RETOMBEES DE L’ATELIER REGIONAL SUR LE DEVELOPPEMENT DE LA PTS TENU EN COTE D’IVOIRE
Les participants plaident pour la poursuite du projet ARTECAO
mercredi 14 novembre 2018

{{L'Ecole Nationale de Police d'Abidjan (ENP), en Côte d'Ivoire, a accueilli, les 6 et 7 novembre derniers, un séminaire des décideurs sur le développement régional de la Police Technique et Scientifique(PTS). Cette rencontre était organisée à l'initiative du projet d'Appui au Renforcement de la Police Technique et Scientifique en Afrique de l'Ouest (ARTECAO) qui arrive à son terme. Après avoir fait le bilan dudit projet lors des deux jours des travaux, les participants ont plaidé pour que ce travail puisse se poursuivre au regard de son impact. }} Le séminaire des décideurs sur le développement régional de la police scientifique (PTS) en Afrique de l'Ouest a regroupé plusieurs pays de la sous-région. On a noté la présence des délégués des pays tels que le Benin, la Côte d'Ivoire, le Nigéria, le Ghana, la Guinée, le Niger, le Burkina, le Togo ainsi que le Mali. Les participants se comptent tous parmi les stagiaires issus d'administrations de Police Technique et Scientifique de différents pays ayant bénéficié des formations du projet ARTECAO. C'est dans cette optique qu'ils ont exprimé leur satisfaction aux autorités françaises et au coordonnateur régional du projet. {{AVANCEES}} Au cours des travaux, les participants ont exposé les avancées majeures de leurs unités de la PTS acquises grâce à l'impulsion du projet ARTECAO. Ils ont mis un accent particulier sur les formations dont leurs pays respectifs ont été bénéficiaires et qui leur permettent de résoudre efficacement les enquêtes auxquelles ils font face dans l'exercice de leurs fonctions. Au titre de ces avancées, l'exemple de la création de l'unité régionale de Police Technique et Scientifique en Guinée grâce à la coopération franco-guinéenne a été brillamment exposé par l'Adjudant-Chef Balde Mamadou, Commandant Adjoint et Chef Service Identification Criminelle. Pour sa part, le Magistrat militaire à la Gendarmerie Keita Abdrahamane du Mali a fait écho de l'heureuse évolution du dispositif légal qui a abouti le 19 uillet 2018 à l'adoption du projet de loi portant création de la Direction Générale de la Police Technique et Scientifique. Ce projet a été adopté à l'unanimité. Les autres participants ont aussi rapporté sur plusieurs autres avancées notables de la PTS. Le Coordonnateur régional Emmanuel Prat s'est réjoui de l'appropriation par les différents pays impactés par le projet ARTECAO. Il a mis un accent particulier sur la modélisation d'un service de Police Technique et Scientifique "Type" comme celui du Bénin, présenté par le Commissaire Principal Emmanuel Tounoukoen, Directeur National de la PTS du Benin et Coordonnateur national du projet ARTECAO. {{RECOMMANDATIONS}} Après deux jours des travaux, les participants au séminaire des décideurs sur le développement régional de la PTS en Afrique de l'Ouest ont, au finish, par la voix de Mme Mercy Agyepong, Chef du Laboratoire de Police Technique et Scientifique du Ghana / Département des Investigations Criminelles, formulé quelques principales recommandations. Ils ont souhaité que les recommandations en dix-huit (18) points de l'atelier de sensibilisation d'ARTECAO sur " le rôle de la PTS dans l'enquête et le procès pénal " du 08 Juin 2017 soient envoyées aux autorités étatiques par l'intermédiaire d'INTERPOL et de la CEDEAO, comme un rappel constant sur la nécessité d'améliorer la Police Technique et Scientifique. Les participants ont plaidé pour la continuité du Projet d' Appui au Renforcement de la Police Technique et Scientifique en Afrique de l'Ouest (ARTECAO). C'est ainsi qu'ils ont estimé qu'il y ait une interaction continue entre les coordonnateurs régionaux pour la continuité du grand travail d'ARTECAO. Les différents pays n'étant pas au même niveau en matière de Police Technique et Scientifique, ils ont recommandé qu'à l'avenir, les pays guidés par des domaines sélectionnés puissent être amenés à soumettre leurs besoins. Mis en place depuis le mois de Décembre 2015, le FSP (Fonds de solidarité prioritaire) ARTECAO (Appui au Renforcement de la Police Technique et Scientifique en Afrique de l'Ouest) a pour objectif principal d'inciter à une compréhension régionale et une amélioration du rôle essentiel de la Police Technique et Scientifique (PTS) en Afrique de l'Ouest. Ce projet est financé par la France. {{ Dina BUHAKE }}
Le Prof Roland Pourtier pour la réhabilitation du réseau fluvial congolais
jeudi 8 août 2019

"Les méandres du Fleuve Congo", tel est le thème la conférence-débat organisée hier jeudi à la Halle de la Gombe lors de la quatrième édition de la (...)
lire la suite
Environnement : des experts préconisent la création des entités nationales accréditées
mardi 19 février 2019

Le Président nouvellement élu, Félix Antoine Tshisekedi, a affirmé, lors de son adresse devant le corps diplomatique accrédité à Kinshasa, vendredi 15 (...)
lire la suite
Le parc national des Virunga de nouveau ouvert au public
lundi 18 février 2019

Fermé depuis plus de neuf mois, le parc national des Virunga, l'une des plus anciennes aires protégées d'Afrique, est de nouveau ouvert aux (...)
lire la suite
L’épidémie de Chikungunya déclarée à Kinshasa et au Kongo central
vendredi 15 février 2019

Directeur général de l'Institut national de recherche biomédicale (INRB), le Prof Jean-Jacques Muyembe a déclaré l'existence de l'épidémie de (...)
lire la suite
Plus de 15.000 bonobos recensés à la Salonga
vendredi 15 février 2019

Le monde célèbre, depuis 2 ans la journée mondiale des bonobos le 14 février. A cette occasion, le Fonds mondiale pour la nature (WWF) a publié une (...)
lire la suite
L’Unesco, la Monusco et l’Unpc disposés à accompagner la RDC sur le chemin de la paix
jeudi 14 février 2019

* Pour sa part, Marie-Madeleine Kalala invite l'Etat congolais à s'investir dans l'éducation, la sensibilisation de ses citoyens à la culture de la (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting