Dernière minute :

Et de sept pour Paul Biya ! Le Président...
mercredi 7 novembre 2018

Et de sept pour Paul Biya ! Le Président camerounais a entamé hier son septième mandat de…sept ans à la tête de son pays. Impossible d'évoquer "le cas Biya" sans le mettre en parallèle avec le sort d'autres chefs d'Etat africains. Et plus particulièrement de l'Afrique centrale étendue aux Grands lacs. Voilà, un Président âgé en poste depuis 1983 qui rempile, mandat après mandat, sans que les censeurs des régimes africains ne puissent s'en formaliser. Heureux qui comme Biya, 85 ans dont 38 passés au sommet de l'Etat, est abonné à la rubrique " Rien à signaler " ! Même si comparaison n'est pas raison, d'autres chefs d'Etat de la région peuvent s'estimer tout aussi heureux de rester au pouvoir moyennant modification de la Constitution. Le Brazza-congolais Sassou, le Rwandais Kagame, le Tchadien Deby … Le propos ici n'est pas tant de dénoncer le maintien au pouvoir de ces dirigeants, l'Afrique faisant face au difficile équilibre entre stabilité et démocratie. Le hic, c'est cette position à géométrie variable des Occidentaux et leurs technostructures tentaculaires. Dans le cas de la RDC, ils étaient vent debout contre toute perspective de changement de Constitution. En clair, contre toute possibilité de voir le Président Kabila se représenter. Que d'émissaires ! Que de conciliabules ! Que de déclarations ! Voire des mises en garde ! Pour le triomphe de la démocratie ou pour les beaux yeux des Congolais ? Ni l'un, ni l'autre. La vérité est la même. Hier comme aujourd'hui, il est des puissances qui restent attachées à la "vocation" définie à Berlin en 1885 d'un Congo comme un vaste comptoir où tout le monde viendrait puiser des ressources. Depuis, l'un des corollaires de cette conception est cette tentative maintes fois mise à jour de la balkanisation du pays. Ainsi, une OPA sera lancée à moindre coût sur les fabuleuses richesses naturelles. A un peu plus d'un mois des élections, pas sûr que nos "chers candidats" à la magistrature suprême se préoccupent de cette question existentielle pour la RDC. {{José NAWEJ}}
Matungulu , un politicien comme les autres
lundi 15 juillet 2019

Autant le préciser tout de go. Que le Président de la république ait présenté l'un des congolais le plus qualifié dans le secteur financier pour (...)
lire la suite
Deux Premiers ministres en circulation !
vendredi 12 juillet 2019

Le sujet n'est plus de pérorer sur la déjà très longue attente du Gouvernement. Le Président a achevé de répondre dans toutes les langues que ce serait (...)
lire la suite
FCC-CACH : un parfum de transhumance
jeudi 11 juillet 2019

Le feuilleton Bahati ? Un classique de la scène politique zaïro-congolaise. " Rébellion", " autonomie d'action " ou " trahison " ; " exclusion " ou (...)
lire la suite
La CPI comme un camion anti-incendie…
mercredi 10 juillet 2019

Pas la moindre goutte de larme pour Bosco Ntaganda. Pour l'ensemble de son "œuvre" méphistophélique, ce criminel de guerre pouvait même "mériter" (...)
lire la suite
Gouvernement : la Rdc ni la Belgique, ni l’Italie
lundi 8 juillet 2019

Gouvernement ? Ça peut encore attendre. Il n'y a pas matière à urgence. Il n'y a pas péril en la demeure non plus. Garant du fonctionnement régulier (...)
lire la suite
Ces arrêts qui font le yoyo
mercredi 3 juillet 2019

Dans un Etat de droit, les décisions de justice ne se commentent pas. A fortiori, les arrêts de la Haute cour. Ils sont même sans appel et (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting