TRANSPORT EN COMMUN
En grève, les employés de New-Transkin dénoncent un mauvais traitement
mardi 11 septembre 2018

{{Plus rien ne va au sein de la société New-Transkin. Les employés de cette entreprise de transport en commun de Kinshasa, sous-tutelle de l'Hôtel de ville, l'ont fait savoir hier lundi 10 septembre lors d'un sit-in organisé devant la concession abritant cette société, à la 1ère Rue Limete/Funa. Résultat d'un mouvement de grève amorcée depuis le dimanche 9 septembre dernier. }} Interrogés, les agents de New-Transkin dénoncent le "mauvais traitement" dont ils seraient victimes de la part de la direction de cette entreprise. Selon l'un d'eux, "la direction veut mettre sur le dos des employés le manque à gagner par rapport aux recettes quotidiennes". "Nous sommes en grève depuis le dimanche dernier parce qu'il a été décidé par notre ADG qu'il va commencer à retrancher de l'argent à l'équipage qui n'apportera pas la recette attendue. Il va nous faire signer un document pour qu'à la fin du mois, les manquants de la recette soient retranchés dans les salaires de ces agents. Il arrive même qu'on connaisse des crevaisons de pneu et l'argent dépensé est pris en charge par le chauffeur", a expliqué ce syndicaliste. Le retranchement de l'argent sur le salaire ne serait pas le seul problème qui ronge "New-Transkin". D'après les grévistes, la société de transport en commun de la capitale connaît un nombre impressionnant de journaliers dont certains y œuvrent depuis plus de cinq ans. Ce qui va à l'encontre de la législation en vigueur en matière du contrat de travail. "Il y a des gens qui ont déjà fait cinq ans sans être engagés. S'il n'y a pas de solutions, les bus ne sortiront pas. Nous sommes désolés pour la souffrance de la population kinoise qui est pénalisée par notre absence sur le terrain ". De fait, l'absence des bus de la société "New Transkin" sur les artères de Kinshasa préjudicie les Kinois. Le transport en commun demeure encore un calvaire pour les populations de la capitale, qui ont grandement besoin de ces bus. Ce, dans l’objectif de faciliter le déplacement des usagers. Le gouverneur de la ville de Kinshasa devrait mettre les bouchées doubles pour stopper ce mouvement de grève et permettre aux agents de revenir à leur bon sentiment. Ce qui serait une réaction normale pour le premier citoyen de la ville qui, on se souviendra, venait de doter "New-Transkin" il y a environ quatre mois, de cinquante nouveaux bus destinés au transport en commun. Ce lot s'est ajouté aux cent dix autres dont disposait jusque-là cette société. Selon André Kimbuta, il a été convenu que l'entreprise chinoise " Highttrading", qui fabrique ces véhicules, livre cinquante bus tous les six mois à l'exécutif urbain de Kinshasa au profit de New Transkin, jusqu'à atteindre un total de cinq cents bus commandés. {{Rachidi MABANDU}}
Le Prof Roland Pourtier pour la réhabilitation du réseau fluvial congolais
jeudi 8 août 2019

"Les méandres du Fleuve Congo", tel est le thème la conférence-débat organisée hier jeudi à la Halle de la Gombe lors de la quatrième édition de la (...)
lire la suite
Le parc national des Virunga de nouveau ouvert au public
lundi 18 février 2019

Fermé depuis plus de neuf mois, le parc national des Virunga, l'une des plus anciennes aires protégées d'Afrique, est de nouveau ouvert aux (...)
lire la suite
L’épidémie de Chikungunya déclarée à Kinshasa et au Kongo central
vendredi 15 février 2019

Directeur général de l'Institut national de recherche biomédicale (INRB), le Prof Jean-Jacques Muyembe a déclaré l'existence de l'épidémie de (...)
lire la suite
Plus de 15.000 bonobos recensés à la Salonga
vendredi 15 février 2019

Le monde célèbre, depuis 2 ans la journée mondiale des bonobos le 14 février. A cette occasion, le Fonds mondiale pour la nature (WWF) a publié une (...)
lire la suite
L’Unesco, la Monusco et l’Unpc disposés à accompagner la RDC sur le chemin de la paix
jeudi 14 février 2019

* Pour sa part, Marie-Madeleine Kalala invite l'Etat congolais à s'investir dans l'éducation, la sensibilisation de ses citoyens à la culture de la (...)
lire la suite
Eric Kamalandua appelle les autorités à la relance des travaux d’embellissement du Boulevard Lumumba
mardi 12 février 2019

Architecte de formation, diplômé de l'Ecole Supérieure d'Architecture et d'Urbanisme (ESAU), Eric Kamalandua Ngoma œuvre au sein de l'Agence (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting