Au-delà d’un simple marronnier…
lundi 3 septembre 2018

Depuis une trentaine d’années, les rentrées scolaires se suivent et se ressemblent. Comme deux gouttes d’eau. Pour les journalistes, quoi de plus facile ! Il suffit d’actualiser la chronique de l’année précédente et l’article de presse est prêt.
Il n’y a donc pas meilleur marronnier que la chronique sur la rentrée des classes. Et ce, sous tous les angles.
Du point de vue des parents qui disent dans toutes les langues -avec raison- toutes leurs peines pour préparer et assurer la rentrée scolaire de leurs enfants. Fournitures scolaires, inscription ou… réinscription, minerval, contribution des parents etc. Le tout au taux du jour. La mer à boire pour la majorité de pères de familles rd congolaises confrontées déjà à la survie quotidienne.
Du côté des enseignants, mêmes revendications. Même menace de ne pas reprendre le chemin de l’école à la rentrée. Là aussi, au regard du salaire de l’enseignant, nos instituteurs ont mille fois raison de ne pas être particulièrement enthousiastes au seuil de chaque année scolaire. Même si cette période, là aussi c’est une constante, constitue "la haute saison" pour certains promoteurs d’écoles privées.
Alors, devrions-nous nous contenter de la mise à jour de la chronique sur la rentrée des classes ? Ce serait tentant dans un pays où les défis du tube digestif font de l’immédiateté l’unique horizon.
Et pourtant, nous assistons chaque jour année qui passe à la dégradation continue de la qualité de l’enseignement et donc mécaniquement à la baisse du niveau des élèves. Et forcément à celui des étudiants. Si rien n’est fait, le pays se verra dans l’obligation d’importer les cadres. Lorsque le réservoir de la dernière génération qui a eu la chance d’étudier normalement aura fini de fournir ses cerveaux.
Il est donc plus que temps que les pouvoirs publics refassent de l’enseignement la priorité des priorités. Non dans les discours, mais dans les actes.
Cela passe à la fois par une vraie requalification des conditions de vie et de travail de l’enseignant et par l’adaptation de l’enseignement aux réalités congolaises ainsi qu’aux impératifs de la compétitivité internationale. Chers candidats à la présidentielle, à vos offres politiques ! José NAWEJ

Foire agricole, et après ?
vendredi 21 septembre 2018

Une foire agricole dans la capitale rd congolaise ! Pourquoi pas ? La RDC n’étant pas qu’une merveille -et non un scandale- géologique. Ce pays situé (...)
lire la suite
La caravane CENI…avance
jeudi 20 septembre 2018

A trois mois des élections, on peut tout reprocher à la CENI. Sauf sa conformité au calendrier électoral. Hier, comme prévu, la Centrale électorale a (...)
lire la suite
Le lointain exemple coréen …
mercredi 19 septembre 2018

Autant nous abriter tout de go derrière ce vieux proverbe : "Comparaison n’est pas raison ". Certaines similitudes peuvent, cependant, donner (...)
lire la suite
La pilule CPI
mardi 18 septembre 2018

Le verdict de la CPI est enfin tombé hier lundi 17 septembre. Ce que tout le monde attendait pour être définitivement fixé sur le sort de Jean-Pierre (...)
lire la suite
Bruxelles contre Kinshasa
lundi 17 septembre 2018

Dès le seuil de l’indépendance, les relations entre la Belgique et le Congo évoluent sous la forme d’un feuilleton que l’on peut intituler à juste (...)
lire la suite
Surenchère d’avant négociations ?
vendredi 14 septembre 2018

On peut lire autant de fois que l’on veut la déclaration de six majors de l’Opposition, on aboutira à une seule conclusion. Les signataires de « (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Eternel questionnement

Il n’y a pas mieux que le secteur minier pour illustrer le paradoxe zaïro-congolais. Un pays immensément riche avec des populations terriblement pauvres. Paradis en termes de ressources naturelles, (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting