DESIGNATION DE RAMAZANI SHADARY
Communicant du FCC, Tripo Losele salue le choix du Raïs, "père de l’alternance et parrain de la démocratie"
mardi 14 août 2018

{{Le choix du président de la République, Joseph Kabila, sur la personne d'Emmanuel Ramazani Shadary comme candidat de la Majorité sortante à la présidentielle du 23 décembre 2018 continue de susciter moult réactions. Ce, tant au sein de l'opinion que dans la classe politique rd-congolaise. Dans un entretien à bâtons rompus avec quelques journalistes triés sur le volet, Tripo Losele Sambi, communicant du Front commun pour le Congo (FCC) et Secrétaire national de la Convention des démocrates pour la République (CDR), formation politique chère à l'ambassadeur André-Alain Atundu, y est également allé de son commentaire. Non sans superlatifs. Morceaux choisis. }} "Les sceptiques devraient d'abord reconnaître aujourd'hui le respect de la parole du chef de l'État, autorité morale de la MP et du FCC, sa passion pour le Congo. Aujourd'hui, il mérite d'être reconnu comme le père de l'alternance et le parrain de la démocratie. Il a su nous faire vivre ce que le Congo n'avait jamais vécu depuis son indépendance. En 2006, il a déjoué les pronostics des sceptiques en organisant les élections. Il l'a refait en 2011. Et tous les signaux l'indiquent, nous cheminons vers des élections en cette fin d'année 2018. Nous devons remercier le héros national Patrice-Emery Lumumba, le prophète Simon Kimbangu, Mzee Laurent Désiré Kabila, pour nous avoir légué un digne fils du Congo, en la personne de Joseph Kabila Kabange. Et le Congo a vraiment bénéficié de sa vision..." {{ SHADARY: UN CHOIX INDISCUTABLE}} S'agissant de la candidature d'Emmanuel Ramazani, "c'est un choix indiscutable", tranche Tripo Losele. "Il a la maitrise de la géopolitique et donc son choix ne pouvait être que le bon. Le secrétaire permanent du PPRD, précise Losele, "n'est pas un homo novus. De gouverneur du Maniema à la députation nationale, en passant récemment par la vice-Primature en charge de l'Intérieur, il a fait ses preuves", affirme Tripo. Ce dernier rappelle que Shadary a exercé ses fonctions de patron de la territoriale dans une période où le pays connaissait de graves problèmes notamment dans sa partie centrale avec le phénomène Kamwina Nsapu, qu'il a su éradiquer avec dextérité et ramener la paix. Il s'est également illustré dans les autres coins de la République dans le rétablissement de la paix en suivant à la lettre les indications du chef de l'État", dit-il. Que deviennent les défenseurs des théories d'un 3ème mandat pour Kabila ? réponse : "C'était de bonne guerre. La politique c'est comme le football et chaque camp recourt à ses tactiques. Et quand il faut jouer, chaque camp a des consignes émanant du coach. À l'opposition, par exemple, ceux qui ont prôné et chanté la transition sans Kabila, ils sont où ? Cela fait simplement partie de leur stratégie offensive. Donc nos partisans qui ont soutenu le troisième mandat pour le président de la République sont et demeurent dans la Majorité présidentielle. Ils n'ont pas péché pour autant. Et ils sont aujourd'hui fiers d'avoir une autorité morale qui soit le père de l'alternance", déclare Losele. Son auditoire a également voulu savoir comment il entrevoit la suite du processus électoral caractérisé par le manque de consensus sur certaines questions majeures notamment la machine à voter et la crédibilité du fichier électoral. Pour le Secrétaire national de la CDR, "la Céni est l'organe technique habileté pour tracer le schéma des élections. Elle a présenté le calendrier électoral et s'en tient à son respect. En lieu et place de polémiques stériles, les différentes parties prenantes au processus doivent plutôt se préparer à affronter le souverain primaire. La question des 16 % d'enrôlés sans empreinte a été expliquée. Il y a des Congolais qui, par leurs activités quotidiennes, ont perdu leur sensibilité digitale. Que dire de ceux qui sont victimes de la guerre ou des autres atrocités avec des membres amputés ? Ils ont le droit comme tous les autres Congolais. Il y a leurs photos et leurs adresses dans ce fichier décrié. Ce ne sont pas des fantômes. Ce sont des Congolais qui méritent également notre respect. La polémique autour de la machine n'a pas sa raison d'être dès lors que l'usage de cette machine, ce que j'appelle la machine à imprimer, va permettre de minimiser le coût financier des élections. Il n'y aura plus de marche-arrière. Préparons nos états-majors pour l'épreuve électorale. C'est ce que la population attend." Natif de Kinshasa, le jeune turc Tripo Losele est candidat à la députation nationale, circonscription de Lukolela dans la province de l'Equateur. "Je suis un natif de Kinshasa. C'est vrai. Mais je tire mes origines de l'Équateur. Il était normal après avoir inventorié plusieurs préoccupations socioéconomiques qui se posent dans l'arrière pays, de me décider. Je pouvais postuler à Kinshasa et relever le défi de me faire élire. Cependant, j'ai préféré revivre et partager les réalités dans ma province et précisément à Lukolela. Leur faire bénéficier de ma petite expérience . Ce serait aussi pour moi une nouvelle expérience..." {{Didier KEBONGO }}
Felix Tshisekedi d’accord pour une coopération fondée sur le respect mutuel
lundi 18 février 2019

Le Président rdcongolais Félix-Antoine Tshisekedi se dit favorable à la relance des relations diplomatiques entre son pays et l'Union (...)
lire la suite
La MP appelle à un partenariat responsable avec Félix Tshisekedi
lundi 18 février 2019

Le Front commun pour le Congo (FCC), qui est une majorité élargie, a obtenu à la chambre basse du Parlement, la majorité absolue à l'issue des (...)
lire la suite
Martin Fayulu dit merci à la population de Beni
lundi 18 février 2019

Le candidat malheureux à la présidentielle du 30 décembre dernier, Martin FAYULU a été accueilli, selon plusieurs médias en ligne, hier dimanche 17 (...)
lire la suite
La vérité sur la lettre de Célestin Mbuyu à la société MMR
lundi 18 février 2019

*Le doyen des élus du Haut-Lomami serait victime de ses efforts de décrispation sociale. Il y avait de l'électricité dans l'air à Kamina. Les (...)
lire la suite
2019 : le Service National envisage d’atteindre 3.000 hectares de Champs
lundi 18 février 2019

Bonne nouvelle pour les consommateurs de Mbuji-Mayi, Lubumbashi, Kamina et de Kinshasa. Le Service national (SN) promet de déverser, au mois de (...)
lire la suite
Cooptation des chefs coutumiers Mundjana Nkie, Mbalawa Lipesi, Munkani Nguene et Mayasi Nene
lundi 18 février 2019

Mundjana Nkie Mafu du groupement Mwana Mputu, Mbalawa Lipesi du groupement Mbenkana, Munkani Nguene Antoine du groupement Kingakati et Mayasi (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting