs, que les peuples autochtones sont aujourd'hui de plus en plus exposés à des migrations forcées. Ils sont souvent la conséquence de désastres écologiques ou de conflits sociaux et politiques. "Chassés de leurs territoires, ils voient se désagréger leurs modes de vie, leurs cultures. Ils voient, en outre, s'évanouir, bien souvent, toute perspective de retour, a déploré Mme Audrey Azoulay. Notre Organisation est aux côtés des peuples autochtones pour les aider à relever les défis qui se posent à eux, en accord avec l'Agenda 2030 de l'ONU pour le développement durable, souligne-t-elle. Ainsi, au Soudan du Sud, en collaboration avec les autorités locales et la FAO, l'UNESCO a piloté un programme d'étude à destination des pasteurs, ouvrant la voie à la mise en place de systèmes éducatifs adaptés aux populations transhumantes, fait remarquer Audrey Azoulay. Pour faire face aux migrations contraintes, l'UNESCO promeut, par ailleurs, des politiques d'inclusion, en s'appuyant sur différents réseaux, comme la Coalition internationale des villes inclusives et durables, qui aide à l'accueil des réfugiés et des migrants, précise Mme Audrey Azoulay. "En cette Journée internationale, nous réaffirmons notre pleine adhésion à la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones, adoptée en 2007, et appelons la communauté internationale à se mobiliser pour garantir aux peuples autochtones le plein respect de leur dignité, de leur bien-être et de leurs libertés fondamentales", conclut la directrice générale de l'UNESCO. {{Mathy MUSAU}}
Les "31 invalidés" : Mabunda se propose de voir Fatshi pour une solution politique !
vendredi 23 août 2019

Les 31 députés nationaux invalidés par la Cour constitutionnelle continuent leur combat pour avoir gain de cause et renverser la vapeur. La speaker (...)
lire la suite
La publication du gouvernement et la MVE au menu des échanges entre Jeanine Mabunda et Leila Zerrougui
vendredi 23 août 2019

La représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies en RDC et cheffe de la MONUSCO était hier au cabinet de la Présidente de l'Assemblée (...)
lire la suite
Le futur de la Snel divise
vendredi 23 août 2019

*Pour le Conseiller Principal du Chef de l'Etat en charge des Mines et Energie, il n'a pas été dit que cette entreprise publique ne sera (...)
lire la suite
Ensemble exhorte les députés à prendre des initiatives idoines contre la corruption
vendredi 23 août 2019

La situation actuelle en RD Congo est caractérisée, notamment, par une grogne généralisée consécutive à la précarité sociale, la modicité des salaires (...)
lire la suite
Kagame et Museveni signent la paix de braves à Luanda
jeudi 22 août 2019

Le Chef de l'Etat rwandais, Paul Kagame et son homologue ougandais Yoweri Kaguta Museveni, ont signé un mémorandum d'entente portant normalisation (...)
lire la suite
" Cas Bahati " : La fédération de l’AFDC-A Sud-Kivu épingle Néhémie Mwilanya
jeudi 22 août 2019

Aux yeux de la fédération de l'AFDC-A Sud-Kivu, la " crucifixion " de Modeste Bahati Lukwebo a un concepteur et metteur en scène : Néhémie Mwilanya. (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Juste une question d’heures…

Rien ne s'est finalement passé hier jeudi. Le soleil s'est levé et s'est couché le plus naturellement du monde. Pas de publication du gouvernement tant attendu par la Ville, le Pays, l'Afrique et (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting