A L’OCCASION DE LA JOURNEE INTERNATIONALE DE LA JEUNESSE
Eugénie Tshika Wa Mulumba :jeunes, acteurs du développement durable
lundi 13 août 2018

En marge de la journée internationale de la jeunesse célébrée chaque 12 août de l’année, la députée nationale Eugénie Tshika Wa Mulumba, élue d de Kabeya Kamuanga révèle la place de jeunes dans la société. " Les jeunes sont des acteurs indispensables de notre société, partout dans le monde, les jeunes sont le moteur du changement et revendiquent le respect des libertés et des droits fondamentaux, l’amélioration de leur situation et de celle de leurs communautés, ainsi que des opportunités d’apprendre, de travailler et de participer aux décisions qui les touchent " a-t-elle affirmée.

La jeunesse représente une force vive, elle est riche des aspirations propres, mais aujourd’hui encore ; des conditions de vies précaires ; chômage ; exclusion, pauvreté, particulièrement aux jeunes défavorisés, gâchent ces potentiels et énergies.
Bon nombre de jeunes en force de chercher, dans de pareilles conditions, à se forger une identité et à donner un but à leur existence, risquent en effet de basculer dans une profonde désillusion, dans la colère, voire dans la révolte et de renoncer pour toujours à s’engager pleinement dans la vie. Les jeunes constituent incontestablement les capacités de devenir à la fois responsables et acteurs.
A en croire l’élue de la circonscription de Kabeya Kamuanga" Il est nécessaire de dépasser l’idée selon laquelle la jeunesse est un avenir de demain, en réalité ils ont dès aujourd’hui un rôle important à jouer dans l’édification de ce pays. C’est à juste titre qu’ils exigent d’être entendus et de pouvoir s’exprimer pour que soit reconnue la valeur de leur apport à la société" .les action menées pour les jeunes devraient donc avoir pour objectif " leur autonomisation afin d’assurer leur pleine participation à la vie sociale en tant que partenaires utiles et à part entière.

CONSIDERER LA JEUNESSE COMME SOLUTION
Le point de départ a-t-elle poursuivi " consiste à considérer la jeunesse comme la solution, et non pas comme le problème. Il est vital que les jeunes participent pleinement au changement social. Leur énergie, leur créativité et leur esprit critique qui leur permettent d’identifier des solutions novatrices et d’établir des ponts et des réseaux entre les groupes ont fait leurs preuves dans plusieurs régions du monde.

AUTONOMISATION DES JEUNES
Si on leur fournit un environnement favorable, ils peuvent canaliser cette énergie pour la transformer en actions qui profitent au développement durable, à la consolidation de la démocratie et à une culture de paix, tant pour les générations actuelles que pour les générations futures " Rendre les jeunes autonomes, c’est les aider à mettre leurs forces au service du développement : il faut aller au-devant d’eux, répondre à leurs préoccupations et à leurs attentes, et les encourager à développer des compétences utiles et durables "souligne l’élue .
Parler des jeunes, c’est affronter le désespoir et l’humiliation de nombreux garçons et filles qui vivent dans des situations précaires et dégradantes. " les jeunes sont le moteur de développement durable de notre pays "nous devons faire en sorte que leurs droits soient respecter afin de lutter contre les normes sociales et culturelles défavorables aux droits des jeunes ; promouvoir l’égalité des chances ;Porter l’emploi des jeunes au rang de priorité gouvernementale ;développer les politiques actives du marché du travail en faveur des jeunes peu éduqués ;assurer le respect du droit de travail, notamment dans le secteur privé ; Lutter contre l’exploitation et les trafics dans le secteur informel ;généraliser l’éducation de base en luttant contre l’abandon scolaire et développer des écoles de poursuivre les réformes en faveur de la qualité de l’éducation dans tous les cycles ; accroître la représentation des jeunes dans les assemblées élues en encourageant l’ouverture et le renouvellement des élites politiques ; protéger les adolescents contre violence sexuelle et imposer des sanctions sévères aux auteurs ; renforcer la lutte contre le mariage précoce ; " Rien n’est trop difficile pour la jeunesse ". déclare l’honorable députée Eugénie Tshika Wa Mulumba
"Bien qu’ils soient de temps en temps des contestataires irascibles, les jeunes doivent nécessairement être associés, eux aussi, à la marche de notre pays". J’invite les femmes et les jeunes à faire leurs devoirs mais aussi à défendre leurs droits dès qu’ils sont bafoués. " Ne pas investir dans la jeunesse revient à faire de fausses économies." a-t-elle conclu. Laeticia KIALA

Des femmes des Grands Lacs planifient des actions concrètes pour la restauration de la paix
vendredi 16 novembre 2018

Le Fonds pour les Femmes Congolaises (FFC) en partenariat avec Global Fund for woman organise du 15 au 16 novembre la réunion régionale de la (...)
lire la suite
Les participants plaident pour la poursuite du projet ARTECAO
mercredi 14 novembre 2018

L’Ecole Nationale de Police d’Abidjan (ENP), en Côte d’Ivoire, a accueilli, les 6 et 7 novembre derniers, un séminaire des décideurs sur le (...)
lire la suite
Michel Kirumba réhabilité au poste de Directeur général
mardi 13 novembre 2018

Suspendu depuis trois mois, Michel Kirumba Kimuha vient d’être réhabilité au poste de Directeur général de Transco. La cérémonie de remise et reprise a (...)
lire la suite
"Les survivants d’Ebola seront désormais suivis"
mardi 13 novembre 2018

Il ne suffira plus d’être déclaré "guéri" de la fièvre hémorragique d’Ebola pour échapper à la vigilance du personnel médical. Désormais, tous les (...)
lire la suite
Le ministre de l’ESU attribue le calme dans son secteur à l’instauration du dialogue avec les étudiants
lundi 12 novembre 2018

Mbuji-Mayi, 11 nov. 2018 (ACP).- Le ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire (ESU), Steve MbikayiMabuluki en séjour dans la ville de (...)
lire la suite
La défense dénonce l’absence de preuves d’imputabilité de leurs clients
lundi 12 novembre 2018

L’étape de la plaidoirie au procès des présumés miliciens du mouvement terroriste Kamwina Nsapu, branche de Kinshasa, touche progressivement à sa fin. (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Au nom de la base

Tiens ! hier jeudi, le candidat Emmanuel Ramazani devait présenter son programme. Silence radio. Sans doute que la base a demandé à "Coup sur coup" d’ajourner la manif. Le même Shadary fait face à (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting