Accord de Genève : Charles Luntadila s’insurge contre toute tentative de manipulation
vendredi 16 novembre 2018

{ {{*De l'Occident où il séjourne, le candidat à la présidentielle appelle les différents camps politiques à l'apaisement. }} } {{Candidat à la présidentielle du 23 décembre, Charles Luntadila Diavena voit de mauvais œil les tensions qui couvent présentement dans les états-majors politiques de l'Opposition au lendemain de la signature de l'Accord de Genève, rejetée aussitôt par deux des sept signataires. De l'Occident où il séjourne, il convie les différents protagonistes à l'apaisement en ce moment où le pays s'apprête à amorcer la phase sensible de la campagne électorale.}} Dans un message diffusé en lingala, Charles Luntadila Diavena exprime son indignation face à l'initiative même de réunir les opposants congolais à l'étranger, sous la houlette d'une fondation pilotée par des étrangers. Fort de ses élans patriotiques, le présidentiable estime qu'il n'est pas du tout concevable que les Congolais puissent se rendre à l'étranger pour aller y recevoir des injonctions des étrangers. Fils Nekongo, il désapprouve cette démarche qui, selon lui, vise à dicter une certaine vision aux opposants invités. Se remémorant le triste calvaire infligé au prophète Simon Kimbangu lors de la période coloniale, Charles Luntadila met en garde ses compatriotes qui se prêtent aux jeux des tireurs des ficelles perchés en Occident. {{HALTE AU DIKTAT ETRANGER}} Selon ses proches, Luntadila Diavena n'entend pas voir la République Démocratique du Congo (RDC) revivre la triste expérience de Simon Kimbangu qui s'était longtemps battu pour l'autonomie et la libération du peuple congolais face au diktat étranger. Fils du Secrétaire général honoraire de l'Eglise kimbanguiste, il combat pour le triomphe des valeurs nationalistes et panafricaines. Au moment où les violons ne s'accordent plus entre les différents ténors de l'Opposition qui ont signé l'Accord de Genève, allusion faite au camp du duo Vital Kamerhe - Félix Tshisekedi et celui de ceux qui sont restés fidèles à la candidature de Martin Fayulu, Luntadila Diavena est d'avis que, face à la souffrance du peuple congolais, l'heure n'est plus aux tensions et aux troubles. Il fait ainsi référence à la vague des mouvements de protestations qui s'est déclenchée aussi bien à l'Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) qu'à l'Union pour la Nation Congolaise, poussant les deux présidents de ces partis à faire volte-face. Allusion également faite à la guéguerre médiatique qui oppose désormais les deux factions des signataires. {{APPEL A LA PAIX}} Issu d'une famille profondément religieuse, Charles Luntadila Diavena appelle les uns et les autres à se surpasser et à cultiver la paix. "Nous ne voulons pas que par une simple colère, nous nous mettions à brûler des véhicules, et à nous blesser les uns et les autres, car ce serait simplement accentuer notre propre souffrance",a-t-il lâché. Se présentant en héritier de la lutte menée par le Prophète Simon Kimbangu, le candidat à la présidentielle se veut toutefois rassurant. Malgré cette situation confuse, ce natif du Kongo Central lance un message d'espoir à ses compatriotes congolais, leur promettant l'avènement d'un Congo nouveau où l'étranger n'aura plus la mainmise, où chaque enfant aura la chance d'avoir un toit et d'étudier à son aise. {{Yves KALIKAT}}
Après le PPRD, le MLC contre la décision de Fatshi
mercredi 20 mars 2019

C'est une montagne de réactions, que le Président Félix Tshisekedi a sur son dos, après la suspension de l'installation de nouveaux sénateurs et le (...)
lire la suite
Eugène Diomi Ndongala et consorts : libération d’ici à 48 heures
mercredi 20 mars 2019

Selon Thambwe Mwamba, il s'agit d'une libération assortie de restrictions. Bref, une liberté conditionnelle. Au nombre de ces limitations, il est (...)
lire la suite
Le Président de la République, Félix Tshisekedi appelle l’armée à la discipline
mercredi 20 mars 2019

En sa qualité de commandant suprême des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) se confiant à la presse à l'issue de cette (...)
lire la suite
UDPS : éviter un big-bang inutile !
mercredi 20 mars 2019

Tous sont convaincus que la réunion interinstitutionnelle n’est qu’une structure informelle dont les décisions ne sont pas exécutoires. Or, c'est au (...)
lire la suite
Entretien en tête-à-tête entre Félix Tshisekedi et Faustin-Archange Touadera
mercredi 20 mars 2019

Les Présidents Félix Antoine Tshilombo et Faustin-Archange Touadera se sont entretenus en tête-à-tête lundi, à la Cité de l'Union africaine. Se (...)
lire la suite
Gérard Mulumba, Peter Kazadi et Osée Badibanga plaident non coupables
mercredi 20 mars 2019

Quel est ce député provincial de l'UDPS qui n’a pas respecté la consigne du parti lors des Sénatoriales du 15 mars dernier ? Cette question taraude (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting