Dernière minute :

Conjurer le spectre du chaos
jeudi 27 décembre 2018

Entre la CENI et certaines parties prenantes- directes et indirectes- au processus électoral, ça vole bas .Très bas même. De mauvais augure à désormais trois jours du scrutin. A contrario, du pain béni pour tous ceux qui ont parié sur le flop du processus électoral. Et dont l'agenda -ou les agendas- cherche(nt) "matière" à légitimation. N'empêche. Ce climat de plus en plus délétère commande que ceux qui ont à cœur la paix et la stabilité du pays prennent l'exacte mesure du danger. La CENI devrait créer des espaces de concertations entre acteurs significatifs -en particulier les principaux candidats à la présidentielle- en vue de sauvegarder l'essentiel. A savoir, la stabilité du pays pendant et surtout après les élections. Car, rien ne vaut la RDC. Pour importantes qu'elles soient, les élections ne sauraient être ni l'alpha ni l'oméga de la vie d'une nation. Pour constitutionnel qu'il soit, l'exercice électoral n'est pas une question de vie ou de mort. Par contre, si la RDC plonge dans le chaos , bien malin qui rêverait encore les élections. Autour de nous comme loin de nous, des exemples abondent. "Libérés" depuis 2011, nos frères africains libyens sont toujours en quête…de stabilité. Sevrés, bien malgré eux, d'Etat. Pis, les sponsors de la croisade anti-Kadhafi ne brandissent plus la vulgate démocratique pour s'intéresser à la Libye. Dans le cirque mortifère qu'est devenue la Libye, les élections de plus en plus évoquées ressemblent plus à un mirage qu'à une solution. L'Etat central, reconnu par tous, ayant été, au mieux, émasculéet au pire, liquidé. Le précédent libyen peut, certes, paraître excessif. Mais, il n'en demeure pas moins, mutatis mutandis, qu'un atterrissage forcé du processus électoral pourrait ouvrir la voie aux coups boutoir des forces centrifuges et de leurs parrains. Avec le risque de déstabilisation synonyme de balkanisation. {{José NAWEJ}}
Au rythme de la Cour
lundi 17 juin 2019

Dans le landerneau politique, on ne parle plus que de ça. Ça fait débat. Plus exactement, ça fait polémique. Certains crient même au scandale. Quatre (...)
lire la suite
A l’heure des "Amis de Fatshi"
vendredi 14 juin 2019

Des fans clubs pro Fatshi? Ça pousse comme des champignons. Chaque jour qui passe voit un ou un groupe de compatriotes se signaler avec une (...)
lire la suite
Assumer et s’assumer
jeudi 13 juin 2019

Au bord de ce que Charles de Gaulle appelait "la chienlit" ? En tout cas, les prémices s'amoncellent. Violences sur fond d'autodafé à Kinshasa. (...)
lire la suite
Postes régaliens et juteux : ça cale
mercredi 12 juin 2019

Toujours pas de Gouvernement. Bien malin qui pourra dire à quand cette autre fumée blanche. Là n'est assurément pas le principal. Le fond du (...)
lire la suite
FCC-CACH, Lamuka, difficile d’y voir clair !
mardi 11 juin 2019

Qui est qui et qui joue quel rôle correspondant à quel statut ? Ce n'est pas une thèse de doctorat, bien que nous soyons dans la république des (...)
lire la suite
Coalition : drôle de mode d’emploi
lundi 10 juin 2019

A propos du clash survenu, vendredi dernier, à la Chambre, la question n'est pas tant de savoir qui a raison et qui a tort. Le comble - pour le (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Soudain, N’Sele redevient la porte à côté !

A chaque Président son antre. Cela n'a échappé à personne que le Palais de la Nation, saint des saints du pouvoir rd congolais sous Kabila père et fils a perdu de sa superbe sous FATSHI. Ce dernier (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting