Hainan, l’île–province symbole du miracle chinois
lundi 5 novembre 2018

La Chine ? C’est bien sûr Beijing, capitale tentaculaire d’un pays-continent. C’est évidemment Shanghaï, première place forte financière en Asie disputant de plus en plus ce même rang prestigieux à New York. La Chine est également Hainan. Cette île –province située au Sud du pays créée, il y a juste 30 ans. A cet âge adulte, Hainan a fière allure.

Cette province a d’abord sa porte d’entrée qui frappe tout amateur du beau et du bon. Il s’agit de l’aéroport de Haikou, chef-lieu de Hainan. Un aéroport moderne qui, transposé en Afrique, serait classé parmi les meilleurs, me souffle un confrère africain venant pourtant d’un pays plutôt mieux classé sur le Continent.
A près de cent kilomètres de Haikou sur une route évidemment impeccable éclairée de bout en bout, nous attend un complexe hôtelier perdu dans la verdure faite notamment de cocotiers. Le même que l’on trouve en Afrique. Sauf qu’ici ces arbres omniprésents sont comme rangés pour donner une identité écolo à Hainan.
Complexe hôtelier ? Bien plus. BFA hotel. B comme Boao, une bourgade à la lisière de Qionghai, l’autre ville de Hainan avec Wenchang et Sanya. F comme Forum. A comme Asie. Mis ensemble, ces cigles retracent l’historique de ce coin paradisiaque. C’est ici que s’officie annuellement la grand-messe des dirigeants asiatiques de réputation mondiale appelée Forum de Boao pour l’Asie (FBA).
Dans le hall de cet hôtel full étoile, des photos renseignent sur quantité d’illustres personnalités y ayant séjourné. De l’ancien Président chinois Hu Jintao à l’actuel Xi Jinping en passant notamment par les Premiers ministres Jiabao et Keqiang. Tiens ? Le big boss de Microsoft Bill Gates aussi. Des chefs d’Etat africains également.

L’UTILE A L’AGREABLE
Boao c’est l’utile allié à l’agréable. A quelque cinq kilomètres du célèbre palace, « le bac de terre humide ». Il s’agit d’un endroit qui s’étire sur près de quatre kilomètres au bord de l’eau avec un décor naturel fait tout en verdure dont les incontournables cocotiers.
On peut y marcher tout comme emprunter l’une de ses nombreuses « voitures » à découvert pour à la fois admirer le paysage et humer l’air frais. Un vrai régal. Surtout si au terme de sa randonnée, on peut s’asseoir pour contempler les maisons d’hôtes, architecture locale, qui bordent cette allée avec vue sur l’eau avec une coco taillée dont on peut vider le contenu à l’aide d’une paille.
Le même coup de coco, on peut se le payer dans un des « villages magnifiques » qui ceinturent la ville de Qiong Hai. Des villages relookés comme celui de Da yuan où le modernisme n’a répudié la tradition, mais les deux font bon ménage.

UN LYCEE DE REFERENCE POUR HAINAN
Une ville qui compte à son cœur le lycée Jiaji. Située en plein centre-ville, cette école toujours jeune par sa propreté et par ses trois mille lycéens très enthousiasmés par des visiteurs peu ordinaires venait de célébrer ses 101 ans un jour plus tôt.
Lycée ? Assurément. Avec ses salles de classe où on enseigne les matières traditionnelles comme nous confie Chen Ze Hui, professeur des mathématiques depuis 20 ans. Cet enseignant venu de Haikou nous confie que ce lycée est l’un des plus importants de la province et que le niveau d’enseignement y est très relevé.
Prêchait-il juste pour sa chapelle. La réponse ne tardera pas à venir. Puisque derrière les bâtiments abritant des salles de classe, se trouvent des terrains de sport notamment pour le basket-ball.
A côté de ces aires de jeu, un immeuble de quatre niveaux. Et là, surprise. A chacun des étages, des élèves en plain dans des activités parascolaires saines. Gymnastique, danse, chorégraphie, peinture… Un vrai laboratoire pour futurs champions.
Des séances d’exhibition en notre présence dignes de spectacles de danse et chorégraphie que l’on admire à la télé dans de grandes compétitions. De l’aéroport de Haikou au lycée Jiaji en passant par Boao, Hainan symbolise bien le miracle et …le futur chinois.

"Plaidoyer pour la bonne gouvernance et le développement" de Matata Ponyo
mercredi 14 novembre 2018

Un nouveau-né depuis hier dans les rayons des bibliothèques de la RD Congo. Particulièrement celles de Kinshasa, capitale du pays. Il s’agit de (...)
lire la suite
Voici la lettre d’engagement
mercredi 14 novembre 2018

Si je ne respecte pas mes engagements, je mettrais fin à ma carrière politique et je serais soumis à l’opprobre de la nation" La Fondation Anan est (...)
lire la suite
Kwilu : une épidémie d’origine inconnue décime de gros bétails
mercredi 7 novembre 2018

Depuis environ trois mois, une épidémie non encore identifiée, décime les gros bétails dans tous les cinq territoires de la province du Kwilu. Entre (...)
lire la suite
Godé Muamba insiste sur l’organisation du pays par la base : localité, quartier et commune
mardi 6 novembre 2018

Candidat à la députation nationale dans la circonscription du Mont-Amba, Godé Muamba multiplie les descentes sur terrain depuis quelques temps. Le (...)
lire la suite
Hainan, l’île–province symbole du miracle chinois
lundi 5 novembre 2018

La Chine ? C’est bien sûr Beijing, capitale tentaculaire d’un pays-continent. C’est évidemment Shanghaï, première place forte financière en Asie (...)
lire la suite
Le Président Li Baoshan, n°1 du Quotidien du Peuple : « Aucun pays ne peut se développer en s’isolant »
lundi 5 novembre 2018

(Par José NAWEJ, de retour de Hainan, en Chine) Cette déclaration du patron du Quotidien du Peuple dégage la quintessence de la 5ème édition du (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Au nom de la base

Tiens ! hier jeudi, le candidat Emmanuel Ramazani devait présenter son programme. Silence radio. Sans doute que la base a demandé à "Coup sur coup" d’ajourner la manif. Le même Shadary fait face à (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting