LE DIRECTEUR GENERAL DE L’OMS EST FORMEL :
"Nous avons des outils pour endiguer l’épidémie d’Ebola"
vendredi 9 novembre 2018

La situation sécuritaire, la méfiance au sein de la communauté et la forte densité de la population de Beni, dans la province du Nord-Kivu, sont les défis à relever pour vaincre l’épidémie à virus Ebola dans cette partie du territoire national. Ce sont là les propos tenus hier jeudi à Kinshasa par le Directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) , Dr Tedros.

Au terme de leur séjour de travail en RDC, le Directeur général de l’OMS et le Secrétaire général des Nations Unies en charge des opérations, Jean-Pierre de Lacroix, ont circonscrit la mission qu’il les a conduits à Beni et à Goma, au Nord-Kivu.
L’objectif de ce périple était d’évaluer l’évolution de l’épidémie de la maladie à virus Ebola sur le terrain, et de démontrer que toutes les agences et fonds des Nations Unies, ainsi que les organisations internationales travaillent en synergie pour vaincre Ebola. Les deux personnalités ont salué l’engagement du Gouvernement qui joue un rôle de leadership dans la riposte.

"NOUS SOMMES ENCORE LOIN DE LA LIGNE D’ARRIVEE"
Abordant la situation sécuritaire à Beni, Dr Tedros a indiqué que "cette situation constitue un obstacle majeur dans les opérations de riposte". Après les attaques, il faut faire un rattrapage des jours perdus. Pour faire face à cette situation, la MONUSCO a adopté la stratégie de défense active qui permet à la coordination de la riposte d’évoluer, a-t-il souligné.
Le patron de l’OMS a reconnu cependant que l’opération de riposte à Beni et ses environs a beaucoup de défis à relever et connaît aussi des succès. Bien que le nombre de cas soit en baisse, ils sont encore loin de la ligne d’arrivée.
"Nous devons rester vigilants. Nous avons des outils nécessaires pour endiguer cette épidémie, à savoir le vaccin et le traitement des molécules efficaces", a-t-il fait remarquer. "Les us et coutumes de la communauté n’ont pas permis à la coordination de la riposte de bien fonctionner. Pour ce faire, nous formons la communauté dans le suivi des différents contacts pour rétablir la confiance et obtenir leur engagement", a laissé entendre Dr Tedros.

ROLE REMARQUABLE DE LA MONUSCO
Jean-Pierre de Lacroix a, lui, souligné le rôle remarquable que la mission onusienne en RDC joue dans les opérations de la riposte de la MVE dans la partie Est du pays. "La contribution de la MONUSCO est très importance, notamment pour protéger le personnel soignant qui travaille dans un environnement moins sécuriser et assurer leur déplacement", souligne le Secrétaire général adjoint de l’ONU.
"Nous sommes engagés dans une dynamique positive qui va aider à alléger la souffrance de la population. Il faut faire plus pour améliorer l’efficacité de la riposte d’Ebola", a fait savoir l’adjoint d’Antonio Guterres. "Nous sommes, dit-il, une équipe soudée autour d’un objectif difficile à atteindre, celui de vaincre Ebola". La MONUSCO travaille sur la sécurisation des lieux essentiels pour recréer un climat d’espoir. " Avec une volonté redoublée, nous arriverons à faire des progrès".
Réagissant à une question de la presse sur le déroulement des élections à Beni, Jean-Pierre De Lacroix a précisé : " Nous travaillons pour que les Congolais, qui sont dans cette partie du pays, puissent prendre part à ces scrutins sans problèmes. Nous avons échangé à ce sujet avec le Gouverneur de la province pour renforcer la protection dans les centres de vote ".
Au total, 308 cas de la MVE ont été identifiés dont 191 décès. Plus de 27.000 personnes ont été vaccinés, dont 123 guéris et 528 contacts suivis, a conclu le numéro 1 de l’OMS. Mathy MUSAU

Des femmes des Grands Lacs planifient des actions concrètes pour la restauration de la paix
vendredi 16 novembre 2018

Le Fonds pour les Femmes Congolaises (FFC) en partenariat avec Global Fund for woman organise du 15 au 16 novembre la réunion régionale de la (...)
lire la suite
Les participants plaident pour la poursuite du projet ARTECAO
mercredi 14 novembre 2018

L’Ecole Nationale de Police d’Abidjan (ENP), en Côte d’Ivoire, a accueilli, les 6 et 7 novembre derniers, un séminaire des décideurs sur le (...)
lire la suite
Michel Kirumba réhabilité au poste de Directeur général
mardi 13 novembre 2018

Suspendu depuis trois mois, Michel Kirumba Kimuha vient d’être réhabilité au poste de Directeur général de Transco. La cérémonie de remise et reprise a (...)
lire la suite
"Les survivants d’Ebola seront désormais suivis"
mardi 13 novembre 2018

Il ne suffira plus d’être déclaré "guéri" de la fièvre hémorragique d’Ebola pour échapper à la vigilance du personnel médical. Désormais, tous les (...)
lire la suite
Le ministre de l’ESU attribue le calme dans son secteur à l’instauration du dialogue avec les étudiants
lundi 12 novembre 2018

Mbuji-Mayi, 11 nov. 2018 (ACP).- Le ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire (ESU), Steve MbikayiMabuluki en séjour dans la ville de (...)
lire la suite
La défense dénonce l’absence de preuves d’imputabilité de leurs clients
lundi 12 novembre 2018

L’étape de la plaidoirie au procès des présumés miliciens du mouvement terroriste Kamwina Nsapu, branche de Kinshasa, touche progressivement à sa fin. (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Au nom de la base

Tiens ! hier jeudi, le candidat Emmanuel Ramazani devait présenter son programme. Silence radio. Sans doute que la base a demandé à "Coup sur coup" d’ajourner la manif. Le même Shadary fait face à (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting