UN MOIS APRES LA COLLISION DES VEHICULES A MBUBA, PRES DE KISANTU
Le ministre Oly Ilunga réconforte les rescapés
mercredi 7 novembre 2018

La collision des véhicules à Mbuba, près de la cité de Kisantu, a ému la communauté nationale de par le nombre de victimes calcinées sur la Nationale n°1, au Kongo Central. Un mois après ce sinistre, le ministre de la Santé publique est allé réconforter les sinistrés de l’incendie de Mbuba, internés aux Cliniques universitaires de Kinshasa, à l’Hôpital Sino-congolais, à l’Hôpital du cinquantenaire et à la Clinique Ngaliema.

Oly Ilunga est allé suivre l’évolution des malades. Il en a profité pour féliciter le personnel soignant qui a travaillé sans relâche durant un mois, pour les efforts fournis qui ont produit les résultats encourageants.
Une première dans la prise en charge de ces brûlés, est l’implication des kinésithérapeutes. C’est le ministre de la Santé qui a mis en place une commission des urgences pour la kinésithérapie et la réadaptation des brûlés.
C’est ainsi que dès l’arrivée de ses sinistrés dans les hôpitaux de Kinshasa, une équipe de kinésithérapeutes a effectué une tournée pour s’enquérir de l’évolution de la santé des brulés.
« C’est une première expérience pour nous. Dès lors que cette expérience va donner des fruits, nous demandons aux autorités de ne pas oublier notre équipe qui, à chaque fois qu’il y aura un tel problème, interviendra pour pouvoir réduire les difficultés liées à l’invalidité ou au handicap de sinistrés », a plaidé un des membres du Programme national de réadaptation à base communautaire.
Ce dernier n’a pas manqué de féliciter le ministre de la Santé qui a compris l’importance d’une réadaptation précoce chez les brûlés de Mbuba. Cette commission des kinésithérapeutes, vise à mettre en place une équipe de prévention des rétractions chez les brûlés, et de faire le point sur la prise en charge, a-t-il poursuivi.
Au cours de cette visite de réconfort, le patron de la Santé était accompagné du chef de l’administration et du directeur du Programme national des urgences et actions humanitaires.
Après cette visite, le Secrétaire Général à la Santé a constaté une évolution remarquable chez les brûlés et la plupart parmi eux vont quitter les formations médicales incessamment.
Pour sa part, le directeur du Programme national des urgences a indiqué que, sur les 23 brûlés survivants transférés à Kinshasa, deux ont déjà quitté l’hôpital et les 21 autres sont encore suivis dans les différents hôpitaux de la capitale.
Par ailleurs, la prise en charge du gouvernement est saluée par les différents patients qui l’ont exprimé au ministre Oly Ilunga. « Nous sommes satisfaits des soins que nous recevons depuis notre arrivée dans cet hôpital. Nous avions perdu espoir, parce que notre brûlure était grave. Mais, nous avons bénéficié d’une prise en charge totale. C’est ce qui nous a permis d’être encore en vie », a laissé entendre un patient dans l’un des centres hospitaliers de Kinshasa.
Ce patient a plaidé auprès du Gouvernement afin de permettre au ministère de la Santé de doter les formations médicales de la capitale de matériels adéquats pour la prise en charge de cas des brûlures graves.
Dans la nuit du 5 au 6 octobre dernier, il y a eu collision entre un camion citerne et un véhicule à Mbuba, non loin de la cité de Kisantu. Cet accident a fait plusieurs décès calcinés et brûlés graves. Alerté, le Gouvernement avait aussitôt dépêché le ministre de la Santé pour une prise en charge des rescapés. Depuis, des médecins congolais travaillent avec une équipe des urgences de l’hôpital militaire du Sénégal.
Mathy MUSAU

Malgré quelques problèmes logistiques, les Congolais ont voté
lundi 31 décembre 2018

Hier dimanche 30 décembre, les Congolais – exceptés ceux de Beni, Butembo, au Nord Kivu et de Yumbi (Maï-Ndombe) étaient allés aux urnes pour choisir (...)
lire la suite
Victime des tripatouillages aux législatives, Emery Okundji appelle ses électeurs au calme
lundi 31 décembre 2018

Le Rassemblement Kasa-Vubu, dirigé par Joseph Olenghankoy, crie au scandale à l’issue des scrutins d’hier dimanche 30 décembre.Selon des sources, ce (...)
lire la suite
Pour Néhémie Mwilanya, Joseph Kabila a sauvé la démocratie
lundi 31 décembre 2018

Peu avant les élections d’hier 30 décembre, Néhémie Mwilanya Wilondja a donné une interview dans laquelle il dégage les "ressorts" de la démarche de (...)
lire la suite
Joseph Kabila rassure une après élection apaisée
lundi 31 décembre 2018

Il reste serein malgré des tensions qui présagent un climat malsain après le vote d’hier dimanche 30 décembre. Au cours d’une interview donnée aux (...)
lire la suite
Joseph Kabila : « Il s’agit pour nous d’un effort visant à soustraire notre pays des ingérences étrangères »
lundi 31 décembre 2018

Dans un discours lu à la Radiotélévision nationale, RTNC, le Président Joseph Kabila a présenté ses vœux 2019 à la nation. Exceptionnellement, le Raïs (...)
lire la suite
Elections : CAFCO a déployé 300 médiatrices électorales sur terrain
lundi 31 décembre 2018

Le Cadre permanent de concertation de la femme congolaise (CAFCO) a déployé pour les élections qui se sont tenues hier 30 décembre, 300 médiatrices (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting