Dernière minute :
FACE AUX MENACES DES DEMONS DE LA DIVISION
L’expérience kenyane, un modèle pour la RDC
jeudi 7 février 2019

*Devenu chef de l'Etat, Félix Tshisekedi a retrouvé le pays qui l'a inspiré sur la voie de la réconciliation nationale. C'est depuis le mardi 5 février que le Président Félix Antoine Tshisekedi a amorcé sa toute première tournée à l'étranger, depuis son investiture le jeudi 24 janvier dernier à Kinshasa. Démarré par l'Angola, ce périple se poursuit dans les pays de la région. En séjour au Kenya hier mercredi 6 février, le chef de l'Etat congolais a tenu à honorer ce pays qui a vu naître la coalition Cap pour le Changement (CACH). Plateforme qui a porté au pouvoir le tandem ''Fatshivit''. Le tout premier voyage du nouveau Président congolais au pays de UhuruKenyataest tout un symbole. C'est à Nairobi en effet que Félix Antoine Tshisekedi et Vital Kamerhe ont scellé leur union le 23 novembre 2018, aux lendemains de leur renonciation à l'Accord de Genève, qu'ils avaient signé le 11 novembre dernier. En proie à une guerre sanglante qui avait opposé les partisans du Président Uhuru Kenyattaà ceux de son adversaireRailaOdinga, au terme de l'élection présidentielle du 4 août 2017, le Kenya a passé un moment sombre avant que ne souffle le vent de la réconciliation. C'est ce havre de paix qui a sans doute inspiré les deux candidats à la présidentielle en RDC, Félix Antoine Tshisekedi et Vital Kamerhe. Résolu à s'effacer en retirant sa candidature de la course à la magistrature suprême, le président de l'Union pour la Nation Congolaise (UNC) a préféré laisser monter sur le piédestal le tout frais président national de l'Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), afin qu'il puisse porter haut l'étendard de ''Mupepeyasika'' (le vent nouveau, NDLR), au nom du ticket ''Fatshivit''.Le destin leur sourira le 10 janvier 2019 à 3h15 lorsque le Président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Corneille Nangaa, annoncera la victoire de Fatshi, avant la confirmation de ce résultat par la Cour constitutionnelle. LA VISITE FORTUITE DE KENYATTA ET D'ODINGA Lors de son investiture, c'est encore le chef de l'Etat kenyan qui sera la seule tête couronnée du continent africain qui viendra répondre à l'invitation du nouvel élu. Accompagné de son ex-opposant RailaOdinga, Uhuru Kenyatta est venu pratiquement apporter sa bénédiction à l'ancien opposant devenu Président, au cours de la toute première passation pacifique et civilisée du pouvoir entre un pouvoir entrant et un pouvoir sortant. C'est quasiment cette logique de réconciliation nationale qui a animé le président sortant, Joseph Kabila, à la veille de la campagne électorale. Le ''Raïs'' a trouvé le moment propice pour rassembler autour de sa famille politique originelle, la Majorité présidentielle (MP), toutes les forces acquises à la cause patriotique. Partis de la Majorité tout comme de l'Opposition ont été conviés à faire partie de cette plateforme électorale qui sera connue sous la dénomination du ''Front Commun pour le Congo'' (FCC). Sur la même lancée, dans son tout dernier discours en tant que chef de l'Etat sortant, le Président Joseph Kabila est monté au créneau pour appeler la classe politique, non pas à la cohabitation, mais à la coalition au pouvoir pour défendre l'intérêt national. L'ETAPE KENYANE, UNE DIMENSION SYMBOLIQUE Aujourd'hui, l'étape kenyane revêt donc une dimension symbolique au moment où ça vole bas entre CACH et Lamuka. Il est donc temps que la classe politique congolaise - qui, jusqu'ici a évité le bain de sang qu'on redoutait - consolide cet élan de réconciliation pour éviter que ce pays ne sombre dans le gouffre. Le moment d'éviter la résurgence des vieux démons de la division qui risqueraient de plonger la RDCdans le chaos. C'est cette perspective funeste sur laquelle misent tous les adversaires de l'intégrité territoriale (certains groupes armés et pays voisins, certains représentants des pays occidentaux et des multinationales…). Bref, tous ceux pour qui le chaos est une aubaine pour piller les ressources naturelles du Congo. Surtout dans l'Est. Yves KALIKAT
Un faux procès contre Gentiny Ngobila !
vendredi 23 août 2019

L'arrêté n°241 du 20 août 2019 portant permutation des bourgmestres et bourgmestres adjoints et désignation à titre provisoire de bourgmestres et (...)
lire la suite
Félix Tshisekedi : " La publication du Gouvernement pourra intervenir ce jeudi dans la soirée "
jeudi 22 août 2019

* Devant la presse angolaise hier à Luanada, le chef de l'Etat congolais a sollicité l'indulgence de l'opinion tant nationale qu'internationale, (...)
lire la suite
Kinshasa : voici la liste des bourgmestres et bourgmestres adjoints
mercredi 21 août 2019

* Selon l'Hôtel de ville, ces nominations et permutations à titre provisoire, sont motivées par des vacances consécutives à l'élection de certains (...)
lire la suite
Enfin, des ténèbres à la lumière ?
mercredi 21 août 2019

Il n'y a pas que les mines pour illustrer le paradoxe congolais. L'électricité aussi. Voilà un pays parmi les mieux lotis de la planète Terre en (...)
lire la suite
Ilunga Ilunkamba : "La dernière mouture du Gouvernement dans un ou deux jours"
mardi 20 août 2019

* Mais tout dépendra de l'ultime appréciation du chef de l'Etat, souligne une source qualifiée. La toute première mouture du Gouvernement Ilunkamba (...)
lire la suite
Ministres sortants : l’audit arrive !
lundi 19 août 2019

* Selon des sources dignes de foi, le numéro 2 de l'ANR requiert l'Inspecteur Général des Finances pour auditer tous les décaissements des fonds du (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Juste une question d’heures…

Rien ne s'est finalement passé hier jeudi. Le soleil s'est levé et s'est couché le plus naturellement du monde. Pas de publication du gouvernement tant attendu par la Ville, le Pays, l'Afrique et (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting