PORTRAIT
Didier M’Pambia : le savoir au service du progrès
vendredi 28 décembre 2018

{{Dans son entreprise, on le surnomme ''le blanc à la peau noire''. Ordonné, discipliné, ponctuel, élégant, Didier M'Pambia Musanga dirige depuis une décennie l'agence de communication ''Optimum''. L'une de plus en vue dans le secteur de communication et création d'évènements à Kinshasa. Egalement éditeur dumagazine''Optimum'', cet éditorialiste à la mémoire fertile a désormais l'ambition de façonner l'avenir de son pays, la République démocratique du Congo, en se lançant dans la politique active. }} Originaire de la province de Maï-Ndombe, marié et père de trois enfants, Didier M'Pambia Musanga est né à Kinshasa où il a posé ses pénates, après avoir sillonné le monde. Fils d'un cadre de la Territoriale, il est pratiquement devenu un pigeon voyageur, façonné sans doute par les nombreuses mutations à laquelle était soumise sa famille, en incessant périple sur les traces de son père. Devenu polyglotte au fil du temps (il parle couramment lingala, swahili, français… et anglais),Didier M'Pambia s'est ouvert aux différentes cultures des terres qui l'ont accueilli, aussi bien en RDC qu'à l'étranger. Cet intello est, dès lors, fier d'être ''un citoyen du monde'' dans tous les milieux où il se trouve, stimulé certes par son parcours scolaire dans le Congo profond, et ses études universitaires en Belgique et au Canada. {{FASCINE PAR MANDELA, GANDHI, LUTHER ET EINSTEN}} Fin bosseur, patriote avéré, Didier M'Pambia a dû quitter le Canada où il était déjà installé pour venir travailler dans son pays. Entreprenant, audacieux, il a fini par créer l'agence ''Optimum''avec à peine six personnes. Aujourd'hui, c'est avec fierté qu'il voit cette entreprise évoluer avec désormais une quarantaine d'agents. Passionné par la lecture, Didier M'Pambia est fasciné par l'aura de quatre grandes figures historiques qui ont laissé des traces indélébiles dans leurs pays respectifs et dans leurs terres d'accueil, grâce à leurs combats pour la liberté et la dignité humaine. C'est pratiquement pour cette raison que les portraits de Nelson Mandela, de Martin Luther King, de Mahatma Gandhi et d'Albert Einsten trônent sur les murs de son bureau et leur lutte le stimule à contribuer également au progrès de son pays, la RDC. {{PLAIDER POUR LA PROGENITURE}} Aujourd'hui, fort de ses 22ans d'expérience dans le secteur de la communication marketing, dont dix ans en RDC, Didier M'Pambia a l'ambition d'apporter sa pierre àl'édification d'un Congo émergent.D'où, son adhésion à la Dynamique de l'Opposition qui soutient Martin Fayulu à la présidentielle.Il s'est ainsi résolu à déposer en cette année sa candidature à la députation nationale pour la circonscription de Lukunga. A ceux qui lui demandent pourquoi il a postulé, Didier M'Pambia se dévoile. "Je suis, dit-il, personnellement interpellé par la situation de notre pays que je trouve inquiétante. Aujourd'hui, tout semble démontrer que les décisions prises au niveau national ne tiennent pas compte de générations futures. On peut, dès lors, se demander : ''Quel est le Congo qu'on veut léguer demain? Quel est le sort réservé à ces millions de jeunes sans emplois, qui constituent la majorité même du pays ? Quelles sont les décisions prises qui assurent que la RDC, comme les autres nations, va participer au développement de la planète au 21ème siècle ?''". {{''FAÇONNER L'AVENIR''}} "Toutes les décisions que nous prenons aujourd'hui ont un impact sur l'avenir ! C'est d'ailleurs pour cette raison que nous avons choisi comme devise de notre magazine Optimum : ''Façonner l'avenir''.C'est pourquoi je me suis impliqué aujourd'hui pour voir qu'est-ce que nous pouvons faire demain en tant que législateur dans le domaine qui est le mien, celui des affaires, et dans le domaine de l'éducation, qui nous concerne tous, parce que c'est l'avenir d'une nation",révèle Didier M'Pambia à Forum des As. N'aurait-il pas l'impression, en tant qu'opérateur économique, qu'une fois élu, il aura laissé un chantier béant, avec un personnel qui se sentirait abandonné ?"Eh bien, rétorque-t-il,si après dix ans, mes collaborateurs ne sont pas capables de pérenniser ce que nous avons construit ensemble, s'ils ne sont pas en mesure de diriger une entreprise que je ne délaisse d'ailleurs pas, puisque je serai toujours là, mais peut-être moins présent, c'est que j'aurai raté mon rôle de leader. Le leader, c'est la personne qui peut, non seulement insuffler sa vision aux autres, mais surtout faire en sorte que ceux qui collaborent avec lui puissent la poursuivre, sans forcément qu'il soit présent. J'aurai donc raté mon rôle de leader si, en prenant l'entreprise par intermittence, cette entreprise ne survit pas à ma présence ponctuelle". {{Yves KALIKAT }}
La Ligue des femmes de l’UDS s’insurge contre les célébrations frivoles de la journée du 8 mars
mardi 19 mars 2019

Dans le cadre de la célébration de la Journée Internationale des droits de la femme 2019 en RDC, les dames de l'Union des Démocrates Socialistes se (...)
lire la suite
Avenue de l’Université : la population salue l’évolution des travaux
mardi 19 mars 2019

Les populations des communes de Ngaba, Makala, Kalamu et Limete saluent la vitesse avec laquelle évoluent les travaux de réhabilitation de (...)
lire la suite
FAB Congo sauvée par les autorités congolaises
mardi 19 mars 2019

La minoterie FAB Congo, 4ème rue Limete à Kinshasa, a échappé à la fermeture. Ses employés peuvent remercier les autorités congolaises dont (...)
lire la suite
Albert Kabasele :"L’Etat congolais doit inculquer à la population les notions de protection de l’environnement"
lundi 18 mars 2019

Pour parer aux multiples effets du réchauffement climatique, l'expert préconise, de prime abord, la mise sur pied d'un plan clair de lutte contre (...)
lire la suite
Albert Kabasele :"L’Etat congolais doit inculquer à la population les notions de protection de l’environnement"
vendredi 15 mars 2019

Les effets dus au changement climatique se font de plus en plus sentir à travers le monde. A Kinshasa, la population est confrontée à des (...)
lire la suite
La Vice-présidente de la JICA en séjour de travail à Kinshasa du 20 au 23 mars
vendredi 15 mars 2019

L'Agence Japonaise de Coopération Internationale annonce l'arrivée de la Vice-Présidente de la JICA, Mme Nobuko Kayashima, en charge de la (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting