Dernière minute :

Foule et électeurs
vendredi 7 décembre 2018

Des foules. Encore des foules. Toujours des foules. Et partout. Voilà résumées les success stories des trois principaux candidats à la présidentielle. Emmanuel Ramazani Shadary, Félix-Antoine Tshisekedi et Martin Fayulu Madidi drainent, chacun, du monde. Les images de leurs virées respectives dans le Congo profond font foi. Mieux, elles se passent de tout commentaire. Bien évidemment, aucun prétendant au fauteuil présidentiel ne saurait se formaliser de cet engouement populaire. Bien au contraire. La mobilisation des masses est dans l'ADN même de toute campagne électorale. Ne demandons donc pas aux trois candidats à la plus haute charge de l'Etat de faire l'impasse sur les bains de foule. En somme, de bouder leurs plaisirs. Seulement voilà, foule ne rime pas forcément avec électeur. En clair, les masses qui se déplacent pour accueillir triomphalement tel ou tel autre candidat ne sont pas nécessairement acquises électoralement à la cause du de cujus. D'une part plus trivialement, dans les foules, il y a une part non négligeable de moins de 18 ans ! Donc, des adolescents pas encore en âge de voter. D'autre part, sous les Tropiques plus qu'ailleurs, plusieurs raisons peuvent expliquer l'engouement voire la ferveur populaire autour d'un candidat. Des motivations bassement matérielles aux mobiles conjoncturels, en passant par des considérations paroissiales du genre ethnicité. Résultat, le jour du vote, ce sont tous ceux qui ont fait un triomphe au prétendant qui glisseront le bulletin dans l'urne. Alors, attention : l'accueil triomphal constitue sans doute un indicateur à ne pas négliger. Il n'est pas à "surinterpréter" non plus. Il serait donc plus réaliste de considérer ces foules pour ce qu'elles sont. A savoir des présomptions de popularité ou d'ancrage sociologique. {{José NAWEJ}}
Coucou revoici nos amis occidentaux !
jeudi 16 mai 2019

L'heure est au rabibochage entre la RDC et ses partenaires dits " traditionnels ". Alléluia ! Qui s'en plaindrait, qui trouverait matière à s'en (...)
lire la suite
Seuls Fatshi et JKK ...
mercredi 15 mai 2019

Quoi dire d'autre? Qui croire encore? Tout a été prédit, dit et «sur dit» sur la Primature. Le stock d'annonces est épuisé. Les réserves de (...)
lire la suite
La pilule " Le peuple d’abord " aux Gouv
mardi 14 mai 2019

Au seuil de leur mandat, les Gouverneurs de provinces savent à quoi s'en tenir. Sous Félix-Antoine Tshisekedi, ce sera " Le peuple d'abord " ou la (...)
lire la suite
" Le panier à Judas "
vendredi 10 mai 2019

Combien et qui sont-ils les "Judas" que Kalev Mutondo a dénoncés dans son communiqué de presse aux allures d'un coming out politique ? Mystère. (...)
lire la suite
Trop d’attente tue l’attente
jeudi 9 mai 2019

Toujours pas de Premier ministre deux semaines après le désormais célèbre "dans les prochains jours". Le comble c'est que personne-à part les deux (...)
lire la suite
Revisiter les "crimes", une vraie boîte de Pandore
mercredi 8 mai 2019

Des voix s'élèvent au sein de l'opposition et apparentés Réécrire l'histoire des "crimes" commis ces vingt dernières années en terre rd congolaise. En (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

A l’épreuve des "effets secondaires" de la présidentialisation

A-t-il fini d'enfiler le costume de Président de la république ? De 80 millions estimatifs que sont les Congolais, seul un d'entre eux justifie de l'expérience de la fonction pour donner une réponse (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting