Une dose de contrepouvoir pour Trump
jeudi 8 novembre 2018

L’Amérique post-élections de mi- mandat est généralement celle qui correspond le mieux à la nature même du régime politique américain. Un pays où le système de pouvoir et de contre-pouvoir s’érige en antidote à toute velléité absolutiste.
En délestant les Républicains de la majorité à la Chambre des représentants au profit des Démocrates, le peuple américain vient de rétablir une espèce d’équilibre au niveau des pouvoirs exécutif et législatif. Cet aggiornamento s’opère souvent lors des midterms.
Voilà le Président Trump obligé de composé avec un Congrès dont une des chambres n’est plus de son bord. Ce qui, en pratique, signifie que l’administration républicaine au pouvoir à Washington devrait, sous peine de bras de fer assorti de blocage, apprendre à négocier avec la Chambre de Représentants, désormais majoritairement démocrate.
Vu du reste du monde, cette dose de contrepoids à la toute- puissance de Trump est tout, sauf une mauvaise nouvelle. Sur quantité de ses initiatives aussi controversées que décriées, le Président américain ne peut plus foncer comme auparavant. On ne voit pas le Congrès, dont une chambre redevient bleue, cautionner les excès présidentiels dans la gestion des migrants latinos.
Si les Etats-Unis ont le droit de contrôler le flux migratoire, ils ont aussi vocation à rester cette terre qui accueille des hommes et des femmes en quête de rêve américain. Or, l’administration Trump tendait à faire passer tout migrant pour un criminel potentiel. Tout comme des restrictions à l’entrée sur le territoire américain, faites à un certain moment contre certains pays presqu’exclusivement musulmans, était de nature à accréditer la thèse farfelue selon laquelle islam rimerait avec terrorisme.
Enfin, les élections de mi-mandat n’ont pas été non plus un Waterloo pour Donald Trump. Le Président américain peut compter sur le Sénat où les Républicains confortent leur majorité. C’est bien le génie du système politique américain.
José NAWEJ

Un scrutin synonyme d’auto-prise en charge
lundi 31 décembre 2018

Les Congolais ont bel et bien voté hier dimanche 30 décembre. La tenue du scrutin constitue en elle-même un exploit. Car, ces élections ont été (...)
lire la suite
A Tshibala ce qui lui revient
vendredi 28 décembre 2018

Dans deux jours, les élections. Enfin ! Un épilogue qui fut long à se dessiner. Que de pesanteurs ! Que d’hypothèques ! Que de paris non tenus ! (...)
lire la suite
Conjurer le spectre du chaos
jeudi 27 décembre 2018

Entre la CENI et certaines parties prenantes- directes et indirectes- au processus électoral, ça vole bas .Très bas même. De mauvais augure à (...)
lire la suite
D’Etsou à Ambongo en passant par Monsengwo
mercredi 26 décembre 2018

Lâché par le Cardinal Frédéric Etsou à l’occasion des élections de 2006, le concept " vérité des urnes" n’a pas pris la moindre ride depuis. Lors de la (...)
lire la suite
Entre anxiété et…espérance
lundi 24 décembre 2018

Des fêtes de fin d’année pas comme les autres que celles que s’apprête à passer les Congolais. Et pour cause, la séquence festive est comme parasitée (...)
lire la suite
Raisons techniques contre motivations politiques
vendredi 21 décembre 2018

Un report d’une semaine. C’est à la fois peu et beaucoup. Peu, si l’on considère cet ajournement d’Un strict point de vue technique. De fait, le Très (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Sécurité d’abord !

La correspondance estampillée "Hôtel de ville" est tombée hier comme un couperet pour les uns et un ouf de soulagement pour les autres. C’est selon. Trêve de meeting à Kinshasa pour les candidats (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting