Dernière minute :

Construire une communauté de destin Chine-Afrique, ouvrir une nouvelle époque de l’amitié sino-africaine
mardi 18 septembre 2018

{{ {(Par WANG Tongqing, Ambassadeur de la République Populaire de Chine en RDC) } }} {{Le Sommet de Beijing du Forum sur la Coopération sino-africaine s’est tenu solennellement du 3 au 4 septembre 2018. À l’invitation de S.E.M. Xi Jinping, Président de la République Populaire de Chine, quarante Chefs d’État, dix Chefs de Gouvernement et un Vice-Président des pays africains ainsi que le Président de la Commission de l’Union Africaine y ont participé, le Secrétaire général des Nations Unies et les représentants des 26 organisations internationales et africaines ont été également présents. En tant que représentant de S.E.M. Joseph Kabila Kabange, Président de la République Démocratique du Congo, S.E.M. le Premier Ministre Bruno Tshibala a pris part à ce Sommet avec plus de dix ministres du gouvernement congolais. Le Sommet a adopté la Déclaration de Beijing-Construire une communauté de destin Chine-Afrique encore plus solide et le Plan d’action de Beijing (2019-2021) du Forum sur la Coopération sino-africaine. }} Dans son discours lors du Sommet, le Président Xi a évoqué l’initiative de construction d’une communauté de destin Chine-Afrique encore plus solide et a avancé de nouvelles idées et mesures pour promouvoir le développement des relations sino-africaines. Premièrement, la communauté de destin Chine-Afrique, comme l’orientation stratégique de la future coopération sino-africaine, doit être marquée par le partage des responsabilités, la coopération gagnant-gagnant, le bonheur pour tous, la prospérité culturelle, la sécurité commune et l’harmonie entre l’homme et la nature. Deuxièmement, la pratique des « cinq non » constitue le principe fondamental dans les relations sino-africaines, à savoir : ne pas s’ingérer dans la recherche par les pays africains d’une voie de développement adaptée à leurs conditions nationales, ne pas s’ingérer dans les affaires intérieures africaines, ne pas imposer notre volonté à l’Afrique, ne pas assortir nos aides à l’Afrique de condition politique quelconque, et ne pas chercher des intérêts politiques égoïstes dans notre coopération en matière d’investissement et de financement avec l’Afrique. Troisièmement, les «huit actions majeures» pour la promotion industrielle, l’interconnexion des infrastructures, la facilitation du commerce, le développement vert, le renforcement des capacités, la santé, les échanges humains et culturels ainsi que la paix et la sécurité, initiées cette fois-ci à Beijing, permettront de porter la coopération sino-africaine à un niveau plus élevé sur la base des «dix programmes de coopération » adoptés à Johannesburg en décembre 2015. Pour favoriser la bonne mise en œuvre de ces huit actions, la Chine va fournir un soutien de 60 milliards de dollars américains à l’Afrique. Les parties concernées et la communauté internationale ont accordé une grande importance à ce Sommet et l’ont bien apprécié. Favorables aux initiatives avancées par le Président Xi, les dirigeants africains ont échangé franchement leurs points de vue pendant le Sommet, se sont dits prêts à travailler ensemble avec la Chine pour construire la communauté de destin et mettre en œuvre l’initiative« la Ceinture et la Route » et ont apprécié les nouvelles mesures proposées par la Chine en faveur de la paix, de la stabilité et du développement du continent africain. Selon le Premier Ministre Tshibala, le Sommet de Beijing témoigne la grande importance qu’accorde la Chine à l’Afrique, la coopération bilatérale profite aux deux parties et traduit l’avantage mutuel et le gagnant-gagnant, l’Afrique et la Chine pourront construire la communauté de destin. Selon les différentes agences de presse couvrant le Sommet, le Forum sur la Coopération sino-africaine favorise, depuis presque vingt ans, les échanges directs et réguliers sur les plans économiques et culturels entre la Chine et l’Afrique. La coopération sino-africaine est la coopération la plus active possédant le plus du potentiel. En 2017, le volume du commerce entre les deux parties a atteint 170 milliards de dollars américains et depuis 9 ans, la Chine demeure le premier pays partenaire de l’Afrique en matière commerciale. Les investissements chinois sous diverses formes en Afrique dépassent 100 milliards de dollars américains et plus de 3200 entreprises chinoises opèrent sur le continent africain. Après le Sommet de Johannesburg en 2015, plus de 120 projets conçus par la Chine en Afrique ont été matérialisés, créant plus de 120 mille emplois. La construction de « la Ceinture et la Route » entre la Chine et l’Afrique a abouti à des résultats tels que la ligne d’Addis-Abeba à Djibouti et celle de Mombasa à Nairobi, qui ont amélioré l’infrastructure des pays concernés. L’initiative « la Ceinture et la Route » offrira plus de ressources et de moyens et favorise l’exploitation d’un marché plus vaste pour l’Afrique. La coopération sino-africaine a ainsi une belle perspective devant elle. {{La RDC est bon frère et bon ami de la Chine, et également un partenaire important en Afrique. Depuis ces dernières années, la confiance politique mutuelle s’approfondit davantage, les deux parties se soutiennent dans les questions touchant à leurs intérêts vitaux et les préoccupations majeures ; les échanges de commerce et de personnel s’intensifient de jour en jour et le volume des investissements s’accroît sans cesse. Entre 2015 et 2017, le volume du commerce entre la Chine et la RDC a atteint 11,4 milliards de dollars américains dont 8 milliards de dollars américains d’exportation de la RDC vers la Chine ; les échanges humains et la coopération sanitaire montrent un grand dynamisme, l’Institut Confucius et l’Association pour l’Amitié RD Congo-Chine ont été établis, le design du projet du Centre culturel et artistique pour l’Afrique centrale a été accompli et la lutte contre les épidémies en RDC telles que l’Ebola reçoit une aide considérable de la partie chinoise. Au grand bénéfice des deux peuples, la coopération pragmatique sino-congolaise est au beau fixe. }} Comme disent les chinois : «Ce que l’on veut, on le fera». Comme par le passé, la Chine tiendra sa parole, et de ce fait, travaillera avec la RDC afin d’approfondir la coopération amicale pour le bien-être du peuple et fera de la RDC un point d’appui important pour la construction en profondeur de « la Ceinture et la Route » en Afrique. J’espère que les entreprises chinoises continueront à contribuer à l’amitié sino-congolaise en restant fidèles à la juste conception de la justice et des intérêts, et souhaite que la coopération sino-congolaise puisse obtenir de nouveaux succès remarquables pour apporter une force inépuisable à la communauté de destin Chine-Afrique.
Ankara condamne les attaques en Arabie saoudite et au Burkina Faso
vendredi 14 juin 2019

La Turquie a condamné l'attaque au missile contre l'aéroport d'Abha en Arabie saoudite et l'attaque terroriste survenue au Burkina Faso. "Nous (...)
lire la suite
De plus en plus de pays de l’Amérique latine tournent le dos à la " RASD "
vendredi 14 juin 2019

La fantomatique RASD a bien des soucis à se faire. De plus en plus de pays d'Amérique latine prennent acte de la réalité du terrain en tournant le (...)
lire la suite
La Chine attire plus de 10% des investissements étrangers directs en 2018, selon un rapport de l’ONU
vendredi 14 juin 2019

GENEVE, 12 juin (Xinhua) -- Les entrées d'investissement étranger direct (IED) en Chine, ont enregistré une hausse de 4% en 2018 par rapport à (...)
lire la suite
Un pays de la Caraïbe salue le rôle du roi Mohammed VI
vendredi 14 juin 2019

Le Suriname a salué, mercredi, le rôle du roi Mohammed VI en tant que "leader africain" ainsi que l'apport du Souverain à la diplomatie régionale (...)
lire la suite
Convergence entre les présidents Tshisekedi et Xi Jinping sur la politique centrée sur le peuple
jeudi 13 juin 2019

* Par ailleurs, le numéro 2 de la diplomatie chinoise fustige " l'intimidation commerciale, la pression maximale et le principe " Amérique d'abord (...)
lire la suite
Oly Ilunga explique le parcours de ce contact maîtrisé
jeudi 13 juin 2019

* La victime, un enfant de 5 ans et les membres de sa famille, sont sous surveillance médicale. Un premier cas de maladie à virus Ebola a été (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting