ELECTIONS EN ORDRE DISPERSE : LE SCENARIO SE CONFIRME
Après l’Udps, l’Unc prête à aller seule au front
jeudi 15 novembre 2018

* La présidentielle étant à un seul tour, l’Opposition devrait tirer les conséquences de l’éparpillement des voix inhérent à la présence de plusieurs candidats.

S’il y a eu un avant Genève, il y aura sans doute un après Genève pour l’opposition. A huit jours calendrier du lancement officiel de la campagne électorale, le ciel politique de l’opposition n’envoie aucune éclaircie, qui serait une sorte de lampe témoin de son unité. Bien au contraire. Le projet de " galaxie" de la contestation semble déjà éclater. Moralité, chaque parti qui en constituait l’étoile, prend sa direction !

Après l’Udps de Félix Antoine Tshilombo Tshikekedi qui a déclaré qu’elle était prête à aller aux élections avec ou sans la machine à voter, voici le tour de l’Union pour la nation congolaise (UNC) de Vital Kamerhe, qui lui aussi, annonce sa participation au prochain scrutin. Jean-Baudoin Mayo, député national et secrétaire général du parti, l’a déclaré hier mercredi 14 novembre, à Top Congo FM, une radio privée émettant de Kinshasa.
Par ailleurs, ce cadre du parti de Vital Kamerhe ajoute que le temps qui reste ne permet plus à l’opposition de se réorganiser. " Même sans un candidat commun de l’opposition, si le peuple congolais veut échapper à la misère, le candidat unique du Front commun pour le Congo, Emanuel Ramazani Shadary, ne peut pas gagner ", renchérit le SG de l’UNC. Le message est donc sans équivoque. L’Unc ira aux élections avec son candidat président de la République. Exactement comme l’Udps qui ne lie plus sa participation aux mêmes élections, aux conditionnalités soulevées par les autres partis de l’Opposition. Entre autres, le retrait de la machine à voter, le nettoyage du fichier électoral, l’application des mesures de décrispation politique consacrées dans l’Accord de la saint Sylvestre 2016.

LE SCENARIO D’UN DEPART EN ORDRE DISPERSE SE CONFIRME

L’Udps de Félix Tshisekedi, tout comme l’Unc de Vital Kamerhe, comptent parmi les principaux partis politiques de l’opposition qui, dès le départ, se sont farouchement opposés à l’utilisation de la machine à voter lors de prochaines élections. Mais au fil du temps, le parti de la 11ème rue a fini par se raviser, au point de déclarer qu’il était déterminé à aller au vote. Avec ou sans la machine à voter instaurée pour la première fois par la Commission électorale nationale indépendante (CENI). C’était donc, une toute première discordance manifeste au sein de l’opposition.
Depuis, on retrouve d’un côté, l’Udps seule dans son élan d’aller au vote sans poser trop de conditions. Et de l’autre, tous les autres partis très attachés à l’exigence du retrait de cette imprimante, dans les opérations du cycle électoral en cours. Parmi ces formations politiques, partisanes du rejet de la machine à voter, figurent Ensemble de Moïse Katumbi, le Mouvement de libération du Congo (MLC) de Jean-Pierre Bemba, l’Engagement pour la citoyenneté et le développement (ECIDé) de Martin Fayulu Madidi, Congo na Biso (CNB) de Freddy Matungulu Ilankir, tous les partis membres de la plateforme Nouvel Elan d’Adolphe Muzito. Y compris, l’Unc de vital Kamerhe. Car, jusqu’au 9 novembre, date du début des discussions des sept leaders de l’Opposition autour de leur candidature commune à Genève, l’Unc comptait encore parmi les partis politiques qui conditionnaient leur participation au prochain scrutin, par le retrait justement de la machine à voter.
Constat. C’est après le désengagement de Vital Kamerhe de l’accord de Genève, que l’Unc lève finalement l’option d’aller aux prochaines élections. Dès lors, des observateurs estiment que cette fois-ci, la base du parti a été utilement consultée ! D’ores et déjà, la décision de l’Udps et de l’Unc d’aller finalement aux élections, pousse plus d’un observateur à déduire que l’Opposition ira au scrutin du 23 décembre prochain en ordre dispersé. A bien des égards, le scénario de 2011 se confirme.

L’ELECTORAT ECLATE
L’Udps ira aux unes avec son candidat Président de la République, Félix Tshisekedi. De même que l’Unc qui battra la campagne pour son ticket Vital Kamerhe. Sauf éventuel changement d’avis, Ensemble, MLC, Ecidé, Nouvel’ Elan, Ensemble, CNB…restés fidèles à l’accord de Genève, s’emploieront à faire élire le candidat commun, Martin Fayulu Madidi. Moralité, l’opposition à elle seule aligne plus d’un prétendant à la prochaine présidentielle, face au candidat unique du FCC.
Question cependant. Si chaque candidat y va seul, comment cette même opposition pourrait gagner, quand on sait que la Constitution consacre un scrutin à un seul tour ? Est-il encore important de rappeler ici, que le fait pour l’opposition d’aller à la présidentielle en ordre dispersé, entraîne ipso facto, l’éparpillement de voix. A moins que l’essentiel pour cette même opposition soit de participer, comme le postule si bien Pierre de Coubertin, initiateur des célèbres Jeux Olympiques.
Le fait pour l’UDPS, d’avoir décidé de faire cavalier seul, suppose que son candidat Félix Tshisekedi ne pourrait plus compter sur l’électorat de l’Est du pays, préempté par Vital Kamerhe et le FCC Emmanuel Ramazani Shadary. De même, Vital Kamerhe se verra sevré ou presque de voix des électeurs du Centre. Difficile aussi pour les candidats (Kamerhe et Fatshi) ayant rejeté l’accord de Genève de miser sur le grand Bandundu, l’Equateur et même le Katanga. Deal conclu dans la ville suisse oblige, Adolphe Muzito, Jean-Pierre Bemba et Moïse Katumbi appeleront à voter Fayulu.
Face à cet éclatement avéré de l’opposition, quelles sont alors ses chances de gagner les élections du 23 décembre prochain ? " Poser la question, c’est déjà y répondre ", disait Jean-Emmanuel Ray. Grevisse KABREL

"95 % de la logistique électorale déjà en place"
mercredi 12 décembre 2018

"Plus rien ne pourra empêcher la tenue des élections présidentielle, législatives nationales et provinciales le 23 décembre prochain. A onze jours du (...)
lire la suite
"95 % de la logistique électorale déjà en place"
mercredi 12 décembre 2018

"Plus rien ne pourra empêcher la tenue des élections présidentielle, législatives nationales et provinciales le 23 décembre prochain. A onze jours du (...)
lire la suite
L’UE reconduit les sanctions, la MP appelle Joseph Kabila en rempart
mardi 11 décembre 2018

*Atundu invite la population congolaise à garder sa foi intacte en la capacité du Raïs à défendre le pays. La Majorité présidentielle (MP) ne se (...)
lire la suite
Shadary s’offre un bain de foule sur 7 kms à Kenge
lundi 10 décembre 2018

* C’est la 10ème province que le candidat du FCC visite en moins de 15 jours. C’est en milieu d’après-midi d’hier dimanche 9 décembre qu’Emmanuel (...)
lire la suite
Corneille Nangaa : « les élections auront bel et bien lieu le 23 décembre »
vendredi 7 décembre 2018

« Il n’y a , jusque –là, pas de raison qui justifierait un quelconque report », rassure le patron de la Centrale électorale, bien à son poste A 16 (...)
lire la suite
Pas d’activités politiques pour le clergé catholique
jeudi 6 décembre 2018

L’Eglise catholique vient de donner le ton. Pas question de tremper dans les querelles politiciennes en cette période de campagne électorale. Le mot (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting