CHOIX DE SHADARY COMME CANDIDAT DU FCC
Felix Tshisekedi : " C’est un pas dans la bonne direction, mais le plus important reste à venir "
vendredi 10 août 2018

Les réactions continuent de pleuvoir après la désignation le mercredi 8 août, d’Emmanuel Ramazani Shadary comme candidat président de la République du FCC. L’UDPS Félix Tshilombo Tshisekedi estime que ce geste du Président Joseph Kabila constitue "un pas dans la bonne direction", précisant que "le plus important reste à venir".

Le fils de feu Etienne Tshisekedi appelle, par ailleurs, à l’application des clauses de l’Accord de la Saint Sylvestre 2016 en souffrance afin de permettre à la démocratie congolaise de mieux respirer. "La décrispation, les élections libres et crédibles pour une alternance pacifique… restent les prochains objectifs. Merci aux pays de la région, merci à la communauté internationale, merci au peuple congolais", pouvait-on lire sur le compte twitter deTshisekedi junior.
Dans le même registre, le Comité Laïc de Coordination, par la bouche de son porte-parole Jonas Tshiombela, salue la désignation de Ramazani Shadary comme candidat du FCC à la présidentielle de décembre prochain. Il invite, cependant, le peuple congolais à la vigilance quant à la crédibilité de la suite du processus électoral.

UNE VICTOIRE DE LA DEMOCRATIE
"La décision du Président Joseph Kabila de ne pas se représenter pour un troisième mandat est une première victoire. Ce que nous pouvons dire à la population congolaise est que la bataille est gagnée pour cette première partie. Mais, le combat de la démocratie demeure", indique Jonas Tshiombela.
Ce membre du directoire de cette structure proche de l’Eglise catholique ajoute par ailleurs : "Nous devons avoir des élections crédibles qui ouvrent aux lendemains meilleurs. Pas d’élections aux lendemains chaotiques. Nous devons ainsi continuer la bataille. Car, les machines à voter sans consensus demeurent, le fichier électoral presque corrompu reste un problème pour nous, les mesures de décrispation restent sans suite".
La même réaction est celle de "Ensemble pour le changement", plateforme électorale chère à Moïse Katumbi Chapwe. Claudel André Lubaya, l’un des cadres de ce regroupement politique considère le choix du Raïs comme la traduction matérielle et palpable d’une victoire chèrement acquise par et pour le peuple congolais.

LA CONSTITUTION EST RESPECTEE
La secrétaire générale du Mouvement de Libération du Congo (MLC), Eve Bazaiba salue le courage politique dont le président Joseph Kabila a fait montre en choisissant lui-même son dauphin. Elle l’invite cependant, à libérer les institutions publiques et à décrisper l’espace politique congolais.
"Nous constatons que, finalement, malgré les appels à la délinquance constitutionnelle, malgré les tentatives de toute sorte, la loi fondamentale s’est imposée, l’accord du 31 décembre aussi. La majorité a respecté la Constitution et il n’y aura pas de troisième mandat. C’est un élément fondamental ", a déclaré, pour sa part, Jacques Djoli.
Jean Baudouin Mayo, secrétaire général de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC) de Vital Kamerhe, se dit confiant quant à la victoire de l’opposition à la présidentielle de décembre prochain. " Le candidat de l’opposition va lamentablement battre Ramazani Shadary qui assume le passif d’une gestion désastreuse du pays durant 17 ans ", a-t-il prophétisé.

LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE PREND ACTE
La désignation du candidat du FCC n’a pas que susciter des réactions en interne. Des sources diplomatiques françaises saluent ce qu’elles qualifient de "décision assez courageuse du président Kabila". Le ministre des Affaires étrangères Belge, Didier Reynders, dit prendre acte de ce choix.
Il a, toutefois, appelé les responsables politiques congolais à s’engager en faveur de l’organisation des élections crédibles et transparentes aux dates prévues par le calendrier électoral. Ce, dans un climat apaisé et inclusif. Saluant cette désignation, les États-Unis, par le truchement de la diplomate Nikki Halley, plaident pour la décrispation de l’espace politique.Orly-Darel NGIAMBUKULU

La communauté internationale félicite Joseph Kabila d’avoir respecté la Constitution

Dans une déclaration conjointe de la Représentante spéciale du secrétaire général des Nations Unies en République démocratique du Congo et des Ambassadeurs ou Chefs de mission du Canada, des Etats-Unis, de la Suisse, de l’Union africaine ainsi que de l’Union européenne, en accord avec les Chefs de mission de l’UE à Kinshasa, ont hier jeudi 9 août, félicité le Président de la République Joseph Kabila d’avoir tenu son engagement de respecter la Constitution congolaise.
En outre, les signataires de cette déclaration ont salué la décision du Chef de l’État Joseph Kabila Kabange de ne pas briguer un 3ème mandat en désignant un candidat président de la République.
Cependant, la communauté internationale insiste sur l’inclusivité de prochaines élections présidentielles et législatives en République Démocratique du Congo. Et d’indiquer dans leur déclaration : "L’engagement de tous les acteurs congolais en faveur d’élections crédibles, pacifiques et inclusives avant la fin de l’année renforcera la stabilité et la prospérité de la RDC et de toute la région".
Et de poursuivre : "Nous réitérons notre appel à toutes les parties à veiller à ce que le processus électoral et le transfert du pouvoir soient menés de manière pacifique, transparente et inclusive, conformément à la constitution et à l’Accord du 31 décembre 2016". Emma Muntu

Déclaration de la Représentante Spéciale du Secrétaire-général des Nations Unies en République démocratique du Congo et des Ambassadeurs ou Chefs de mission du Canada, des Etats-Unis, de la Suisse, de l’Union africaine ainsi que de l’Union européenne en accord avec les Chefs de mission de l’UE à Kinshasa

Nous saluons la décision du Président Joseph Kabila Kabange d’avoir tenu son engagement de respecter la Constitution congolaise. La conclusion du dépôt des candidatures pour les élections présidentielles et législatives en RDC, conformément au calendrier électoral de la CENI, constitue une étape clé sur la voie devant mener à la première alternance politique pacifique en RDC, grâce à des élections crédibles le 23 décembre 2018.
Nous réitérons notre appel à toutes les parties à veiller à ce que le processus électoral et le transfert du pouvoir soient menés de manière transparente, pacifique et inclusive, conformément à la Constitution et à l’Accord de la Saint-Sylvestre de décembre 2016.
L’engagement de tous les acteurs congolais en faveur d’élections crédibles, pacifiques et inclusives avant la fin de l’année renforcera la stabilité et la prospérité de la RDC et de toute la région.

Bemba fait appel contre le jugement de première instance
vendredi 21 septembre 2018

* Voici pourquoi le chef du MLC ne peut pas être acquitté pour subornation des témoins ! C’est depuis mercredi dernier que Jean-Pierre Bemba Gombo, (...)
lire la suite
Elikya Mbokolo : " Je ne crois pas à la légitimité naturelle des fils à papa pour briguer le mandat électif au sommet de notre Etat "
vendredi 21 septembre 2018

* « Mon engagement politique ne doit pas être réduit à de basses considérations financières. C’est une insulte inadmissible », martèle ce professeur de (...)
lire la suite
Conférence sur les "atouts et faiblesses" de Kasa-Vubu, Mobutu, Kabila père et fils
vendredi 21 septembre 2018

La commission des intellectuels et cadres dirigeants catholiques de la paroisse saint Augustin de Lemba organise ce dimanche 23 septembre dans (...)
lire la suite
Jean-Pierre Bemba s’adresse à sa base ce samedi
vendredi 21 septembre 2018

Quelques jours après sa condamnation par la CPI dans l’affaire subornation de témoins, le leader du MLC va s’adresser à sa base. L’événement aura lieu (...)
lire la suite
L’Opposition a commémoré hier les victimes des 19 et 20 septembre 2016
jeudi 20 septembre 2018

Une messe d’action de grâce a été dite hier mercredi 19 septembre en la Cathédrale Notre Dame de Lingwala en mémoire des victimes des 19 et 20 (...)
lire la suite
Intérieur : le VPM Henri Mova reçoit le bâtiment construit par SESCO
jeudi 20 septembre 2018

*« L’inauguration de cet immeuble abritant le Secrétariat général du ministère est la preuve que l’Etat congolais est toujours debout et autonome », (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Foire agricole, et après ?

Une foire agricole dans la capitale rd congolaise ! Pourquoi pas ? La RDC n’étant pas qu’une merveille -et non un scandale- géologique. Ce pays situé au cœur de l’Afrique a aussi vocation à être le (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting