Dernière minute :
SUITE A L’INSECURITE
Campagne : des candidats très en difficulté dans certaines circonscriptions du Nord-Kivu
jeudi 6 décembre 2018

{{A dix-sept jours de la tenue des élections présidentielle, législatives nationales et provinciales en RDC, des candidats députés nationaux et provinciaux du Nord-Kivu ont du mal à battre normalement campagne, à cause de l'insécurité qui règne dans certaines parties de cette province, située dans l'Est du pays.}} Ce cri d'alarme a été lancé par certains candidats de cette contrée qui disent avoir déjà perdu quatorze jours depuis le début de la campagne électorale le 22 novembre dernier. Ils affirment rencontrer d'énormes difficultés pour parcourir leurs fiefs électoraux. Cette même information a été confirmée, hier mercredi 5 décembre à Goma par la coordination provinciale de la Société civile, rapporte radio Okapi. Dans le territoire de Lubero, par exemple, ce sont notamment les groupements Tama, Itala, Musindi, Luhongo, Bulengya ainsi que Manzya qui sont partiellement occupés par des groupes armés, indique la Société civile du Nord-Kivu. Non seulement l'activisme de ces miliciens restreint le mouvement des candidats aux élections, en pleine campagne dans la zone, mais aussi il est à la base des déplacements récurrents des populations locales. "Cette situation impacte négativement sur le processus électoral en cours", déplore le rapporteur général de la Société civile du Nord-Kivu, Georges Katsongo, basé lui-même à Lubero." Il est difficile pour certains candidats d'accéder à leurs fiefs pour battre campagne et cela a aussi des conséquences néfastes sur l'électorat. Puisque, plusieurs personnes se retrouvent aujourd'hui en déplacement vers d'autres zones situées le long de la route nationale à partir de Kanyabayonga, Lubero jusqu'à Musienene, suite à cette insécurité ", a-t-il précisé. Par exemple, le chargé de la campagne du candidat Emmanuel Shadary dans le territoire de Lubero, Amini Mumbere qui est aussi confronté à cette situation, déclare toutefois que, jusque-là, aucun incident n'est encore enregistré contre les candidats qui tentent d'accéder aux zones sous influence des miliciens. Seulement, a-t-il poursuivi, à certains endroits, les Maï-Maï seraient en train d'exiger de l'argent aux candidats en campagne, comme droit d'accès aux zones qu'ils contrôlent. Tout porte à croire que l'incertitude pèse encore sur la tenue des élections dans cette partie du pays. Le gouvernement et la Monusco sont appelés à œuvrer efficacement pour la restauration de la paix dans le Nord-Kivu, durant cette période électorale, en vue des élections apaisées, crédibles et acceptables par tous. {{MOLINA}}
Huawei disposé à former les jeunes congolais
jeudi 23 mai 2019

Le nouveau Président de la république peut compter sur Huawei. Le DG du géant chinois de télécommunications l'a dit au chef de l'Etat congolais à (...)
lire la suite
Denis Mukwege plaide pour la promotion de l’égalité homme-femme en RDC
jeudi 23 mai 2019

Le prix Nobel de la paix 2018, le Congolais Denis Mukwege a été reçu hier mercredi 22 mai par le pape François au terme de la rencontre hebdomadaire (...)
lire la suite
La Cour constitutionnelle appelée à publier l’Arrêt des résultats définitifs pour l’investiture du Gouvernement-Ilunkamba !
jeudi 23 mai 2019

Le Premier ministre du premier gouvernement de la 3ème législature de la IIIème République est connu depuis lundi dernier. Il s'agit de Sylvestre (...)
lire la suite
Perchoir du Sénat : Deux camps s’affrontent au sein du FCC
jeudi 23 mai 2019

* Le PPRD, ayant déjà dans son escarcelle la Présidence de l'Assemblée nationale et la Primature, les autres sociétaires de la méga plateforme (...)
lire la suite
La CIME se dit indignée par les propos du pasteur Eric Nsenga de l’ECC
jeudi 23 mai 2019

* Les sociétaires de cette structure invitent tous les leaders religieux à agir en toute responsabilité pour l'intérêt de la nation. Dans une (...)
lire la suite
Affaire Mende : le général Vital Awachango, directeur des Renseignements généraux de la Police, suspendu !
mercredi 22 mai 2019

Le général Vital Awachango Umiya, directeur des Renseignements généraux de la Police nationale congolaise (PNC), a été officiellement suspendu hier (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting