Et si on écoutait Samy ?
jeudi 25 octobre 2018

Le sujet n’est pas d’encenser un homme. En l’occurrence, l’ancien Premier ministre et candidat Président de la république Samy Badibanga Ntita. L’important est de reconnaître qu’il n’a de cesse d’appeler la classe politique au consensus sur toutes les questions qui fâchent.
Consensus ? Forcément. Car, sans un minimum d’accord sur les principaux points de friction, on peut entonner anticipativement le requiem sur un processus électoral inclusif. Pis, on pourra même jeter la dernière pelletée de terre sur le cercueil avec épitaphe "ci-gît les élections apaisées".
Conséquence : les chamailleries qui empêchent ce pays de mettre le cap sur l’essentiel, à savoir le travail productif, vont continuer. Au bonheur des jouisseurs, des boutefeux et autres tireurs des ficelles tapis dans l’ombre. Mais, au grand dam des populations congolaises qui sont d’éternels dindons de la farce dans la tragi-comédie dont la RDC est le théâtre depuis plusieurs décennies.
Si l’on veut conjurer au mieux le blocage et au pire la catastrophe, il est impérieux de regarder la réalité en face. Ce faisant, une chose sautera aux yeux, mieux s’imposera à tous. A savoir l’impératif de trouver un consensus, via le dialogue, entre toutes les parties prenantes aux élections. Qu’adviendrait-il, en l’absence du consensus, si pour des raisons logistiques les élections venaient à être décalées de quelques jours ou même de quelques mois ? A quoi servirait d’organiser -même dans le délai - des élections qui diviseraient les Congolais bien plus qu’elles ne les rassembleraient ?Des interrogations façon " poser la question c’est y répondre "qui plaident pour un consensus en amont.
Se démarquant de matamores et refusant de souscrire à la politique de l’autruche, le candidat Samy Badibanga prêche le consensus. Comment ne pas lui donner raison.
José NAWEJ

Au nom de la base
vendredi 16 novembre 2018

Tiens ! hier jeudi, le candidat Emmanuel Ramazani devait présenter son programme. Silence radio. Sans doute que la base a demandé à "Coup sur coup" (...)
lire la suite
Le -triste- mérite de Genève
jeudi 15 novembre 2018

Tragi-comédie dans la tragi-comédie de Genève. Cette lettre d’engagement montre jusqu’où peuvent aller les politiciens congolais pour leurs intérêts (...)
lire la suite
De l’Union sacrée de l’Opposition à … Lamuka
mercredi 14 novembre 2018

Genève aura à jamais un goût d’oxymore pour les opposants rd congolais. D’une ville -espoir, réceptacle d’entente, de réconciliation, le siège -second (...)
lire la suite
L’infidélité à sa signature contre la fidélité à sa base
mardi 13 novembre 2018

Entre sa signature et la soumission à sa base ? Qu’est ce qui prévaut ? Félix-Antoine Tshisekedi et Vital Kamerhe viennent de trancher en faveur du (...)
lire la suite
Une machine à diviser nous est- elle née ?
lundi 12 novembre 2018

Elle est vraiment blanche la fumée qui s’est échappée de Genève hier ? Oui. Mais pas pour tout le monde .Dans ce " tout le monde ", il y a surtout (...)
lire la suite
A chaque loge son candidat commun
vendredi 9 novembre 2018

Si le froid genevois porte chance aux "7 patrons", l’opposition aura enfin son candidat commun à la présidentielle du mois prochain. FATSHI, (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Une dose de contrepouvoir pour Trump

L’Amérique post-élections de mi- mandat est généralement celle qui correspond le mieux à la nature même du régime politique américain. Un pays où le système de pouvoir et de contre-pouvoir s’érige en (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting