SELON UNE ETUDE SCIENTIFIQUE
La plupart de médicaments prescrits contre le rhume en RDC nuisent à la santé à long terme
mercredi 10 octobre 2018

{{Une étude récente menée par l'Association des consommateurs des produits vivriers (ASCOVI) atteste que la pupart des medicaments prescrits en RDC contre le rhume sont inefficaces et nuisibles à la santé à long terme. }} Cette affirmation a été faite par le président de cette association Patrice Musoko, au cours d'une interview accordée à l'Agence congolaise de presse. D'après le président de ASCOVI, au total une cinquantaine de produits pharmaceutiques les plus souvent prescrits contre le rhume ont été passés au crible par les experts de son organisation. Après analyse minutieuse, il s'est avéré que ces produits sont inefficaces et suceptibles de provoquer plus tard des maladies cardiaques, rapporte-t-il. "Ces médicaments sont composés de pseudo éphédrine, dont les effets secondaires sont susceptibles de provoquer des accidents vasculaires cérébraux (AVC), l'hypertension artérielle et les infarctus du myocarde à l'avenir", affirme Patrick Musoko. Il invite ainsi les autorités du secteur à diligenter sans tarder une enquête rigoureuse, afin de repertoirier des produits nocifs pour la santé. Il faudrait donc non seulement pour les écarter du circuit commercial, mais aussi prendre des mesures correctives et disciplinaires à l'endroit des producteurs. "Un produit sur deux des 62 produits testés serait à proscrire. Si l'on tient vraiment compte de la santé de la population, le Gouvernement a intérêt à réglementer davantage le secteur pharmaceutique en RDC", a martelé Patrick Musoko. Le constat que vient de faire l'ASCOVI serait aussi valable pour les autres produits pharmaceutiques en circulation en RDC, a fait remarquer Jephte N., pharmacien de formation et l'un des repsonsables d'un service pharmaceutique au sein d'établissement hospitalier public de Kinshasa. " Il nous arrive souvent d'être scandalisés lorsque l'on parcoure les notices de certains pour s'enquérir de leurs principes actifs et leurs molécules de base. On se rend vite compte qu'il n'y a pas de lien avec l'objet que l'on prête à ces produits et les éléments à la base de sa composition ", a-t-il indiqué. Un autre problème qui affecte considérablement le secteur de la santé publique en RDC, c'est l'absence des pharmaciens qualifiés dans les hôpitaux et établissements pharmaceutiques, fait remarquer Jephte N.. " Il est courant actuellement de rencontrer à Kinshasa comme dans les autres villes du pays, des hôpitaux qui ne disposent pas de services de pharmacies. Conséquence: le plus souvent on prescrit aux patients des produits de nature à aggraver leurs maladies, voire à leur causer du tort dans l'avenir", s'est plaint un autre pharmacien interrogé. Le Gouvernement est donc appelé à réglementer davantage ce secteur. " Il faut forcément que les établissement de vente et de fabrication des médicaments soient gérés par des pharmaciens qualifiés. Il faudra aussi qu'un système de contrôle régulier soit mis en place afin de traquer ceux qui commercialisent des produits périmés", ont-ils proposé. {{Orly-Darel NGIAMBUKULU }}
Quatre mémos des médecins déposés à la Présidence
vendredi 15 février 2019

Les médecins de la RDC menacent d'aller en grève. Ils réclament le paiement des salaires et primes de risque. Mais avant d'arriver à cette ultime (...)
lire la suite
Voici le programme de la visite du pape François au Maroc
lundi 11 février 2019

Le pape François se rendra au Maroc les 30 et 31 mars. Le programme de la visite du Souverain pontife vient d'être dévoilé par le site Vatican News. (...)
lire la suite
Le corps sans vie d’un prof de l’Ista/Kinshasa dans une rue à Goma
lundi 11 février 2019

Un professeur de l’Institut supérieur des techniques appliquées (ISTA/Kinshasa) a été retrouvé mort et son corps traîné dans la rue hier dimanche 10 (...)
lire la suite
En sapeur-pompier, Lumeya plaide pour une cohabitation pacifique entre Lamuka, CACH et FCC
lundi 11 février 2019

Notable du Grand Bandundu, Lumeya Dhu Maleghi dénonce le tribalisme qui mine dangereusement les relations entre les populations du Grand Bandundu (...)
lire la suite
Près de 60.000 enfants recrutés dans les groupes armés depuis 2006 en RDC
jeudi 7 février 2019

La Mission des Nations unies pour la stabilisation en RDC (MONUSCO) organise depuis hier mercredi 6 février, un atelier sur la situation des (...)
lire la suite
La Cour militaire de Lubumbashi s’enquiert de la version des faits des prévenus
vendredi 1er février 2019

{{La Cour militaire de Lubumbashi est à sa deuxième audience dans l’affaire en flagrance opposant le ministère public aux six éléments de la Police (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting