Double démonstration de force
vendredi 26 octobre 2018

Double manif publique ce week-end. Ce vendredi, une bonne partie de l’Opposition bat le pavé contre la machine à voter. 24 heures plus tard, le Front commun pour le Congo (FCC) se donne rendez-vous au stade Tata Raphaël. Une grand-messe dont le point d’orgue sera la présentation du "Dauphin" à la ville et au pays tout entier.
Mais, à moins de 30 jours du go de la campagne officielle, à désormais un peu moins de deux mois des élections et… face à l’odeur des négociations bien de chez nous, ces deux sorties ont valeur de démonstration de force.
Pour l’Opposition, le pari est de démontrer que si elle n’a pas le monopole de la rue, elle peut organiser une procession des centaines de milliers de Kinois. Ce sera déjà ça.
Ce n’est pas tout. Dans la guéguerre interne, si l’affluence est au rendez-vous sans les hiérarques de l’UDPS, ce serait un point de marqué contre Félix-Antoine Tshisekedi. Lui qui ne fait plus du retrait de la machine à voter une condition sine qua non pour sa participation aux scrutins du 23 décembre.
L’enjeu lié à l’engouement est aussi précieux dans l’hypothèse du report des élections. Sans le dire de peur de "faire moins peuple", chaque mandarin de cette opposition pense chaque matin au scénario "pourparlers", assorti d’une petite transition et tout ce qui va avec. A savoir le partage du pouvoir.
Déjà, tout en claironnant le refrain unitaire matin, midi et soir, chaque bonze de l’opposition soupçonne ses collègues de délit d’initiés en la matière. Pas nouveau sous les tropiques rd congolaises.
De l’autre côté, le meeting du stade Tata Raphaël charrie aussi quantité d’enjeux dans l’enjeu. Si il se voudra, calendrier oblige, une réponse à la marche de l’opposition, ce rassemblement visera surtout à montrer au pays et au vaste monde appelé "communauté internationale" que la kabilie n’est pas sevrée de forces vives. Une façon de préempter une partie du débat sur la popularité du Régime qui pèsera dans l’appréciation des résultats en cas de victoire du FCC.
Ce même meeting verra les différentes écuries de la kabilie et apparentés se livrer à une concurrence interne. Pas nécessairement dans la seule perspective des élections. C’est aussi pour le cas où les négociations… José NAWEJ

Un scrutin synonyme d’auto-prise en charge
lundi 31 décembre 2018

Les Congolais ont bel et bien voté hier dimanche 30 décembre. La tenue du scrutin constitue en elle-même un exploit. Car, ces élections ont été (...)
lire la suite
A Tshibala ce qui lui revient
vendredi 28 décembre 2018

Dans deux jours, les élections. Enfin ! Un épilogue qui fut long à se dessiner. Que de pesanteurs ! Que d’hypothèques ! Que de paris non tenus ! (...)
lire la suite
Conjurer le spectre du chaos
jeudi 27 décembre 2018

Entre la CENI et certaines parties prenantes- directes et indirectes- au processus électoral, ça vole bas .Très bas même. De mauvais augure à (...)
lire la suite
D’Etsou à Ambongo en passant par Monsengwo
mercredi 26 décembre 2018

Lâché par le Cardinal Frédéric Etsou à l’occasion des élections de 2006, le concept " vérité des urnes" n’a pas pris la moindre ride depuis. Lors de la (...)
lire la suite
Entre anxiété et…espérance
lundi 24 décembre 2018

Des fêtes de fin d’année pas comme les autres que celles que s’apprête à passer les Congolais. Et pour cause, la séquence festive est comme parasitée (...)
lire la suite
Raisons techniques contre motivations politiques
vendredi 21 décembre 2018

Un report d’une semaine. C’est à la fois peu et beaucoup. Peu, si l’on considère cet ajournement d’Un strict point de vue technique. De fait, le Très (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Sécurité d’abord !

La correspondance estampillée "Hôtel de ville" est tombée hier comme un couperet pour les uns et un ouf de soulagement pour les autres. C’est selon. Trêve de meeting à Kinshasa pour les candidats (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting