RETOMBEEES DE LA 3ème JOURNEE DEONTOLOGIQUE DE LA PRESSE
Les journalistes engagés dans la politique sommés de quitter les médias
lundi 22 octobre 2018

A l’approche des élections du 23 décembre prochain, les journalistes congolais sont de plus en plus nombreux à afficher leurs ambitions politiques. D’autres n’hésitent plus à brandir leurs couleurs politiques, sans pour autant quitter les médias qu’ils animent au quotidien. Face au danger que cet engagement pourrait avoir sur le traitement même de l’information, les organisations de cette corporation ont jugé le moment propice pour sensibiliser les professionnels des médias et les inviter à éviter toute duplicité.

Déterminés à encourager les chevaliers de la plume et du micro à préserver jalousement les principes de l’objectivité et de la neutralité en cette période sensible, ’’Journalistes en danger’’ (JED), en collaboration avec l’Union nationale de la presse du Congo (UNPC) et le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de la Communication (CSAC) somment les journalistes candidats à se retirer déjà des médias, à quasiment un mois de la campagne électorale.
S’appuyant sur la récente Directive émise par le CSAC en perspective des opérations électorales, Alain Nkoy, le Vice-président de cette institution citoyenne, a demandé à ces journalistes qui postulent aux fonctions politiques de prendre déjà leur distance par rapport à leurs médias, et cela à dater du 20 octobre. Les récalcitrants s’exposent aux menaces de cette institution d’appui à la démocratie et aux sanctions de la corporation, a martelé Alain Nkoy, se confiant à la presse.

EVITER LA POLITISATION A OUTRANCE

Le Vice-président du CSAC a tenu à rappeler aux journalistes le bien-fondé de la récente Directive émise par son institution en rapport avec le statut des journalistes candidats. Il a notamment prié les professionnels des médias à se conformer à cette directive qui leur évite la politisation à outrance de leur prestation dans les médias.
Alain Nkoy a révélé qu’à dater de la semaine en cours, le CSAC va actionner son service de monitoring pour suivre de près les interventions publiques des journalistes candidats et, le cas échéant, sanctionner ceux qui dérapent pour préserver l’image de la corporation et garantir la paix sociale.
Ce message, Alain Nkoy l’avait annoncé devant une poignée de journalistes qui s’est retrouvée le vendredi 19 octobre au Centre des ressources pour les médias (CRM), à Gombe, pour réfléchir sur l’avenir de leur profession en période électorale. Ils ont ainsi pris activement part à la 3ème Journée déontologique de la presse, placée sous le thème : ’’Les médias et les enjeux de l’heure’’.

UNE CEREMONIE POUR LES JOURNALISTES CANDIDATS

Abordé à ce propos, le président de l’UNPC/Kinshasa, Jean-Marie Kasamba, a réitéré le vœu de voir les journalistes engagés sur la scène politique prendre déjà du recul par rapport à leur profession pour ne plus être juge et partie, le temps de participer aux élections. Ils ne pourraient ainsi rentrer par la grand’porte après leur mandat, s’ils sont élus, ou bien plus tôt s’ils ne le sont pas.
Ainsi, pour éviter tout amalgame et lever la confusion dans l’esprit du public, le président de l’UNPC/Kinshasa a promis d’organiser une cérémonie solennelle au cours de laquelle tous les journalistes seront présentés devant leurs confrères et consœurs, et pourront annoncer solennellement leur retrait momentané de leurs médias respectifs pour s’engager dans l’arène politique.
Cette démarche est saluée par KibambiShintwa qui se rappelle avoir été interpellé en son temps par la direction de la Radio France Internationale (RFI) dont il était correspondant, alors qu’il s’activait déjà à battre campagne. Il avait été prié de suspendre sa prestation comme correspondant pour ne pas mettre en mal son objectivé, lors de ses interventions sur l’antenne.

DES NAVETTES ENTRE LA PRESSE ET LA POLITIQUE

Il n’est pas exclu de voir les journalistes faire des navettes entre leur métier et la carrière politique, comme bien ailleurs dans le monde, a souligné le Professeur Jean-Chrétien Ekambo Duasenge, recteur honoraire de l’Institut facultaire des Sciences de l’information et de la communication (IFASIC)et membre du CSAC. Il a cité tas d’exemple des journalistes qui sont devenus des acteurs politiques avant de redevenir journalistes et rentrer de nouveau en politique.
Aux journalistes candidats et à ceux qui rêvent d’exceller comme journalistes politiques, le Pr Ekambo a suggéré tas de recettes pour pouvoir briller dans la profession et éviter des pièges qui pourraient compromettre leur crédibilité. Yves KALIKAT

Communiqué du Commissariat provincial de la police ville de Kinshasa
vendredi 16 novembre 2018

Le Commissariat provincial de la Police Ville de Kinshasa informe les Kinois et Kinoises que les manifestations de colère organisées par les (...)
lire la suite
Bilan : 2 étudiants décédés, 8 policiers grièvement blessés et 12 véhicules endommagés
vendredi 16 novembre 2018

Vive tension hier à l’Unikin Bilan : 2 étudiants décédés, 8 policiers grièvement blessés et 12 véhicules endommagés Tout en présentant ses (...)
lire la suite
 L’ambassadeur de l’UE en RDC se réjouit du partage d’expériences entre les élus d’hier et les futurs candidats
vendredi 16 novembre 2018

L’ambassadeur de l’Union européenne (UE) en RDC, Bart Ouvry se réjouit du partage d’expériences entre les députés tant nationaux que provinciaux de la (...)
lire la suite
 L’ambassadeur de l’UE en RDC se réjouit du partage d’expériences entre les élus d’hier et les futurs candidats
vendredi 16 novembre 2018

L’ambassadeur de l’Union européenne (UE) en RDC, Bart Ouvry se réjouit du partage d’expériences entre les députés tant nationaux que provinciaux de la (...)
lire la suite
Le Centre de santé Kingarame doté d’un nouveau bloc de Maternité
mercredi 14 novembre 2018

Le Centre de santé Kingarame, situé dans le groupement de Kibumba, territoire de Nyirangongo, à 40 km de la ville de Goma, dans la province du (...)
lire la suite
Sylvano Kasongo "nettoie" la chaussée de l’Echangeur jusqu’à Bibwa
vendredi 9 novembre 2018

Lancée il y a plusieurs mois, l’opération "Kinshasa sans épave abandonnée sur la route" se poursuit. Après avoir été dans plusieurs communes de (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Au nom de la base

Tiens ! hier jeudi, le candidat Emmanuel Ramazani devait présenter son programme. Silence radio. Sans doute que la base a demandé à "Coup sur coup" d’ajourner la manif. Le même Shadary fait face à (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting