Route nationale no1 : l’axe Batshamba–Pont Loange opérationnel
lundi 5 novembre 2018

L’axe routier Batshamba –Pont Loange, long d’environ 110 Km sur la Nationale numéro 1 dans la province du Kwilu, est désormais opérationnel. Ce, après son inauguration le mercredi 31 octobre dernier, par le ministre des tInfrastructures, Travaux publics et reconstruction (ITPR), Thomas Luhaka. La cérémonie s’est déroulée sous la présidence du ministre d’Etat à l’Emploi, travail et prévoyance sociale, Lambert Matuku Memas qui a salué la collaboration entre le pays de Kabila et l’Union européenne.

Dans un communiqué publié vendredi dernier, Lambert Matuku s’est félicité de la coopération assidue existant entre la RDC et l’Union européenne (UE) qui a financé les travaux à hauteur de 130 millions d’euros. Aussin a-t-il remercié l’entreprise égyptienne « Arab Contractors » qui, pendant 30 mois, réalisé les travaux selon les règles de l’art pendant 30 mois.
Le patron de l’Emploi a invité la population locale à soutenir la vision de la Révolution de la modernité prônée par le Chef de l’Etat. Car, soutient-il, c’est cette initiative qui permet de réaliser de nombreux ouvrages d’intérêt commun. Lambert Matuku Memas a également demandé à cette population de soutenir Emmanuel Ramazani Shadary à la présidentielle du 23 décembre. Car, dit-il, c’est lui qui a la mission d’assurer la pérennité des actions du président sortant Kabila.

LE SATISFECIT DE L’UNION EUROPEENNE

L’ambassadeur de l’Union européenne en RDC, Bart Ouvry, a précisé que cla construction de cette route d’intérêt économique s’inscrit dans la politique de l’UE d’aider la RDC à se doter d’un réseau routier devant connecter tout le pays. Aussi, s’est-il dit satisfait des travaux entrepris sur ce tronçon.
Cette connexion routière va de l’embouchure du fleuve Congo, à Banana dans le Bas-Congo jusque dans le Sud du Katanga. Elle est considérée comme l’épine dorsale du réseau routier de la RDC sur laquelle la libre circulation des personnes et de leurs biens deviendra une réalité. Ce qui permettra de booster l’économie congolaise.
La construction effective de la Nationale n°1 permettra in fine d’appuyer la reconstruction du réseau routier de la RDC. Notamment ses axes Moanda-Boma-Matadi-Kinshasa-Mbuji-Mayi et Mwene Ditu, d’une longueur totale de 1570 kilomètres.
La convention de financement en vue de la réhabilitation du tronçon de la route nationale numéro 1 compris entre Batshamba et le pont Loange avait été signée le13mars 2012 entre la RDC et l’UE.

LE MINISTRE D’ETAT REALISE DES TRAVAUX D’INTERET COMMUNAUTAIRE

Faisant d’une pierre deux coups, le ministre d’Etat Matuku a profité de son passage dans cette partie de la RDC pour réaliser des actions en faveur des populations. En l’occurence le lancement des travaux d’aménagement de la route Kikwit –Kabundi, longue de 60 Km, l’implantation d’une radio communautaire, à la pose de la première pierre pour la construction d’un hôpital et d’une école moderne à Kabudi.
Sur le chemin de retour, il s’est impliqué personnellement dans l’implantation de deux antennes de télécommunication en faveur des populations des secteurs de Mungindu et Mudicalunga. A ces populations, le numéro1 de Emploi leur a demandé de faire bon usage de différents ouvrages.
Rappelons que le Pont Loange fut inauguré le 2 septembre 2010 par le président de la République Joseph Kabila. L’ouvrage fut baptisé "Pont du Cinquantenaire". Il relie la province du Kwilu et celle du Kasaï. Il mesure 440 mètres et a une capacité de 50 tonnes.Dina BUHAKE

Discours de l’ambassadeur Bart Ouvry, chef de Délégation de l’Union européenne en République démocratique du Congo

Mbote na Beno nyonso !
Excellence Monsieur le Ministre d’Etat et Ministre du Travail ;
Excellence Monsieur le Ministre des Infrastructures, travaux publics et reconstruction ;
Excellences Messieurs les membres du Gouvernement provincial ;
Honorables Députés et Sénateurs ;
M. les membres du Cabinet du Chef de l’Etat ;
M. le Directeur d’Arab Contractor ;
M. le Représentant de la Banque africaine de développement ;
Mesdames et Messieurs ;
Distingués invités.
C’est avec une joie réelle que je me trouve à vos côtés ici à Batshamba ce jour pour l’inauguration du tronçon de la Route nationale N°1 qui débouche sur le Pont Loange sur financement de l’Union européenne sur une longueur de 104 kilomètres.
Permettez-moi de vous citer quelques phrases de la grande écrivaine britannique, Virginia Woolf :
« Nous devrions prendre la route sans idée définie de l’endroit où nous allons passer la nuit, ni de la date de notre retour ; seul importe le chemin. Plus essentiel encore, quoique ce soit un bonheur des plus rares, nous devrions, avant de nous mettre en route, tenter de trouver un compagnon de voyage qui nous ressemble et à qui nous pourrons dire tout ce qui nous vient à l’esprit. Car nous ne saurions goûter notre plaisir sauf à le partager ».
Je tire deux leçons de cette citation.

Tout d’abord, seul importe le chemin. Le chemin que nous, Congolais et Européens, parcourons ensemble. Puis, il y a le plaisir de partager, que souligne Virginia Woolf. La route est le fruit d’un partenariat entre Congolais et Européens, le cheminement pour arriver à ce résultat que nous inaugurons aujourd’hui a été difficile mais nous démontrons que des infrastructures de qualité sont nécessaires et utiles en RDC. La RN1 est en ce moment réhabilité depuis Matadi et atteindra bientôt les Kasaï, une partie importante de ces travaux a été financé sur des dons de l’Union européenne.. Nous contribuons ainsi au rétablissement du réseau routier national, au renforcement de l’unité physique du pays, à la relance économique de la RDC ainsi qu’à l’intégration régionale en Afrique. Ensemble, nous sommes plus forts.
Nul besoin ici de démontrer la valeur de la RN1 financée par l’UE plus d’une décennie :
- C’est un axe ultra prioritaire d’environ 3000 km, reliant l’Ouest de la RDC, à la cote de Banana, au sud-est, à Kasumbalesa, au niveau de la frontière zambienne.
- La RN1 traverse neuf des vingt-six provinces que compte la RDC, avec un trafic des 9/10 de toutes les ressources économiques et près de 4/5 de la population. Elle revêt ainsi un caractère socio-économique important. D’où notre souci d’accompagner les autorités congolaises et des autres bailleurs afin de faciliter les échanges, l’accès aux services de base et le déplacement des personnes et des biens. Aujourd’hui, une voiture, communément appelée Ketch, partie du Kongo central arrive facilement aux portes du Kasaï. C’est un sujet de joie pour la RDC et l’UE !

Excellence,
Mesdames et Messieurs,

A ce jour une route revêtue de 104 Km a été reconstruite ainsi qu’un pont mixte de 34 m jetée sur la rivière Lubwe. Au démarrage du projet, le tracé de la RN1 n’était pas matérialisé, il existait plusieurs tracés créés par les conducteurs selon la praticabilité du chemin (Vous vous souvenez certainement de fameux tronçon dénommé « Mille routes »). Pour éviter ce phénomène, la réhabilitation de la RN1 a permis d’avoir le tracé officiel.
À l’époque, 2 jours étaient nécessaires à des véhicules 4x4 (et plusieurs jours pour des camions) pour relier Batshamba au pont Loange. Ce matin, nous allons parcourir ce trajet en une heure. Le temps de parcours et le confort ont été sensiblement améliorés. Cette route a permis l’augmentation et la rapidité des échanges, ainsi que l’usage des moyens variés : marches à pied sur les accotements, vélo, moto voitures taxis et camions et remorques
Si la route offre bien d’avantages, il y a tout de même des précautions à prendre surtout en matière de sécurité pour les usagers. Cet ouvrage, réalisé dans un milieu sablonneux et dans une région où les orages sont particulièrement violents, est très vulnérable à l’action érosive. De ce fait, il a fallu assurer la stabilisation des talus par la végétalisation et les descentes d’eau, les bordures et des fossés longitudinaux. Pour sauvegarder cet ouvrage et les bienfaits qu’il procure, son milieu et les activités humaines nécessitent de mettre rapidement en place un accompagnement socio - environnemental et des mesures de sécurité, tel que prévu dans la Convention de financement.
La sécurité routière constitue un autre souci majeur :
- Les véhicules qui dépassaient difficilement les 20 km/h traversent les agglomérations actuellement à plus de 100km/h, constituant un danger pour les riverains et le bétail ;
- Le chargement excessif des camions accélère la fatigue de la route et expose au renversement ;
Pour assurer la longévité de cet ouvrage, des mesures de sécurité sont nécessaires à savoir :
- Installation des dispositifs de réduction de la vitesse et des points de contrôle de charge ;
- Sensibilisation des usagers et riverains à la signalisation, au code de la route et aux pratiques de maintien de la route ;
- Formation à l’entretien routier.
Pour conclure, Mesdames et Messieurs, je reste convaincu que notre partenaire principal, à savoir le gouvernement de la République démocratique du Congo, avec l’appui des organisations de la société civile et des riverains, mettra en place tous les mécanismes non seulement pour l’appropriation mais surtout la pérennisation de cet ouvrage au bénéfice de la population congolaise.
Que vive la coopération entre la République démocratique du Congo et l’Union européenne.
République démocratique du Congo Oyé.
Union européenne Oyé !
Matondo miingi.

"Plaidoyer pour la bonne gouvernance et le développement" de Matata Ponyo
mercredi 14 novembre 2018

Un nouveau-né depuis hier dans les rayons des bibliothèques de la RD Congo. Particulièrement celles de Kinshasa, capitale du pays. Il s’agit de (...)
lire la suite
Voici la lettre d’engagement
mercredi 14 novembre 2018

Si je ne respecte pas mes engagements, je mettrais fin à ma carrière politique et je serais soumis à l’opprobre de la nation" La Fondation Anan est (...)
lire la suite
Kwilu : une épidémie d’origine inconnue décime de gros bétails
mercredi 7 novembre 2018

Depuis environ trois mois, une épidémie non encore identifiée, décime les gros bétails dans tous les cinq territoires de la province du Kwilu. Entre (...)
lire la suite
Godé Muamba insiste sur l’organisation du pays par la base : localité, quartier et commune
mardi 6 novembre 2018

Candidat à la députation nationale dans la circonscription du Mont-Amba, Godé Muamba multiplie les descentes sur terrain depuis quelques temps. Le (...)
lire la suite
Hainan, l’île–province symbole du miracle chinois
lundi 5 novembre 2018

La Chine ? C’est bien sûr Beijing, capitale tentaculaire d’un pays-continent. C’est évidemment Shanghaï, première place forte financière en Asie (...)
lire la suite
Le Président Li Baoshan, n°1 du Quotidien du Peuple : « Aucun pays ne peut se développer en s’isolant »
lundi 5 novembre 2018

(Par José NAWEJ, de retour de Hainan, en Chine) Cette déclaration du patron du Quotidien du Peuple dégage la quintessence de la 5ème édition du (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Au nom de la base

Tiens ! hier jeudi, le candidat Emmanuel Ramazani devait présenter son programme. Silence radio. Sans doute que la base a demandé à "Coup sur coup" d’ajourner la manif. Le même Shadary fait face à (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting