PORTRAIT
Didier M’Pambia : le savoir au service du progrès
vendredi 28 décembre 2018

Dans son entreprise, on le surnomme ’’le blanc à la peau noire’’. Ordonné, discipliné, ponctuel, élégant, Didier M’Pambia Musanga dirige depuis une décennie l’agence de communication ’’Optimum’’. L’une de plus en vue dans le secteur de communication et création d’évènements à Kinshasa. Egalement éditeur dumagazine’’Optimum’’, cet éditorialiste à la mémoire fertile a désormais l’ambition de façonner l’avenir de son pays, la République démocratique du Congo, en se lançant dans la politique active.

Originaire de la province de Maï-Ndombe, marié et père de trois enfants, Didier M’Pambia Musanga est né à Kinshasa où il a posé ses pénates, après avoir sillonné le monde. Fils d’un cadre de la Territoriale, il est pratiquement devenu un pigeon voyageur, façonné sans doute par les nombreuses mutations à laquelle était soumise sa famille, en incessant périple sur les traces de son père.
Devenu polyglotte au fil du temps (il parle couramment lingala, swahili, français… et anglais),Didier M’Pambia s’est ouvert aux différentes cultures des terres qui l’ont accueilli, aussi bien en RDC qu’à l’étranger. Cet intello est, dès lors, fier d’être ’’un citoyen du monde’’ dans tous les milieux où il se trouve, stimulé certes par son parcours scolaire dans le Congo profond, et ses études universitaires en Belgique et au Canada.

FASCINE PAR MANDELA, GANDHI, LUTHER ET EINSTEN
Fin bosseur, patriote avéré, Didier M’Pambia a dû quitter le Canada où il était déjà installé pour venir travailler dans son pays. Entreprenant, audacieux, il a fini par créer l’agence ’’Optimum’’avec à peine six personnes. Aujourd’hui, c’est avec fierté qu’il voit cette entreprise évoluer avec désormais une quarantaine d’agents.
Passionné par la lecture, Didier M’Pambia est fasciné par l’aura de quatre grandes figures historiques qui ont laissé des traces indélébiles dans leurs pays respectifs et dans leurs terres d’accueil, grâce à leurs combats pour la liberté et la dignité humaine. C’est pratiquement pour cette raison que les portraits de Nelson Mandela, de Martin Luther King, de Mahatma Gandhi et d’Albert Einsten trônent sur les murs de son bureau et leur lutte le stimule à contribuer également au progrès de son pays, la RDC.

PLAIDER POUR LA PROGENITURE
Aujourd’hui, fort de ses 22ans d’expérience dans le secteur de la communication marketing, dont dix ans en RDC, Didier M’Pambia a l’ambition d’apporter sa pierre àl’édification d’un Congo émergent.D’où, son adhésion à la Dynamique de l’Opposition qui soutient Martin Fayulu à la présidentielle.Il s’est ainsi résolu à déposer en cette année sa candidature à la députation nationale pour la circonscription de Lukunga.
A ceux qui lui demandent pourquoi il a postulé, Didier M’Pambia se dévoile. "Je suis, dit-il, personnellement interpellé par la situation de notre pays que je trouve inquiétante. Aujourd’hui, tout semble démontrer que les décisions prises au niveau national ne tiennent pas compte de générations futures. On peut, dès lors, se demander : ’’Quel est le Congo qu’on veut léguer demain ? Quel est le sort réservé à ces millions de jeunes sans emplois, qui constituent la majorité même du pays ? Quelles sont les décisions prises qui assurent que la RDC, comme les autres nations, va participer au développement de la planète au 21ème siècle ?’’".

’’FAÇONNER L’AVENIR’’
"Toutes les décisions que nous prenons aujourd’hui ont un impact sur l’avenir ! C’est d’ailleurs pour cette raison que nous avons choisi comme devise de notre magazine Optimum : ’’Façonner l’avenir’’.C’est pourquoi je me suis impliqué aujourd’hui pour voir qu’est-ce que nous pouvons faire demain en tant que législateur dans le domaine qui est le mien, celui des affaires, et dans le domaine de l’éducation, qui nous concerne tous, parce que c’est l’avenir d’une nation",révèle Didier M’Pambia à Forum des As.
N’aurait-il pas l’impression, en tant qu’opérateur économique, qu’une fois élu, il aura laissé un chantier béant, avec un personnel qui se sentirait abandonné ?"Eh bien, rétorque-t-il,si après dix ans, mes collaborateurs ne sont pas capables de pérenniser ce que nous avons construit ensemble, s’ils ne sont pas en mesure de diriger une entreprise que je ne délaisse d’ailleurs pas, puisque je serai toujours là, mais peut-être moins présent, c’est que j’aurai raté mon rôle de leader. Le leader, c’est la personne qui peut, non seulement insuffler sa vision aux autres, mais surtout faire en sorte que ceux qui collaborent avec lui puissent la poursuivre, sans forcément qu’il soit présent. J’aurai donc raté mon rôle de leader si, en prenant l’entreprise par intermittence, cette entreprise ne survit pas à ma présence ponctuelle". Yves KALIKAT

Le Kongo central sous la menace des érosions
lundi 21 janvier 2019

Si 2018 a été une année caniculaire, mondialement connue, 2019 sera une année de forte pluviométrie. C’est ce qu’a déclaré un physicien climatologue de (...)
lire la suite
MSF tire la sonnette d’alarme
lundi 21 janvier 2019

L’ong internationale Médecins sans frontières (MSF) tire la sonnette d’alarme à propos de la détérioration de la situation sanitaire dans la zone (...)
lire la suite
La MOE-UA a déployé 50 oct dans quelques provinces
lundi 31 décembre 2018

La mission d’observation électorale de l’Union Africaine a déployé 50 observateurs à court terme (OCT) dans quelques provinces de la RDC. Ces OCT (...)
lire la suite
Cour de cassation : les magistrats du Parquet général confient leur tâche entre les mains de Dieu
lundi 31 décembre 2018

Les magistrats du Parquet général près la Cour de cassation ont rendu grâce à Dieu pour leur élévation en tant que premiers Avocats généraux et Avocats (...)
lire la suite
Kinshasa : La PCB vient en aide aux plus démunis
lundi 31 décembre 2018

Le président national de la Plate-forme des Communautés de Base (PCB), Célestin Mbuyu Kabango Mukolwe, a initié, samedi 29 décembre, un carnaval (...)
lire la suite
Le centre de traitement d’Ebola n’a pas été touché, soutient le ministre de la Santé
vendredi 28 décembre 2018

La décision de la CENI de reporter les élections dans les deux villes de la province du Nord-Kivu et un territoire de Mai-Ndombe a suscité de (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting