Douze inciviques appréhendés par la Police pour le compte de la Direction Générale des Impôts
vendredi 21 septembre 2018

{{Un groupe d’individus inciviques de l’ONG AGRIDEC a été présenté à la presse, le mardi 18 septembre 2018, par le commandement de la Police de l’Unité de Protection des Institutions et des Hautes Personnalités (UPI/HP), pour avoir brisé des scellés apposés par la Direction Générale des Impôts, dans 10 magasins, le jeudi 13 septembre 2018.}} Selon les éléments recueillis auprès de la Police et de la Direction Générale des Impôts, le Centre des impôts de Kinshasa avait procédé, dans le cadre d’un litige fiscal qui l’oppose à l’ONG AGRIDEC, à la fermeture provisoire de ses points de vente situés dans la ville de Kinshasa, notamment à la Gombe, Masina, Kimbanseke et Ndjili. A la grande surprise, il a été constaté le vendredi 14 septembre 2018, que tous les magasins fermés par la DGI avaient été ouverts et les cadenas cassés par le responsable d’AGRIDEC Roland MUKADI NGOYI et consorts, ce qui a conduit la DGI à saisir la police pour appréhender ces inciviques qui ont défié les pouvoirs de l’Etat Congolais, en brisant les scellés placés aux différents magasins. Cette infraction est punissable par les dispositions des articles 139 & 140 du Code pénal congolais, livre II. Le groupe appréhendé était composé de 12 individus, dont 4 sujets ouest-Africains, sans titre de séjour valable lors de leur interpellation. Il est déploré la manipulation, par Monsieur Roland MUKADI, de certains contribuables, en se faisant passer comme interlocuteur vis-à-vis du fisc, par son ONG, qui n’a aucun arrêté de facilité fiscale en cours de validité, car expiré depuis 2011, mais falsifié sur sa validité, d’une part et d’autre part, l’ONG avait comme vocation l’Agriculture et non la gestion de plusieurs magasins dans la ville de Kinshasa, spécialement les quincailleries et commerce général, dont leurs impôts collectés par le sieur ne sont pas retracés au fisc. A travers ce coup de filet, la DGI, en collaboration avec les éléments des services spécialisés de la Police Nationale et de la Justice, mettent en garde tout autre contrevenant qui tenterait de défier l’Etat en brisant les scellés. Présentement le groupe appréhendé se trouve entre les mains de la justice, et Monsieur Roland MUKADI demeure encore introuvable.
Quatre mémos des médecins déposés à la Présidence
vendredi 15 février 2019

Les médecins de la RDC menacent d'aller en grève. Ils réclament le paiement des salaires et primes de risque. Mais avant d'arriver à cette ultime (...)
lire la suite
Voici le programme de la visite du pape François au Maroc
lundi 11 février 2019

Le pape François se rendra au Maroc les 30 et 31 mars. Le programme de la visite du Souverain pontife vient d'être dévoilé par le site Vatican News. (...)
lire la suite
Le corps sans vie d’un prof de l’Ista/Kinshasa dans une rue à Goma
lundi 11 février 2019

Un professeur de l’Institut supérieur des techniques appliquées (ISTA/Kinshasa) a été retrouvé mort et son corps traîné dans la rue hier dimanche 10 (...)
lire la suite
En sapeur-pompier, Lumeya plaide pour une cohabitation pacifique entre Lamuka, CACH et FCC
lundi 11 février 2019

Notable du Grand Bandundu, Lumeya Dhu Maleghi dénonce le tribalisme qui mine dangereusement les relations entre les populations du Grand Bandundu (...)
lire la suite
Près de 60.000 enfants recrutés dans les groupes armés depuis 2006 en RDC
jeudi 7 février 2019

La Mission des Nations unies pour la stabilisation en RDC (MONUSCO) organise depuis hier mercredi 6 février, un atelier sur la situation des (...)
lire la suite
La Cour militaire de Lubumbashi s’enquiert de la version des faits des prévenus
vendredi 1er février 2019

{{La Cour militaire de Lubumbashi est à sa deuxième audience dans l’affaire en flagrance opposant le ministère public aux six éléments de la Police (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting