Casting et attelage délicats…
lundi 5 novembre 2018

Mille et une manière de lire l’équipe de campagne d’Emmanuel Shadary.
Costaud eu égard à la dimension du pays et à la " coalition " arc en ciel qui dirige le pays depuis les deux fora de la Cité de l’UA et du Centre interdiocésain ? Compréhensible.
Pilotée, pour l’essentiel, par des barons de la kabilie comme gage de la cohérence et surtout de la fidélité à l’initiateur du Front commun pour le Congo ? Défendable.
Eléphantesque avec le risque de donner lieu à des querelles des égo et… pas seulement ? Pas exclu.
Très marquée politiquement avec le handicap possible de gêner le candidat dans sa nécessaire posture qui tient d’un oxymore ? A savoir incarner à la fois la continuité et le changement, le passé -l’actif comme le passif- et le futur. Ce risque-là n’est pas à écarter.
En un mot comme en mille, l’armature Shadary traduit la délicatesse du casting et donc de l’attelage qui en sort.
Certes, personne qui connait l’âme du Congo-Zaïre, pays aux mille et un visages, ne reprocherait au candidat Shadary d’avoir pour souci de se doter d’une équipe la plus inclusive et, par conséquent, la plus représentative possible.
Dans un passé récent, ceux qui ont cru au tropisme kinois ont découvert à leurs dépens que Kinshasa n’est pas tout le Congo. On ne peut pas non plus jeter la moindre pierre sur le dauphin quand il doit tenir compte des équilibres entre les différentes écuries de la kabilie et autres apparentés.
Enfant-maison, Emmanuel Shadary connait par cœur la "musique" préférée au Palais de la nation, à la Gombe ex-GLM ou à Kingakati. Ce n’est pas lui qui introduirait une fausse note.
Tout le problème, c’est que ces précautions teintées à la fois du bon sens et surtout de la real politik risquent de porter en elles-mêmes les germes du danger. Alors, prévenir ne serait pas une précaution de trop. José NAWEJ

Un scrutin synonyme d’auto-prise en charge
lundi 31 décembre 2018

Les Congolais ont bel et bien voté hier dimanche 30 décembre. La tenue du scrutin constitue en elle-même un exploit. Car, ces élections ont été (...)
lire la suite
A Tshibala ce qui lui revient
vendredi 28 décembre 2018

Dans deux jours, les élections. Enfin ! Un épilogue qui fut long à se dessiner. Que de pesanteurs ! Que d’hypothèques ! Que de paris non tenus ! (...)
lire la suite
Conjurer le spectre du chaos
jeudi 27 décembre 2018

Entre la CENI et certaines parties prenantes- directes et indirectes- au processus électoral, ça vole bas .Très bas même. De mauvais augure à (...)
lire la suite
D’Etsou à Ambongo en passant par Monsengwo
mercredi 26 décembre 2018

Lâché par le Cardinal Frédéric Etsou à l’occasion des élections de 2006, le concept " vérité des urnes" n’a pas pris la moindre ride depuis. Lors de la (...)
lire la suite
Entre anxiété et…espérance
lundi 24 décembre 2018

Des fêtes de fin d’année pas comme les autres que celles que s’apprête à passer les Congolais. Et pour cause, la séquence festive est comme parasitée (...)
lire la suite
Raisons techniques contre motivations politiques
vendredi 21 décembre 2018

Un report d’une semaine. C’est à la fois peu et beaucoup. Peu, si l’on considère cet ajournement d’Un strict point de vue technique. De fait, le Très (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Sécurité d’abord !

La correspondance estampillée "Hôtel de ville" est tombée hier comme un couperet pour les uns et un ouf de soulagement pour les autres. C’est selon. Trêve de meeting à Kinshasa pour les candidats (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting