Dernière minute :

Les preuves de souveraineté, version CENI
mercredi 15 août 2018

"Il n'y a pas d'amour, il n'y a que des preuves d'amour", disait le très discret poète français Pierre Reverdy. Une citation reprise à son compte bien plus tard par le très connu philosophe et artiste Jean Cocteau. Dans la même veine, on peut paraphraser ces deux hommes de l'esprit en disant : "La souveraineté n'existe pas, il n'existe que des preuves de souveraineté". Ces preuves-là, on peut les trouver sur le front du processus électoral en cours en RDC. Dans n'importe quel pays majeur, les élections relèvent de la souveraineté nationale. Après les "élections internationalement assistées" de 2006 et, dans une moindre mesure, de 2018, le Gouvernement congolais a décidé désormais de financer seul les scrutins. En commençant par ceux de 2018. Un coup d'œil sur le déroulé du procès électoral renseigne, en effet, que Kinshasa est en train de prendre totalement en charge le financement des élections. Souveraineté oblige. Suite au précédent, la CENI s'est fait un point d'honneur d'observer de bout en bout l'hypothèse de départ "zéro assistance". Ainsi, l'imposant défi logistique est-il en passe d'être relevé par la seule Centrale électorale, avec l'appui et sur fonds du Gouvernement congolais. Des hélicoptères, des avions, des véhicules, du matériel de communication, et de vote…Et comme une espèce de cerise sur le gâteau : les sept hélico sont pilotés par… des jeunes congolais. Comme quoi, le pays est loin, très loin même d'avoir épuisé ses ressources ainsi que l'articulait dans toutes les langues le très "Camp de la patrie" Z 'Ahidi Arthur Ngoma d'heureuse mémoire. Rien donc ne sent l'odeur d'assistance étrangère. Le pays a donc l'obligation patriotique de transformer ce coup d'essai en coup de maître. Ce, en réussissant les élections "millésime 2018". Qui s'en plaindrait ? {{José NAWEJ}}
Un scrutin…test ?
lundi 22 juillet 2019

Enfin ! Semaine électorale au Sénat. A priori, pas de suspense. Arithmétiquement, les jeux étant déjà faits à l'avance. Le traditionnel " un homme, une (...)
lire la suite
" MBL " est le titre du feuilleton
vendredi 19 juillet 2019

A n'en point douter. Un feuilleton nous est né. Il pourrait avoir pour titre " MBL ". Initiales de l'homme politique qui défraie la chronique en ce (...)
lire la suite
FCC-CACH : le peuple attend
jeudi 18 juillet 2019

Pas sûr que la recrudescence de scènes de ménage politiciennes intéresse la majorité silencieuse. Pas besoin d'un sondage pour relever que ces (...)
lire la suite
Ces bacheliers, miroir de la société
mercredi 17 juillet 2019

Ici comme ailleurs, l'obtention du diplôme d'État s'arrose, se fête. Normal. Rien à dire. On est tous passés par là. Il y a, cependant, la manière. Là, (...)
lire la suite
Marquer et agrandir son territoire d’abord !
mardi 16 juillet 2019

Question inspirée de la sempiternelle loi de séries: après Mbusa et Matungulu, quel autre gros poisson estampillé Lamuka va-t-il tomber dans le (...)
lire la suite
Matungulu , un politicien comme les autres
lundi 15 juillet 2019

Autant le préciser tout de go. Que le Président de la république ait présenté l'un des congolais le plus qualifié dans le secteur financier pour (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Deux Premiers ministres en circulation !

Le sujet n'est plus de pérorer sur la déjà très longue attente du Gouvernement. Le Président a achevé de répondre dans toutes les langues que ce serait dans quelques jours. Pour bientôt donc. Un " (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting