PRIS D’ASSAUT PAR DES CENTAINES DE VISITEURS
Le ‘‘Marché Wenze’’ transforme la Place des évolués en carrefour des marchands
mercredi 22 août 2018

{{ {(Par Esther N’Kuna et Christavie Efoloko, sous la coordination de Yves Kalikat) } }} {{La Place des évolués a abrité du 12 au 19 août dernier la 5ème édition du ‘‘Marché Wenze’’. Clôturée le dimanche, cette activité foraine a drainé chaque jour dans ce carrefour de la commune de la Gombe des centaines de visiteurs venant des quatre coins de la capitale. Ils venaient, pour la plupart, s’approvisionner en denrées alimentaires et se procurer d’autres articles manufacturés que leur proposaient des marchands occasionnels, pour la plupart des femmes. Reportage. }} La Place des évolués grouille de monde depuis le dimanche 12 août. Elle attire quotidiennement des visiteurs et des curieux, alléchés par la diversité d’articles et de services au menu de cette exposition et vente. Initiative de l’association ‘‘Women’s time’’, ‘‘Le Marché Wenze’’ a été conçu pour promouvoir une synergie entre femmes entrepreneurs qui opèrent en République démocratique du Congo tout comme à l’étranger, sans pouvoir se connaître. Selon Mme Chichini Izizaw, la présidente de l’association ‘‘Women’s time’’, cette activité foraine s’est matérialisée depuis une année, après la mise sur pied de cette organisation en février 2017. Et depuis, les éditions de ‘‘Wenze’’ se succèdent. «On en est aujourd’hui à la 5ème édition de ce rendez-vous forain qui se tient généralement deux à trois fois l’an. Si la première édition a démarré l’année passée dans un restaurant privé de Kinshasa, les éditions suivantes se sont déroulées dans des espaces plus spacieux de la commune de la Gombe. En l’occurrence, Palm Beach au bord du fleuve Congo et la Place des évolués, aux abords de l’ISP/Gombe», précise Mme Chichini Izizaw. {{LES TROIS ZONES DU ‘‘WENZE’’}} Sur place, les curieux ont le loisir de slalomer à travers les allées de la Place des évolués où, postés devant leurs stands, des vendeuses et vendeurs exposent en plein air des marchandises importées et bien d’autres produits locaux de qualité. Outre cette aire réservée aux stands d’exposition et vente, les visiteurs, qui viennent pour la plupart en famille,vont se ravitailler autour de la piscine, dans un espace destiné à la restauration. Et pour se divertir, une zone beaucoup plus réduite a été aménagée pour les jeux. On y retrouve juste un trampoline et un château gonflable ou toboggan d’une hauteur de 5 mètres environs. Ici, c’est plus les enfants qui viennent jouer, et souvent dans l’après-midi, au coucher du soleil. {{DES PRODUITS ALLECHANTS}} Les nombreux visiteurs de Wenze sont plus attirés par la qualité et la diversité des articles que leur présentent les stands sur place. Ils y trouvent des produits électroménagers, des chaussures, des vêtements, des chapeaux, des mèches, des tissages, des sacs pour femmes, des colliers, des bracelets en pagne, des chaussettes, des cartables… Les produits cosmétiques et capillaires sont aussi au rendez-vous : des pommades et huiles pour cheveux, des lotions et savons bio, des déodorants à base naturelle et importés, des produits de maquillage… Bref, des marchandises qui attirent plusieurs familles et qui se vendent au rabais. {{ DES ALIMENTS TRANSFORMES PAR DES FEMMES}} Certains stands proposent à leurs potentiels clients des produits des champs venant du DAIPN, le traditionnel domaine présidentiel qui a fait la pluie et le beau temps sous le régime Mobutu. Désormais géré par quelques expatriés qui travaillent avec le personnel congolais, ce domaine offre au public des fruits (ananas, avocat, citron, orange, cœur de bœuf, papaye, pamplemousse, …), des produits maraichers (légumes, choux, concombres, haricots, patates douces, pommes de terre…), etc. Certaines femmes talentueuses, collaborant avec la Fédération des entrepreneurs du Congo (FEC) ou œuvrant dans des coopératives comme COPEMECO, exposent des produits naturels qu’elles ont transformés et emballés. Sur leurs tables, elles étalent du fumbwa et du dongo-dongo (gombo) en sachet, ou encore du savon thérapeutique à base de ngola (une plante locale originaire du Kongo central). D’autres proposent des bouteilles de jus et de vin à base de baobab, de bissap, de kimbiolongo (une racine qui aurait des vertus aphrodisiaques)… {{PLUS DE 80 EXPOSANTS AU TRENDEZ-VOUS}} «Nous avons jusque-là enregistré près de 80 exposants, dont la plupart sont des femmes d’affaires qui font généralement des navettes entre Kinshasa et les provinces, ou entre la RDC et l’étranger. Et plus les jours passent, plus le nombre des exposants s’accroît, vu l’attraction que suscite ce carrefour», révèle à ‘‘Forum des As’’ Mme Chichini Izizaw. «La plupart de détenteurs des stands avaient participé à la 4ème édition de Wenze le mois dernier. C’était du 4 au 8 juillet. Restés sur leur soif après la clôture de cette édition qu’ils ont trouvée trop brève, ils ont réclamé une prolongation.», commente à ce propos James Keti, l’époux et collaborateur de Chichini Izizaw. «C’est dans ce cadre qu’avec l’autorisation de l’hôtel de ville de Kinshasa, nous avons réédité cette activité foraine, en organisant cette 5ème édition, cette fois pour huit jours», conclut-il.
Le Conseil des gouverneurs lance un fonds d’impact pour attirer des capitaux
lundi 18 février 2019

La 42ème session du Conseil des gouverneurs du Fonds international de développement agricole(FIDA) tenue, les 14 et 15 février 2019 à Rome, s'est (...)
lire la suite
Le rapport de la Revue conjointe du secteur agricole validé hier
mercredi 13 février 2019

La Revue conjointe du secteur agricole en République démocratique du Congo est enfin viable. Le rapport final de ce document, élaboré pour (...)
lire la suite
BCC : Déogratias Mutombo pour une fiscalité à même d’accroître le budget de l’Etat
mardi 12 février 2019

Le gouverneur de la Banque centrale du Congo a dressé le bilan de la situation économique et financière ainsi que de la stabilité financière de son (...)
lire la suite
La bancarisation couvre actuellement 88% d’agents et fonctionnaires de l’Etat
jeudi 7 février 2019

Plus de 88% d'agents et fonctionnaires de l'Etat sont bancarisés. Tel est le résultat de la bancarisation de la paie initiée par le Gouvernement. (...)
lire la suite
Le plan Kimbembe Mazunga pour remettre la SCTP sur les rails
jeudi 7 février 2019

L'ancien patron de la Société commerciale des transports et de ports (SCTP), Kimbembe Mazunga n'est pas homme à se donner en spectacle. Il ne parle (...)
lire la suite
Les agents de l’ex. Onatra exigent la suspension du DG Mukoko Samba
vendredi 1er février 2019

{{ {* Le personnel de cette entreprise publique se plaint d'accuser de 19 mois d'arriérés de salaires} }} {{Un mouvement spontané de grève a (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting