COUR PENALE INTERNATIONALE
Bemba fait appel contre le jugement de première instance
vendredi 21 septembre 2018

{{ {* Voici pourquoi le chef du MLC ne peut pas être acquitté pour subornation des témoins !} }} {{C'est depuis mercredi dernier que Jean-Pierre Bemba Gombo, le chairman du MLC a fait appel, à la CPI, contre l'Arrêt de la Chambre de première instance VII rendu le lundi 17 septembre dernier et le condamnant à 12 mois de prison et 300.000 Euros d'amende pour subornation des témoins. L'appel étant suspensif, le jugement de la Chambre de première instance tombe et la procédure devient non irrévocable jusqu'au rendu du jugement d'appel sur la nouvelle détermination de la peine. }} Selon Eve Bazaïba, secrétaire général du MLC, le parti vise par cet appel d'arriver à un jugement d'acquittement pur et simple au profit de Jean-Pierre Bemba Gombo pour l'infraction de subornation des témoins. C'est justement ce jugement-là qui était attendu au niveau de la Chambre de première instance VII. Mais «celle-ci est instrumentalisée par le Pouvoir de Kinshasa», pense-t-elle. Bazaiba persiste et signe que si une Chambre examine en toute indépendance, c'est-à-dire sans interférences politiques, Bemba sera acquitté comme il l'a été pour la première affaire, la principale, la plus compliquée et la plus complexe. A fortiori l'affaire subsidiaire. Le leader du MLC aura-t-il gain de cause en appel comme le subodore la SG de son parti ? Ce que celle-ci n'évoque pas dans son argumentaire, c'est le fait que l'appel de Jean-Pierre Bemba Gombo contre le jugement de la Chambre de première instance VII n'est pas un recours contre l'Arrêt d'appel qui est en appel et qui avait reconnu la culpabilité de Bemba en demandant que sa peine soit alourdie ainsi que l'amende à payer. Or, cet Arrêt-là est, lui déjà devenue irrévocable. Cet Arrêt n'a plus aucun recours possible car il est rendu en appel. On ne peut pas aller en appel deux fois. C'est cet Arrêt d'appel qui est irrévocable qui sera appliqué par toute Chambre de première instance ou d'appel uniquement pour la détermination de la peine. C'est cet Arrêt qui est sans appel qu'aucune autre procédure ne peut modifier. Comme on le voit, avec cet Arrêt irrévocable, Jean-Pierre Bemba ne peut pas être acquitté pour cette cause comme le déclare la secrétaire générale du MLC Eve Bazaïba. Ici, il n'y a pas un problème politique mais de Droit. Autrement, tout appel serait comme une course contre des moulins à vent. On s'engagerait alors dans des procédures inutiles, aucune ne pourrait à ce jour en quoi que ce soit modifier l'Arrêt d'appel pour modifier le cours des événements de manière spectaculaire comme ce fut le cas avec l'affaire des crimes de guerre et crimes contre l'humanité par un acquittement en appel. Tandis que pour la deuxième affaire, l'Arrêt d'appel reconnait Jean-Pierre Bemba et ses co-accusés comme coupables et renvoie la cause à la Chambre de première instance VII pour la fixation de la peine. Ce nouveau recours de Jean-Pierre Bemba Gombo, c'est donc au niveau de la fixation de la peine et non sur le fond de l'affaire qui a déjà été prononcé en appel. {{KANDOLO M.}}
Felix Tshisekedi d’accord pour une coopération fondée sur le respect mutuel
lundi 18 février 2019

Le Président rdcongolais Félix-Antoine Tshisekedi se dit favorable à la relance des relations diplomatiques entre son pays et l'Union (...)
lire la suite
La MP appelle à un partenariat responsable avec Félix Tshisekedi
lundi 18 février 2019

Le Front commun pour le Congo (FCC), qui est une majorité élargie, a obtenu à la chambre basse du Parlement, la majorité absolue à l'issue des (...)
lire la suite
Martin Fayulu dit merci à la population de Beni
lundi 18 février 2019

Le candidat malheureux à la présidentielle du 30 décembre dernier, Martin FAYULU a été accueilli, selon plusieurs médias en ligne, hier dimanche 17 (...)
lire la suite
La vérité sur la lettre de Célestin Mbuyu à la société MMR
lundi 18 février 2019

*Le doyen des élus du Haut-Lomami serait victime de ses efforts de décrispation sociale. Il y avait de l'électricité dans l'air à Kamina. Les (...)
lire la suite
2019 : le Service National envisage d’atteindre 3.000 hectares de Champs
lundi 18 février 2019

Bonne nouvelle pour les consommateurs de Mbuji-Mayi, Lubumbashi, Kamina et de Kinshasa. Le Service national (SN) promet de déverser, au mois de (...)
lire la suite
Cooptation des chefs coutumiers Mundjana Nkie, Mbalawa Lipesi, Munkani Nguene et Mayasi Nene
lundi 18 février 2019

Mundjana Nkie Mafu du groupement Mwana Mputu, Mbalawa Lipesi du groupement Mbenkana, Munkani Nguene Antoine du groupement Kingakati et Mayasi (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting