Dernière minute :
EN PREVISION DES ELECTIONS DU 23 DECEMBRE
La SADC lance sa mission d’observation électorale en RDC
mardi 11 décembre 2018

{{ {*Forte de 94 membres, cette mission régionale s’attend à déployer 73 observateurs dans 16 provinces sur les 26 que compte la RDC. } }} {{La Communauté de développement d’Afrique australe (SADC) vient de lancer sa mission d’observation électorale en République démocratique du Congo. Forte de 94 membres, cette mission régionale s’attend à déployer 73 observateurs dans 16 provinces sur les 26 que compte le pays, a annoncé Ernest Linesi Sakala, ancien juge en chef de la République de Zambie et chef de la mission, lors de la cérémonie organisée hier lundi 10 décembre à l’hôtel Kempiski – Fleuve Congo, à Kinshasa. }} «La mission d’observation de la SADC que j’ai le privilège de lancer aujourd’hui compte 94 membres, dont 73 observateurs qui seront déployés sur le terrain, appuyés par une équipe centrale de 18 membres du personnel technique du secrétariat de la SADC et de 3 membres du SEAC», a précisé le Zambien Ernest Linesi Sakala. «Nos observateurs, souligne-t-il, proviennent de huit Etats membres de la SADC, à savoir : l’Afrique du Sud, l’Angola, le Botswana, le Mozambique, la Namibie, la Tanzanie, la Zambie et le Zimbabwe. Cette mission, qui est arrivée à Kinshasa le 4 décembre, restera sur le terrain jusqu’au 5 janvier 2019 et sera déployée dans 16 des 26 provinces», a indiqué l’ancien juge en chef de la République de Zambie. {{ APPEL AUX ELECTIONS PACIFIQUES, TRANSPARENTES ET CREDIBLES}} «Au nom de la Mission d’observation électorale de la SADC, je souhaite lancer un appel à toutes les parties prenantes dans ce grand pays pour que ces élections soient gérées de manière pacifique, transparente et crédible. Dans le même ordre d’idées, j’encourage également tous les électeurs admissibles à braver les intempéries et à se présenter en grand nombre le jour du scrutin pour exercer leur droit de vote démocratique», a souligné le chef de la Mission d’Observation Electorale de la SADC (SEOM). «En tant que SADC, poursuit-il, nous espérons bien que ce processus électoral adhère aux valeurs et principes démocratiques tels qu’envisagés dans le Traité de la SADC, le Protocole sur la coopération en matière de politique, de défense et de sécurité, et les Principes et directives révisés de la SADC régissant les élections démocratiques». {{RENDEZ-VOUS LE 26 DECEMBRE 2018}} Ernest Linesi Sakala a tenu à manifester sa gratitude à l’égard de différentes parties prenantes qui s’investissent pour la réussite des élections en RDC. «Je tiens, note-t-il,à saluer l’appui offert par diverses parties prenantes au processus électoral… Je manquerais à mes devoirs si je ne reconnais pas l’énorme soutien apporté par le Gouvernement congolais et les partenaires internationaux pour faire face à l’épidémie d’Ebola et aux défis sécuritaires qui touchent certaines parties de l’Est de la RDC». Au terme de son intervention, le patron de SEOM a convié ses hôtes à être présents lors de la cérémonie d’émission de la Déclaration préliminaire de cette mission concernant ses observations sur les élections présidentielle, législatives et provinciales de 2018, prévue le 26 décembre 2018, au Kempiski – Fleuve Congo. Ci-dessous l’intégralité du discours Ernest Linesi Sakala, chef de la mission d’observation électorale de la SADC. {{Yves KALIKAT {{}} DÉCLARATION DE LANCEMENT DE SA SEIGNEURIE, LE JUGE ERNEST LINES) SAKALA, ANCIEN JUGE EN CHEF DE LA RÉPUBLIQUE DE ZAMBIE ET CHEF DE LA MISSION D'OBSERVATION ÉLECTORALE DE LA SADC (SEOM) AU SUJET DES ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLE, LÉGISLATIVES ET PROVINCIALES DE 2018 EN RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO}} {{ KINSHASA, 10 décembre 2018}} - Distingués membres de la Troïka de l'Organe de la SADC, - Dr. Stergomena Lawrence Tax, Secrétaire executive de la SADC, - Le Président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), - Les membres de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), - Distingués membres du Conseil consultatif électoral de la SADC (SEAC), - Les représentants des partis politiques, - Les Chefs et représentants des missions diplomatiques, - Les Chefs et représentants des organisations internationales et régionales, - Les Chefs et représentants des missions d'observation électorale - Les représentants des organisations confessionnelles et de la société civile, - Les observateurs électoraux, - Les partenaires des médias, - Mesdames et messieurs. J'ai l'honneur et le privilège de représenter Son Excellence M. Edgar ChagwaLungu, Président de la République de Zambie et Président de l'Organe de la SADC sur la coopération en matière de politique, de défense et de sécurité, au lancement de la Mission d'observation électorale de la SADC en République démocratique du Congo (RDC) pour observer les élections présidentielle, législatives et provinciales prévues le 23 décembre 2018. Le mandat de notre Mission dans ce pays est issu du Traité de la SADC, du Protocole de la SADC sur la coopération en matière de politique, de défense et de sécurité et des Principes et directives révisés de la SADC régissant les élections démocratiques. Les Principes et directives s'inspirent d'instruments clés de l'Union africaine tels que la Charte africaine de la démocratie, des élections et de la gouvernance ainsi que des conventions pertinentes des Nations Unies. Tous les États membres de la SADC ont affirmé leur engagement en faveur de la mise en oeuvre des principes et directives de la SADC. En outre, notre Mission est guidée par la Constitution et les lois électorales subsidiaires de la République démocratique du Congo. {{Distingués invités,}} Conformément à ces cadres régionaux et nationaux, la Mission d'observation électorale de la SADC évaluera le déroulement des élections à la lumière d'un ensemble de principes fondamentaux énoncés dans les Principes et directives révisés de la SADC régissant les élections démocratiques, tels que : o La pleine participation des citoyens au processus politique ; o La liberté d'association, de réunion et d'expression ; o L'égalité des chances, pour tous les partis politiques d'accéder aux médias d'État ; o L'éducation civique et l'éducation des électeurs ; o L'acceptation et le respect des résultats officiels des élections par les partis politiques ; et {{o Le règlement du contentieux électoral tel que prévu par la loi. Mesdames et messieurs}}, Notre mission a été précédée par le déploiement du Conseil consultatif électoral de la SADC (SEAC) dans ce pays en juillet et novembre 2018. Le SEAC devait informer le Comité ministériel de l'organe (CMO) des mesures appropriées à prendre en appui au processus électoral. Le SEAC a interagi avec diverses parties prenantes congolaises et a pris note de leurs préoccupations, en particulier des questions portant sur : o L'introduction et l'utilisation de la machine à voter électronique ; o L'urgence de rayer de la liste électorale environ 6 millions d'électeurs inscrits sans données biométriques ; o L'insuffisance des interventions en matière d'éducation des électeurs en raison des ressources financières limitées dont disposent les organisations d'éducation civique et la CENI; o La présence d'insurgés armés dans l'est du pays, en particulier à Béni, et ; o L'apparition d'un foyer du virus Ebola dans les provinces de l'Ituri et du Nord-Kivu. La mission du SEAC a également pris note des défis auxquels font face les équipes d'intervention d'Ebola à Béni et Butembo. Elle a en outre pris acte de la résolution du Conseil de sécurité des Nations Unies du 30 octobre 2018 appelant à la cessation immédiate des hostilités par tous les groupes armés opérant dans ces zones. Distingués invités, Depuis que la RDC a adhéré à la SADC en 1998, cette dernière, en collaboration avec le gouvernement congolais et avec d'autres parties prenantes, a entrepris des initiatives visant à fournir des solutions durables aux problèmes de sécurité et de développement auxquels le pays est confronté. Ces initiatives comprennent le soutien militaire, la médiation et la diplomatie préventive, le maintien et la consolidation de la paix. À cet égard, la SADC a déployé des troupes dans l'est de la RDC sous le commandement de la Brigade d'intervention de la force (FIB), qui opère sous l'égide de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation au Congo (MONUSCO), dans le but spécifique de neutraliser les forces négatives dans cette partie du pays. Outre la FIB, la SADC a ouvert un bureau de liaison à Kinshasa en avril 2018 pour permettre une collaboration plus étroite avec les acteurs congolais. Par l'intermédiaire de ce bureau, la SADC offre un appui à la RDC pour qu'elle parvienne à une paix durable, à la stabilité politique et au développement socio-économique. Le Bureau de liaison de la SADC coordonne les initiatives d'appui politique, électoral et sécuritaire en cours dans le pays. Il a également permis à la SADC d'identifier des domaines spécifiques des processus électoraux dans lesquels un soutien de la SADC est nécessaire, en collaboration avec le gouvernement de la RDC et d'autres parties prenantes. {{Distingués invités,}} La Mission d'observation de la SADC, que j'ai le privilège de lancer aujourd'hui, compte 94 membres. 73 d'entre eux sont des observateurs sur le terrain, appuyés par une équipe centrale de 18 membres du personnel technique du Secrétariat de la SADC et de 3 membres du SEAC. Les observateurs proviennent de huit États membres de la SADC, à savoir l'Afrique du Sud, l'Angola, le Botswana, le Mozambique, la Namibie, la RU de Tanzanie, la Zambie et le Zimbabwe. La Mission qui est arrivée à Kinshasa le 4 décembre, restera sur le terrain jusqu'au 5 janvier 2019 et sera déployée dans 16 des 26 provinces. Distingués invités, Au nom de la Mission d'observation électorale de la SADC, je souhaite lancer un appel à toutes les parties prenantes dans ce grand pays pour que ces élections soient gérées de manière pacifique, transparente et crédible. Dans le même ordre d'idées, j'encourage également tous les électeurs admissibles à braver les intempéries et à se présenter en grand nombre le jour du scrutin pour exercer leur droit de vote démocratique. En tant que SADC, nous espérons bien que ce processus électoral adhère aux valeurs et principes démocratiques tels qu'envisagés dans le Traité de la SADC, le Protocole sur la coopération en matière de politique, de défense et de sécurité, et les Principes et directives révisés de la SADC régissant les élections démocratiques. {{Mesdames et messieurs,}} Je manquerais à mes devoirs si je ne reconnais pas l'énorme soutien apporté par le gouvernement congolais et les partenaires internationaux pour faire face à l'épidémie d'Ebola et aux défis sécuritaires qui touchent certaines parties de l'Est de la RDC. Je tiens également à saluer l'appui offert par diverses parties prenantes au processus électoral. Enfin, permettez-moi de saisir cette occasion pour vous inviter tous à être présents lors de la cérémonie d'émission de notre Déclaration préliminaire concernant nos observations sur les élections présidentielle, législatives et provinciales de 2018, prévue le 26 décembre 2018, au même endroit. Vous y êtes tous conviés. Distingués invités, Mesdames et messieurs, Je suis maintenant ravi et honoré, au nom de S.E. M. Edgar Chagwa Lungu, Président de la République de Zambie et Président de l'Organe sur la coopération en matière de politique, de défense et de sécurité, de déclarer officiellement lancée la Mission d'observation électorale de la SADC pour les élections présidentielle, législatives et provinciales de 2018 en République démocratique du Congo. {{Thank you very much Merci beaucoup Muito obrigado.}}
Jeanine Mabunda exhorte les députés à consacrer un mois de vacances parlementaires dans leurs fiefs
lundi 17 juin 2019

C'est sans surprise qu'une session extraordinaire s'impose à la chambre basse du Parlement. Clôturant la session ordinaire de mars 2019, le 15 juin (...)
lire la suite
Kibambi Shintwa : "Douter de la compétence de Kasongo Mwema est à la fois injuste et méchant"
lundi 17 juin 2019

Mettre en doute la compétence de Kasongo Mwema en matière de communication passe pour un oxymore. Tant ce théoricien et professionnel des médias (...)
lire la suite
Les Etats-Unis, le Royaume-Uni, le Canada et la Suisse déplorent les recours aux violences
lundi 17 juin 2019

L’avalanche d’actes de violences, enregistrés au lendemain de l’invalidation d’une trentaine de députés, dont la plupart de l’Opposition, a suscité des (...)
lire la suite
Le député Charles Naweji regrette ses propos et demande pardon à fatshi
lundi 17 juin 2019

Dans une déclaration diffusée sur les réseaux sociaux et certains médias en ligne samedi 15 juin, le député national Charles Naweji, membre du Front (...)
lire la suite
PPRD : Théophile Mbemba victime de la guerre de leadership de l’espace Grand Bandundu
lundi 17 juin 2019

*Alors que tous les chiffres le donnent vainqueur, le leader de Kenge se voit recalé au profit d'un candidat arrivé loin derrière lui. Les arrêts (...)
lire la suite
Le président de l’Union des Jeunes Katangais transféré hier à Kinshasa
lundi 17 juin 2019

Le président de l'Union des Jeunes Katangais (UJK), Paul Mwenz Kabwit, a été transféré à Kinshasa hier dimanche 16 juin après son interpellation samedi (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Au rythme de la Cour

Dans le landerneau politique, on ne parle plus que de ça. Ça fait débat. Plus exactement, ça fait polémique. Certains crient même au scandale. Quatre de partenaires occidentaux s'en mêlent en se (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting