EMUE PAR LA SITUATION PRECAIRE DES ANEMIQUES
La Fondation Deogratias Gbaligaza se mobilise pour la cause des drépanocytaires
lundi 13 août 2018

La situation précaire dans laquelle vivent nombre de drépanocytaires en République démocratique du Congo a poussé une poignée de volontaires à se mobiliser. Regroupés au sein de la Fondation Deogratias Gbaligaza, ces jeunes intellectuels se sont réunis pour la toute première fois en Assemblée générale le samedi 11 août à Kintambo. C’est au cours de cette rencontre qu’ils se sont résolus de militer ensemble pour la cause des personnes vivant avec l’anémie SS.

Initiative de deux sœurs, Nicole et Elisabeth Gbaligaza, cette fondation a vu le jour il y a quelques mois pour honorer la mémoire de leur frère Deogratias, décédé d’une crise d’anémie à l’âge de 18 ans. "Nous voulions ainsi rendre hommage à notre aîné qui, bien que souffrant de drépanocytose, prenait plaisir à soulager la souffrance d’autres patients,internés comme lui au centre Mabanga de Yolo. Lui qui venait d’une famille aisée se donnait la peine de réconforter d’autres malades anémiques", explique à l’assistance Elisabeth Gbaligaza, la vice-présidente de cette fondation.
"En créant donc cette fondation, nous voulons aider les personnes vivant avec la drépanocytose à mieux s’intégrer dans la société pour être en mesure d’évoluer comme toutes les autres personnes. Nous voulons, par ailleurs, subvenir aux besoins des patients qui sollicitent des appuis tant financier, médical que moral. Notre objectif est surtout de redonner du sourire, de l’espoir… et procurer la joie à ces anémiques qui ont du mal à bénéficier d’un quelconque soutien", précise pour sa part Nicole Gbaligaza.

1.500 DOLLARS POUR SAUVER UN ENFANT
Constituée jusque-là d’une trentaine de membres, la Fondation Deogratias Gbaligaza regroupe des médecins, des juristes, des économistes, des informaticiens… et toute autre personne désireuse de contribuer à l’amélioration de la vie des drépanocytaires. C’est dans cette optique qu’en participant à l’Assemblée générale de ce week-end, ils ont pris l’option d’être plus pragmatiques que théoriques.
"Nous avons été sollicités pour porter secours à un garçon drépanocytaire de11 ans qui souffre de rate dans un hôpital des religieuses à Mokali, dans la commune de Kimbanseke. Si nous n’intervenons pas dans l’immédiat, cet enfant risque de mourir. Les médecins de Monkole, qui nous ont contactés à ce propos, sont disposés à l’opérer urgemment et à moindre coût, moyennant une somme de 1.500 dollars américains. C’est la toute première action qu’il nous est demandé de poser pour sauver une vie en danger", a annoncé Nicole Gbaligaza.

COLLECTE DES FONDS
Séance tenante, une collecte a été déclenchée, et la présidente de la Fondation a été la première à prêcher par l’exemple, relayé par certains membres. Contactés sur WhatsApp, certains bénévoles ont aussi réagi positivement, mais la somme mobilisée jusque-là n’a pas atteint le montant convenu.
"Nous lançons dès lors appel à d’autres personnes de bonne volonté, qui aimeraient sauver la vie de ce jeune garçon, dont les parents sont démunis.Même le personnel médical qui se débat pour lui procurer les premiers soins est à bout de souffle", a implore Nicole Gbaligaza.

TRAVAILLER EN SYNERGIE
Outre cette action ponctuelle, la Fondation Deogratias Gbaligaza entend à développer un partenariat avec d’autres réseaux qui se vouent aussi à la cause des drépanocytaires. Des premiers contacts ont été déjà pris à ce propos avec la Fondation de Blaise Matuidi, ce joueur africain qui a contribué au succès planétaire du Onze français au Mundial Russie 2018.
"Nous aimerions travailler en synergie avec d’autres organisations partenaires pour savoir qui fait quoi et avec quel moyen, de sorte qu’on ne se retrouve pas tous à faire la même chose dans un même rayon, mais que nous puissions tous être complémentaires et efficaces", a suggéré à cet effet Dr Jean-Jacques Mutoj.
"Nous tâcherons, en premier lieu, de mettre un accent particulier sur la sensibilisation à l’anémie SS dans notre pays. Nous ferons aussi le nécessaire, dans la mesure du possible, pour voler à la rescousse de tous ces malades venant de familles démunies, qui n’arrivent pas à les prendre en charge lorsque surviennent les crises. Ce sera notre part de contribution à la lutte contre la drépanocytose qui, jusque-là, est classée parmi les maladies orphelines, celles qui n’ont pas encore trouvé des remèdes", a conclu Elisabeth Gbalibaza. Yves KALIKAT

Mécanisation agricole : le Japon prêt à soutenir l’INPP
vendredi 21 septembre 2018

Le Japon s’est dit prêt à soutenir l’Institut national de Préparation Professionnelle (INPP) à travers des projets destinés à la mécanisation agricole. (...)
lire la suite
Cinq communautés locales obtiennent les droits fonciers sur leurs forêts
vendredi 21 septembre 2018

Cinq communautés locales de la province de l’Equateur se sont vu octroyer, cette semaine, des droits légaux sur leurs forêts. En d’autres termes, (...)
lire la suite
RDC : Sur les 25 % d’enfants enregistrés à l’Etat civil, seuls 14 % détiennent l’acte de naissance
vendredi 21 septembre 2018

La situation de l’enregistrement des enfants à l’État civil en RDC est alarmante. Seuls 25 % des enfants de moins de 5 ans sont enregistrés. (...)
lire la suite
Les journalistes s’engagent à vulgariser le protocole de Maputo par rapport à l’avortement sécurisé
vendredi 21 septembre 2018

L’atelier sur "le renforcement des capacités des professionnels des médias en santé sexuelle et réproductive (SSR) avec comme focus sur les soins de (...)
lire la suite
Rachel Kitsita : la journaliste préférée des internautes
jeudi 20 septembre 2018

Son androïd ne la lâche pas d’une semelle. Partout où elle se rend, Rachel Kitsita Ndongo prend bien la précaution d’emporter dans ses bagages son (...)
lire la suite
Le CSAC pour la régulation des médias numériques
jeudi 20 septembre 2018

La problématique de la régulation des médias numériques en RDC a été au centre d’un atelier de renforcement des capacités des journalistes en ligne. (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Foire agricole, et après ?

Une foire agricole dans la capitale rd congolaise ! Pourquoi pas ? La RDC n’étant pas qu’une merveille -et non un scandale- géologique. Ce pays situé au cœur de l’Afrique a aussi vocation à être le (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting