DONNANT HIER LE GO DU FORUM ECONOMIQUE ET D’AFFAIRES TURQUIE-AFRIQUE
R.T. Erdogan : "Tenons-nous main dans la main et avançons"
jeudi 11 octobre 2018

{{Hier à Istanbul, le Président turc n’a pas que donné le coup d’envoi du Forum économique et d’affaires Turquie-Afrique. Recep Tayyip Erdogan a surtout présenté, par le menu, le tableau de la coopération entre son pays et le Continent africain, non sans en avoir dégagé les perspectives. Temps forts d’une cérémonie inaugurale, marquée par le grand oral du Rais turc.}} «Tenons-nous la main dans la main et avançons». Articulée par Recep Tayyip Erdogan, cette formule résume à elle seule sa vision -devenant réalité chaque jour -de la coopération entre la Turquie et l’Afrique. Une coopération plutôt réelle qu’incantatoire. Parce que chiffres à l’appui, le Président turc a noté qu’entre 2003 et 2017, le volume des échanges entre les deux parties est passé de 3,7 à 20,6 milliards de dollars américains. S’agissant plus particulièrement de l’Afrique subsaharienne, ce flux a atteint 7,1 milliards, alors qu’il était de 1,17 milliard en 2003. Ce bond signifie qu’entre la Turquie et l’Afrique les choses avancent. «Nous commençons déjà à récolter les résultats», se réjouit le Rais. Pour preuve, les investissements directs ont atteint 6, 2 milliards US. Plus de 1000 projets sont en exécution à travers le continent. 5000 étudiants africains sont dans les universités turques. «Nous construisons des infrastructures. Nous créons de l’emploi», souligne le Président. Mais,martèle-t-il, avant d’être une affaire de chiffres. Les relations entre les deux parties sont d’abord des liens qui reposent sur le respect mutuel, l’Egalité et le principe du gagnant-gagnant. «Produisons ensemble et partageons», a insisté le numéro 1 turc. Comme pour montrer à l’assistance l’étendue du chemin parcouru, le Président turc a remonté le temps jusqu’en 2005, la genèse de sa politique d’ouverture sans restriction vers l’Afrique. Depuis, la Turquie a vu le nombre de ses ambassades sur le continent passer de 12 à 41.Et ce nombre ira crescendo, rassure Erdogan. Ankara compte des conseillers économiques dans 43 pays africains. Et Recep Tayyip Erdogan d’égrener les accords signés avec des pays africains. Avec 46 Etats, Ankara a passé un deal commercial. 28 pays sont liés à la Turquie par un accord de protection des investissements. Le compromis sur la non double imposition concerne 12 pays. Enfin, la Turquie a signé un accord de libre commerce avec 5 Etats du continent. Ce n’est pas tout. Depuis qu’il a été porte à la présidence de la République, le Rais turc annonce avoir visité 21 pays africains.Durant la même période, 16 chefs d’Etat et de gouvernement africains ont foule le sol turc. Auparavant, plusieurs orateurs s'étaient relayés à la tribune. Côté turc, le Président du Conseil turc des relations économiques extérieures (DEIK), Nail Opak, en appelle à plus de solidarité entre la Turquie et l'Afrique. Ce, au moment où des velléités protectionnistes se font jour. La ministre turque du commerce Mme Ruhsar Pekcan, ne dit pas autre chose lorsqu'elle martèle :"notre objectif est d'aller à l'encontre du protectionnisme". Côté africain, le Président éthiopien, le Premier ministre rwandais, le représentant du Président de la Commission africaine ont tous reconnu les avancées dans la coopération entre la Turquie et l'Afrique. Mais, ils ont émis le vœu de voir des domaines comme les infrastructures, l'énergie, le tourisme faire l'objet de davantage d'investissements. En particulier au travers du partenariat public-privé. Demande qui résonne en écho dans l'imposant auditorium du centre de congrès Lufti Kyrdar d'Istanbul ou sur plus de 3000 personnes présentes dans les travées, l'écrasante majorité est constituée d'investisseurs et autres hommes d'affaires de plusieurs acabits. Le Forum qui s'est ouvert hier porte bien son nom. {{José NAWEJ/Istanbul/Turquie}}
CNSS : la réforme de Mwad met fin à la mendicité des veuves et orphelins
jeudi 21 mars 2019

Un vent de renouveau souffle sur la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS). Avec la réforme de Mme Agnès Mwad, les veuves et orphelins ont de (...)
lire la suite
La BCC vulgarise la nouvelle réglementation prudentielle qualitative
jeudi 21 mars 2019

La révision de la réglementation prudentielle qualitative des établissements de crédit est une urgence et une nécessité pour la Banque centrale du (...)
lire la suite
DGI : Les innovations majeures contenues dans la loi des finances n°18/025 du 31 Décembre 2018 présentées aux opérateurs économiques membres de la FEC
lundi 4 mars 2019

Le directeur général adjoint, Yav, a d'abord présenté aux opérateurs économiques rassemblés dans la salle des conférences de la FEC, les objectifs de la (...)
lire la suite
Des voix s’élèvent pour la poursuite du Projet d’appui à la modernisation des finances publiques
mardi 26 février 2019

Les résultats du Projet d'Appui à la Modernisation des Finances Publiques (PAMFIP) sont satisfaisants. C'est la conclusion à laquelle ont abouti les (...)
lire la suite
Modernisation des Finances publiques : les Congolais appelés à s’approprier les acquis du PAMFIP
vendredi 22 février 2019

Les premiers résultats du Projet d'Appui à la Modernisation des Finances Publiques (PAMFIP), mis en œuvre par le ministère des Finances depuis 2011, (...)
lire la suite
Le Conseil des gouverneurs lance un fonds d’impact pour attirer des capitaux
lundi 18 février 2019

La 42ème session du Conseil des gouverneurs du Fonds international de développement agricole(FIDA) tenue, les 14 et 15 février 2019 à Rome, s'est (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting