A L’OCCASION DU 38EME ANNIVERSAIRE DE L’ENTREPRISE
Le DG Patience Saiba satisfait de son bilan à l’Ogefrem
mardi 13 novembre 2018

{{12 novembre 1980-12 novembre 2018, l'Office de Gestion du Fret Multimodal (OGEFREM) a totalisé 38 ans d'existence. Au cours de la cérémonie organisée à l'occasion de cet anniversaire, hier lundi au siège de l'office, le DG Patience Saiba Tambwe s'est dit satisfait d'avoir concrétisé les engagements, une année après des promesses faites lors du 37ème anniversaire qui avait coïncidé avec ses 100 jours passés à la tête de cet office. "Le niveau de réalisation est plus que satisfaisant ", s'est-il frotté les mains avant de souligner que "l'avenir de l'OGEFREM est reluisant et ne laisse place à aucun pessimisme ". }} "Le 38ème anniversaire de l'OGEFREM est placé sous le signe de la réflexion que les uns et les autres doivent engager pour améliorer la performance de ses activités, et donc des revenus, sans pour autant omettre le fait que OGEFREM est un Etablissement public, prolongement du Gouvernent et le Bras séculier de l'Etat congolais dans le domaine des transports", a indiqué le DG cet Office. Le DG Saiba Tambwe a des raisons de croire en l'avenir de son office au regard des actions réalisées en un laps de temps, suivant le Plan stratégique de redressement et d'investissement de l'OGEFREM qu'il avait dévoilé il y a une année. Sur le plan technique, en attendant la signature imminente de tous les textes réglementaires devant permettre à l'office de disposer des outils nécessaires à l'exécution de ses missions, le Gouvernement a écrit à toutes les ambassades et missions diplomatiques de la RDC de relayer la circulaire sur l'exigibilité de la Fiche électronique de renseignement (FERI). Pour le Gouvernement, aucune cargaison ne viendra en RDC sans souscription préalable de la FERI. En vue d'atteindre la couverture intégrale du fret, l'office a décidé de diversifier les mandataires opérant par zone géographique. C'est ainsi qu'il s'est doté de son propre système informatique de gestion de la FERI et ce dernier est opérationnel depuis le 1er novembre de cette année. Concernant la commission de 0,5 perçue pour le compte de l'Office par le DGDA, le protocole révisé a été signé en décembre 2017 et est effective depuis début mars, parachevant ainsi le caractère multimodal de l'office. {{LE PORT SEC DE KASUMBALESA}} Sur le plan d'investissement, l'OGEFREM a lancé, le 1er juin 2018, les travaux de construction du port sec de Kasumbalesa. Actuellement, deux firmes sont engagées pour l'aménagement de l'aire de stationnement, la construction de la clôture et même des espaces administratifs temporaires. Kasindi, Beni, Lufu et Dilolo sont ciblés pour l'érection de la 3ème vague des plateformes logistiques. L'OGEFREM vient d'acquérir l'immeuble abritant la sous-direction de Beni. L'office est en train d'implanter deux nouveaux bureaux à Kolwezi et à Kalemie. {{ UNE CROISSANCE DE 200%}} Sur le plan financier, alors que les recettes mensuelles de l'office peinaient à dépasser la barre de 1,5 millions de dollars américains. " C'est avec satisfaction que je vous informe que nos recettes de ces cinq derniers mois affichent une croissance de 200%. Nous avons dépassé les sommes prévues au budget pour ce faire", a révélé le patron de l'OGEFREM. Depuis que Patience Saiba Tambwe est à la tête de l'Office, plusieurs contrats riches ont été entrepris avec les banques et les milieux d'affaires pour la levée des financements nécessaires à l'accomplissement des grands projets. Au niveau local, le DG se dit fier parce que son entreprise affiche une crédibilité et une confiance accrue auprès des banques locales. La gestion managériale du patron de l'Office l'a conduit à orienter les recettes en priorité vers la couverture des dépenses obligatoires et impératives, notamment le paiement des salaires et des avantages sociaux, les frais de fonctionnement, le paiement des prestataires extérieurs ainsi que les dépenses pour les activités techniques. L'Office a, par ailleurs, mis en place des mécanismes pour éponger la dette sociale, et des propositions ont été faites pour démarrer avec l'apurement progressif des indemnités de retraite à compter de janvier 2019. {{LE PRIX DE FORBES}} L'OGEFREM a été présent aux grand-rendez internationaux traitant des questions des transports et de la logistique organisé en Afrique, en Europe, en Amérique et même en Asie. L'OGEFREM s'est vu décerné un prix par le Prestigieux Magazine FORBES, à l'occasion de la cérémonie "Best of Africa", en marge des Assemblées générales de l'ONU à New York. Pour ce qui est du social, le DG a placé le bien-être du personnel et des membres de leurs familles au centre de son action, car pour lui, "ce sont les cadres et agents qui sont les premières préoccupations et les plus importants facteurs de production de l'office". {{ DEFIS}} Mais, tout n'a pas été que rose pendant une année à l'OGEFREM. "L'atteinte d'autant de réalisations ne s'est pas fait comme sur les roulettes, nous avons bataillé très durement, sans répit, bravant tous les risques, menaces et obstacles, oubliant même nos vies de famille pour y parvenir", a souligné le DG. "Tout en nous félicitant collectivement pour ces réalisations, nous ne devons pas passer sous le silence les défis auxquels nous avons été confrontés tout au long de ce parcours. La réussite comme le rayonnement de l'OGEFREM ne sont pas à l'honneur des seuls mandataires, mais un avantage pour l'ensemble du personnel". {{CAP VERS 2020}} Dans deux ans, l'OGEFREM va accomplir 40 depuis sa création et son existence. Le DG Saiba pense déjà à mener une réflexion sur le rôle que jouera son office où qu'il veut à l'horizon 2020. Pour lui, le cap vers 2020 nécessite que son entreprise se dote d'un plan d'action, assorti des objectifs quantifiables et d'un chronogramme de réalisation à évaluer et à mettre à jour périodiquement. Ce plan sera centré sur les axes principaux, à savoir : la gestion du fret à l'import et à l'export de la RDC, le développement des plates- formes logistiques, l'assistance de proximité aux chargeurs et le conseil en matière des transports à apporter au Gouvernent. Parmi les objectifs à atteindre d'ici 2020, le DG cible notamment la couverture intégrale du fret, avec souscription d'au moins 10.000 FERI chaque mois, des recettes mensuelles d'au moins 10 millions, avant la fin de l'année 2019 et de 15 millions par mois à l'horizon 2020. "L'avenir de l'OGEFREM est reluisant et ne laisse place à aucun pessimisme. Je demande à chacun de vous de jouer sa part, car, avec la détermination, nous atteindrons de nouveaux sommets", a conclu le DG Saiba qui fait désormais de ce slogan son credo. Le président de la délégation syndicale, Bulambo Wilondja Jean-Paul, a salué la mémoire des ainés qui en leur temps, ont fait le nécessaire pour maintenir l'OGEFREM sur l'orbite de l'excellence. Selon lui, le leitmotiv de l'équipe dirigeante était : "gestion-participative-axée sur les résultats" avec comme mot clés "Paix-justice-Travail". Aujourd'hui, soutient-il, "grâce à la conscience socioprofessionnelle collective avérée, nous avons un OGEFREM qui essaye de se revêtir de sa plus belle robe. Car, nous avons refait surface avec une ferme détermination d'atteindre de grands sommets, mieux des performances optimales qui ferons du restant de nos jours des moments d'exaltation du succès qu'apporte un travail bien fait. Et c'est possible". {{Dina BUHAKE }}
Le rapport de la Revue conjointe du secteur agricole validé hier
mercredi 13 février 2019

La Revue conjointe du secteur agricole en République démocratique du Congo est enfin viable. Le rapport final de ce document, élaboré pour (...)
lire la suite
BCC : Déogratias Mutombo pour une fiscalité à même d’accroître le budget de l’Etat
mardi 12 février 2019

Le gouverneur de la Banque centrale du Congo a dressé le bilan de la situation économique et financière ainsi que de la stabilité financière de son (...)
lire la suite
La bancarisation couvre actuellement 88% d’agents et fonctionnaires de l’Etat
jeudi 7 février 2019

Plus de 88% d'agents et fonctionnaires de l'Etat sont bancarisés. Tel est le résultat de la bancarisation de la paie initiée par le Gouvernement. (...)
lire la suite
Le plan Kimbembe Mazunga pour remettre la SCTP sur les rails
jeudi 7 février 2019

L'ancien patron de la Société commerciale des transports et de ports (SCTP), Kimbembe Mazunga n'est pas homme à se donner en spectacle. Il ne parle (...)
lire la suite
Les agents de l’ex. Onatra exigent la suspension du DG Mukoko Samba
vendredi 1er février 2019

{{ {* Le personnel de cette entreprise publique se plaint d'accuser de 19 mois d'arriérés de salaires} }} {{Un mouvement spontané de grève a (...)
lire la suite
Sonahydroc : les travailleurs réclament dix mois d’arriérés !
vendredi 1er février 2019

{ {{* Selon certaines indiscrétions, c'est seulement hier dans les après-midi que le DG Hubert Miyimi aurait ordonné le début de la paie de deux mois (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting