ITURI
Un malade d’Ebola confirmé dans la zone de santé de Mandima
mardi 14 août 2018

* Cependant, 74 membres du personnel mis en congé.

Le gouverneur de la province d’Ituri, Jefferson Abdallah Pene Mbaka, a confirmé, hier lundi 13 août, un cas d’Ebola dans la zone de santé de Mandima dans le territoire de Mambasa, en Ituri. Conséquence : septante-quatre agents et infirmiers qui ont été en contact avec le malade ont tous été mis en congé, rapporte radio okapi.net.

Selon le gouverneur, il s’agit d’un cas de contact avec les malades du Nord-Kivu à Mangina dans le territoire de Beni. " Je peux confirmer qu’il y a un cas d’une personne affectée par la maladie à virus Ebola dans la zone de santé de Mandima, dans l’aire de santé de Katanga dans le territoire de Mambasa. Je confirme que c’est un cas de contact venu du Nord-Kivu qui a été pris en charge dans un centre de santé de Katanga. Après une semaine, on a envoyé des échantillons à Beni et les résultats des examens sont positifs ", a affirmé Jefferson Abdallah à radio okapi.
Pour éviter que l’épidémie ne se propage, le numéro 1 de province rassure : "tous les agents et infirmiers qui ont été en contact avec le malade pendant ce moment-là ont été mis en congé et sont en train d’être pris en charge pour permettre à ce que différents contacts qu’ils ont pu avoir soient aussi pris en charge ".
Une autre mesure prise par le gouverneur de province est l’interdiction de toutes les activités de chasse sur cette étendue de l’Ituri. Ce qui permettra estime-t-il, de " stopper la circulation de la viande boucanée, considérée comme l’un des réservoirs d’Ebola ".
Selon un communiqué dui ministère de la Santé publié le 11 août dernier, toutes les personnes qui ont été en contact avec des cas confirmés feront l’objet d’un suivi de 21 jours et ne pourront reprendre le travail au CSR qu’après un mois.
Durant cette période, elles doivent éviter tout déplacement en dehors de la zone. Elles seront temporairement remplacées par le personnel de santé intérimaire venant d’autres centres de santé de Oicha, Mabalako et Musienene ".

UN ESPACE POUR ACCUEILLIR DES MALADES
Pour accueillir des malades d’Ebola, une ONG a emménagé depuis samedi 11 dernier un espace appelé " zone rouge " à l’hôpital général de Beni. Cet espace peut recevoir une dizaine de malades.
Selon la source, une porte spéciale a été ouverte pour accéder à cet espace délimité par une clôture en plastique. Dix tentes appelées des boules d’isolements sont mises en place. Elles comptent en leur sein deux dispositifs incorporés des combinaisons de protection du personnel soignant, des climatisations et d’une aire de recréation pour le malade.
Par ailleurs, cette boule d’isolemment a prévu une place où le malade pourrait communiquer avec les membres de sa famille en toute sécurité. La zone rouge a aussi prévu un espace à ordures et deux incinérateurs.
Le communiqué du ministère de la Santé souligne, par ailleurs, qu’à travers son projet de développement du système de santé (PDSS) financé par la Banque mondiale, il a finalisé les modalités pratiques pour démarrer la gratuité des soins dans 3 zones de santé autour de l’épicentre, à savoir : Mabalako, Béni, et Oicha. A ce propos, le ministère de la Santé estime qu’en période d’épidémie, il est important que la barrière financière ne constitue pas un frein à l’accès aux soins de santé. Cette mesure d’instaurer la gratuité des soins dans les zones touchées vise à inciter la population à aller dans un centre de santé agréé dès l’apparition des premiers symptômes, augmentant leur chance de survie ".
Au total, révèle radio okapi, 49 cas de fièvre hémorragique ont été signalés dans la région, dont 22 confirmés et 27 probables. Dina BUHAKE

Mécanisation agricole : le Japon prêt à soutenir l’INPP
vendredi 21 septembre 2018

Le Japon s’est dit prêt à soutenir l’Institut national de Préparation Professionnelle (INPP) à travers des projets destinés à la mécanisation agricole. (...)
lire la suite
Cinq communautés locales obtiennent les droits fonciers sur leurs forêts
vendredi 21 septembre 2018

Cinq communautés locales de la province de l’Equateur se sont vu octroyer, cette semaine, des droits légaux sur leurs forêts. En d’autres termes, (...)
lire la suite
RDC : Sur les 25 % d’enfants enregistrés à l’Etat civil, seuls 14 % détiennent l’acte de naissance
vendredi 21 septembre 2018

La situation de l’enregistrement des enfants à l’État civil en RDC est alarmante. Seuls 25 % des enfants de moins de 5 ans sont enregistrés. (...)
lire la suite
Les journalistes s’engagent à vulgariser le protocole de Maputo par rapport à l’avortement sécurisé
vendredi 21 septembre 2018

L’atelier sur "le renforcement des capacités des professionnels des médias en santé sexuelle et réproductive (SSR) avec comme focus sur les soins de (...)
lire la suite
Rachel Kitsita : la journaliste préférée des internautes
jeudi 20 septembre 2018

Son androïd ne la lâche pas d’une semelle. Partout où elle se rend, Rachel Kitsita Ndongo prend bien la précaution d’emporter dans ses bagages son (...)
lire la suite
Le CSAC pour la régulation des médias numériques
jeudi 20 septembre 2018

La problématique de la régulation des médias numériques en RDC a été au centre d’un atelier de renforcement des capacités des journalistes en ligne. (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Foire agricole, et après ?

Une foire agricole dans la capitale rd congolaise ! Pourquoi pas ? La RDC n’étant pas qu’une merveille -et non un scandale- géologique. Ce pays situé au cœur de l’Afrique a aussi vocation à être le (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting