Kabila-Gizenga : Divorce enfin consommé
jeudi 4 octobre 2018

* Le PALU et Alliés se prononcera au moment opportun sur son candidat Président.

Après un moment de suspicion, de bouderies et de séparation de corps, le couple MP-PALU débouche finalement sur le divorce. Les Gizengistes proclament recouvrer leur pleine autonomie et liberté d’action. Aussi, le regroupement Palu & Alliés promet-il de se prononcer au moment opportun sur son candidat Président.

A moins de trois de la tenue d’élections générales en décembre prochain en RD Congo, le jeu politique semble davantage s’éclaircir. Désormais, l’heure est alliances. Et même au désamour. Le cas le plus concret de " divorce " est celui du Parti lumumbiste unifié (PALU), d’avec son ancien partenaire. A savoir la Majorité présidentielle (MP). Dans une déclaration hier mercredi 3 octobre, relayée par certains medias en ligne, le deuxième vice-président du regroupement politique PALU et Alliés, Henri-Thomas Lokondo, déclare à haute et intelligible voix, la fin du partenariat de leur regroupement avec la coalition au pouvoir. Aussi, le Palu et Alliés proclame-t-il, désormais, son autonomie et son indépendance.
En ce qui concerne la présidentielle, le Palu et Alliés promet de se prononcer opportunément sur son candidat Président de la République. Ce, après accord avec ses nouveaux partenaires. D’ores et déjà, le parti du patriarche Antoine Gizengaet ses alliés réaffirme l’autonomie qui le caractérise dans ses engagements politiques. Ultime objectif : gagner les prochaines élections.
Tout en saluant, la publication par la Commission électorale nationale indépendante (CENI), de listes définitives des candidats Président de la république et députés nationaux, le regroupement Palu et Alliés déplore, cependant, l’invalidation du dossier de candidature d’Antoine Gizenga. En dépit de cette pilule très amère qu’il ne parvient pas encore à avaler, le Palu et Alliés invite toutefois ses militants à faire élire les autres candidats de leur regroupement en lice pour les législatives nationales et les provinciales.
Cependant, en ce qui concerne la machine à voter, Henri Thomas Lokondo indique que cette imprimante ne fait pas encore l’unanimité au sein de la classe politique. Y compris dans le camp de la coalition au pouvoir. "Même au sein de la Majorité présidentielle, il y a ceux qui n’en veulent pas, mais ne peuvent pas le dire à haute voix", fait savoir cet ancien sénateur et député national élu de Mbandaka.
Le deuxième vice-président du regroupement politique PALU et Alliés qui dit constater un manque de consensus autour de la machine ou de l’imprimante à voter - c’est selon - exhorte la CENI à vider la polémique autour de cet outil informatique, par la force du dialogue. Question de mettre tout le monde d’accord et de garantir l’apaisement tant souhaité pour le processus électoral en cours. "Le Regroupement politique Palu et alliés exhorte la CENI de poursuivre le dialogue avec la classe politique pour résoudre les points de divergence en vue de permettre la tenue des élections crédibles et transparentes", renchérit l’homme à la moustache de tsar.
A titre de rappel, le PALU et alliés a tenu le 26 septembre dernier, une réunion extraordinaire sur la situation générale du pays et l’évaluation du processus électoral en cours. Principal allié de la Majorité présidentielle lors des élections de 2006 et 2011, le PALU a aussi à cette même occasion, réévalué son soutien au Chef de l’Etat durant cette année 2018. Emma MUNTU

Elections : l’UDPS parle d’une seule voix
mardi 23 octobre 2018

Augustin Kabuya d’abord le weekend, ensuite Jean-Marc Kabund hier lundi à l’émission "Le débat" sur Top Congo, soutiennent sans ambigüité, la logique (...)
lire la suite
Le FCC en meeting à Tata Raphaël le samedi 27 octobre
lundi 22 octobre 2018

*Rassuré par les « réponses techniques crédibles » de la CENI au sujet de la machine à voter et des électeurs sans empreintes digitales, Néhémie (...)
lire la suite
Controverse autour du contrôle parlementaire
vendredi 19 octobre 2018

*Face à cet exercice qui n’a rien produit tout au long de la législature, des voix s’élèvent pour appeler les députés à placer le curseur sur les (...)
lire la suite
Kinshasa s’interroge sur les motivations des autorités angolaises
jeudi 18 octobre 2018

Quarante-huit heures après le Conseil des ministres, dirigé par le président de la République, le Vice-premier ministre en charge des Affaires (...)
lire la suite
Expulsés d’Angola : Le gouvernement actionne le Fonds spécial d’assistance humanitaire
mercredi 17 octobre 2018

Le gouvernement va porter assistance aux ressortissants congolais expulsés sans façon d’Angola. La décision a été prise au cours de la dix-huitième (...)
lire la suite
Ramaphosa : les dessous de l’annulation de sa venue à Kinshasa
mardi 16 octobre 2018

On l’attendait hier lundi 15 octobre à Kinshasa, mais l’attente a été longue et vaine. Annoncé au XIème Sommet de la Grande Commission mixte République (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting