Dernière minute :
EN VUE D’AMELIORER LES MOYENS DE SUBSISTANCE DES COMMUNAUTES FORESTIERES DANS LE BASSIN DU CONGO
L’expérience de la RDC au cœur des échanges
jeudi 7 février 2019

Le second atelier régional de connaissances du projet CoNGOs (Collaboration d’ONG en faveur de moyens de subsistance communautaires équitables et durables dans les forêts du bassin du Congo) a débuté, hier mercredi 6 février à Yaoundé au Cameroun. Le projet vise à améliorer les moyens de subsistance des communautés qui dépendent de la forêt en améliorant la gouvernance et les pratiques de gestion de ces forêts. Les partenaires du projet CoNGOs sont convaincus que le renforcement des droits des forêts communautaires et des entreprises forestières constitue une option valable dans cette action. Pour sa part, la RDC connait déjà quelques avancées sur les droits des communautés. En effet, la RDC a, en février 2016, voté une loi sur les forêts communautaires que les partenaires du projet CoNGOs considèrent comme l’une des avancées juridiques les plus positives. Elle est mieux adaptée à la réalité sur le terrain des communautés que les autres lois sur les forêts tropicales humides du bassin du Congo. Au cours de cet atelier, deux des partenaires du consortium CoNGOs (RFUK et Tropenbos International) qui travaillent en RDC à une mise en œuvre pilote de cette loi, expliqueront la raison pour laquelle elle est particulièrement positive. D’abord la manière dont ce succès a été obtenu ensuite, ce qui est extrêmement important, c'est la manière dont elle peut être mise en œuvre. Il s’agit d’une bonne occasion pour tous les membres du consortium de tirer des leçons de l’expérience en RDC et d’explorer plus en profondeur les options politiques à différents niveaux. LES FORETS, RESSOURCES ESSENTIELLES A LA CROISSANCE DE L’ECONOMIE Dans cette perspective, l’atelier qui s’ouvre a pour objectif de clarifier les droits et les procédures juridiques devant être élaborés ou uniformisés. Mais aussi, la manière dont ces droits peuvent être garantis et appliqués dans les cadres politiques au niveau régional, national et international en vue de l’amélioration des moyens de subsistance des communautés forestières dans la région du bassin du Congo. Les participants à ce rendez-vous, pourront ainsi faire le point sur le paysage politique actuel dans chacun des cinq pays du bassin du Congo (le Cameroun, le Gabon, la République centrafricaine (RCA), la République Démocratique du Congo (RDC) et la République du Congo), et d’évaluer la mesure dans laquelle les processus politiques existants relatifs aux forêts, au climat et au développement peuvent renforcer une gestion de la foresterie communautaire contribuant à l’amélioration des moyens de subsistance. Les pays concernés par le projet CoNGOs ont affirmé leur détermination à devenir des économies émergentes. Ils ont identifié l’exploitation des ressources naturelles, y compris des forêts, comme essentielle à l’augmentation de la croissance économique. Et les données montrent de plus en plus que les communautés forestières jouent un rôle essentiel dans la préservation et la protection des forêts. Le renforcement des droits des communautés forestières en vue de la protection des forêts et de la lutte contre la pauvreté constitue un outil d’une efficacité avérée. Une participation efficace des communautés forestières au processus décisionnel et à la gestion effective des forêts est essentielle pour garantir un développement durable et solidaire, éradiquer la pauvreté et faire face aux défis actuels liés au changement climatique. La création d’un environnement propice (dont un cadre juridique adéquat) à l’établissement, à la gestion et la gouvernance durables des forêts communautaires est cruciale, non seulement pour les communautés forestières du bassin du Congo, mais également pour les générations futures. Fyfy Solange TANGAMU
Plus de 1900 décès au Nord-Kivu et en Ituri
vendredi 23 août 2019

Depuis le début de la dixième épidémie de la Maladie à Virus Ebola (MVE), le cumul des cas est de 2.927, dont 2.822 confirmés et 105 probables. Au (...)
lire la suite
Nord-Kivu : le gouverneur met en garde certains pasteurs
vendredi 23 août 2019

Le gouverneur de la province du Nord-Kivu, Carly Nzazu Kasivita, a mobilisé, hier jeudi 22 août des milliers de manifestants dans les rues de Goma (...)
lire la suite
Jacques Kyabula prend en charge les soins médicaux du journaliste Lotingo
vendredi 23 août 2019

Le Gouverneur de la province du Haut Katanga Jacques Kyabula Katwe prend en charge les soins médicaux de Célestin Lotingo Bin Saïdi, célèbre (...)
lire la suite
Burkina Faso : l’ambassadeur de la Chine présente ses condoléances au peuple burkinabè après l’attaque meurtrière contre l’armée
vendredi 23 août 2019

OUAGADOUGOU, 21 août (Xinhua) -- L'ambassadeur de la Chine au Burkina Faso a présenté mercredi ses condoléances au peuple burkinabè après l'attaque (...)
lire la suite
Antonio Guterres, une mission à trois volets
vendredi 23 août 2019

Fini le suspense. Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres séjournera du 31 août au 2 septembre prochain en République démocratique du Congo. (...)
lire la suite
Emery Okundji : "Nous devons matérialiser la vision de Félix Tshisekedi de donner l’accès à l’éducation à tous les enfants"
vendredi 23 août 2019

Comme annoncé, les travaux de la deuxième Table ronde sur la gratuité de l'éducation de base en RDC ont bel et bien ouvert leur porte hier jeudi 22 (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Juste une question d’heures…

Rien ne s'est finalement passé hier jeudi. Le soleil s'est levé et s'est couché le plus naturellement du monde. Pas de publication du gouvernement tant attendu par la Ville, le Pays, l'Afrique et (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting