Et voici la machine à diviser !
mardi 23 octobre 2018

De la machine à voter, que de galéjades ! "Machine à tricher", "machine à voler"… Voilà que s’invite une plaisanterie, pas du goût des opposants. A savoir "la machine à diviser" …l’opposition.
Division ? Oui. Les initiés aux arcanes de l’Opposition en entrevoient déjà les démons. Ironie du sort : c’est la machine à voter qui est sur le point d’engendrer la machine à diviser les anti-kabilistes, toutes générations confondues.
La décision de l’UDPS de ne plus faire de cette "imprimante ?" une question de vie ou de mort est en passe d’avoir raison de "l’union sacrée" de l’opposition. Quitte à faire cavalier seul, le parti tshisekediste a prévenu ses pairs qu’avec ou sans machine à voter, il irait aux élections.
Cela a l’avantage d’être clair. Cela a aussi le mérite de renseigner sur les limites de l’alliance des anti-kabilistes. Cela a surtout le don paradoxal de faire de la machine à voter non plus un point de ralliement de tous les opposants, mais une pomme de discorde !
L’Opposition ne parlera plus d’une seule et même voix sur la machine à voter. Si elle restera une hypothèque voire un épouvantail pour les katumbistes, bembistes…, il n’en est plus de même pour les tshisekedistes de Limete. Sous réserve de la suite, les décors d’un énième remake de l’écroulement de l’édifice unitaire côté opposition semblent plantés. Depuis les années 90 avec la légendaire "Union sacrée", les oppositions zaïro-congolaises se construisent et se déconstruisent de la même manière.
Sans avoir la prétention d’asséner des vérités d’Evangile ni de révéler les conclusions d’une thèse en sciences po, hier comme aujourd’hui, les regroupements de l’opposition portent en eux-mêmes les germes de leur destruction. Car, ils n’avaient pour unique principe actif que l’anti-mobutisme. Primaire pour certains, sentimental pour d’autres. Mutatis mutandis, l’anti-kabilisme diffus tient lieu d’unique dénominateur en ce qui concerne les décennies Kabila père et fils.
Pas l’once d’une vision commune sur les enjeux vitaux du pays autour de laquelle structurer le combat. Ceci pourrait expliquer que la machine à voter devienne si facilement une machine à diviser. José NAWEJ

Au nom de la base
vendredi 16 novembre 2018

Tiens ! hier jeudi, le candidat Emmanuel Ramazani devait présenter son programme. Silence radio. Sans doute que la base a demandé à "Coup sur coup" (...)
lire la suite
Le -triste- mérite de Genève
jeudi 15 novembre 2018

Tragi-comédie dans la tragi-comédie de Genève. Cette lettre d’engagement montre jusqu’où peuvent aller les politiciens congolais pour leurs intérêts (...)
lire la suite
De l’Union sacrée de l’Opposition à … Lamuka
mercredi 14 novembre 2018

Genève aura à jamais un goût d’oxymore pour les opposants rd congolais. D’une ville -espoir, réceptacle d’entente, de réconciliation, le siège -second (...)
lire la suite
L’infidélité à sa signature contre la fidélité à sa base
mardi 13 novembre 2018

Entre sa signature et la soumission à sa base ? Qu’est ce qui prévaut ? Félix-Antoine Tshisekedi et Vital Kamerhe viennent de trancher en faveur du (...)
lire la suite
Une machine à diviser nous est- elle née ?
lundi 12 novembre 2018

Elle est vraiment blanche la fumée qui s’est échappée de Genève hier ? Oui. Mais pas pour tout le monde .Dans ce " tout le monde ", il y a surtout (...)
lire la suite
A chaque loge son candidat commun
vendredi 9 novembre 2018

Si le froid genevois porte chance aux "7 patrons", l’opposition aura enfin son candidat commun à la présidentielle du mois prochain. FATSHI, (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Une dose de contrepouvoir pour Trump

L’Amérique post-élections de mi- mandat est généralement celle qui correspond le mieux à la nature même du régime politique américain. Un pays où le système de pouvoir et de contre-pouvoir s’érige en (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting