Des femmes congolaises sensibilisées à l’éducation financière
jeudi 7 février 2019

Des femmes de la Rd-Congo, de tous les niveaux, de toutes les catégories, ont suivi, hier mardi 6 février 2019, une formation gratuite sur l’éducation financière. Initiée par un groupement de plusieurs partenaires, cette formation d'une journée avait pour objectif d’apprendre à la femme « comment gérer son argent, peu importe la source des ses revenus ». Ce module est la suite d’une série de séances de formations en matière d’éducation financière dispensées aux femmes entrepreneures. Dans l’entendement de l’un des membres organisateurs, Jeannine Sabiti, « une entrepreneure, c’est chaque femme qui fait quelque chose qui lui apporte un peu de revenu pour sa famille et pour la nation ». Interrogée sur la motivation d’un tel module, Jeannine Sabiti éclaire la lanterne de l’opinion en ces termes : « Nous avons compris que tout ce que nous faisons est sans soubassement. Il fallait qu’on réfléchisse afin qu’on monte un plan pour aider toute femme. Qu'elle soit dans les ménages, dans son entreprise, dans n'importe qu'elle profession, si elle ne sait pas gérer, si elle ne comprend pas le sens de respect des règles de gestion financière, elle n’ira nulle part. C’est ainsi que nous avons ciblé les femmes de tous les niveaux, de toutes les catégories pour une formation sur un module ayant trait à « l’éducation financière, car « éduquer une femme, c’est éduquer toute une nation », dit-on. LES AVANTAGES D'UN COMPTE EN BANQUE Les participants ont été édifiés sur l’épargne, les avantages d’un plan budgétaire en famille et d’un compte en banque. Ce qui permettrait de n’effectuer que les dépenses prévues. D’après l’un des intervenants, la famille devrait être associée lors de l’élaboration du budget familial. Au-delà d’un compte en banque, chaque famille devrait disposer également d’une caisse spéciale à la maison qui, en quelque sorte, constituerait une caisse de secours à laquelle on peut recourir en cas d’urgence. Si une telle discipline s’impose, l’argent de l’épargne placé dans une banque ne pourra servir qu'à entreprendre une activité lucrative. A LA MERCI DES DEPENSES TERTIAIRES Les femmes entrepreneures, constate-t-on, dépensent, au quotidien et à elles seules, beaucoup d’argent pour leurs besoins et même à l’improviste, se souciant moins des dépenses prioritaires. C’est le cas par exemple des femmes qui vendent au marché, qui en une journée dépensent de l’argent pour le petit déjeuner, pour une dette contractée pour un pagne dont le paiement se fait par jour (exemple 1000 FC), pour se procurer de l’eau à boire, la bouffe, etc. Ces dépenses, tout compte fait, au bout d’une année, totalisent un montant exorbitant qui peut servir à l’épargne. C’est dans cette optique qu’elles ont été invitées à ne faire que les dépenses prioritaires. DES RENDEZ-VOUS EN PERSPECTIVE Ce module de formation a été une étape importante précédant toutes formes de financements, notamment des microcrédits, des subventions et autres qui peuvent aider les femmes à commencer une activité commerciale. Au finish, les femmes ont été invitées à ouvrir un compte bancaire sur place, la représentante d'une institution finacière a profité de l'occasion pour leur donner des informations relatives au fonctionnement d’un compte, notamment le dépôt et le retrait d’argent. Le calendrier prévoit une autre formation ce jeudi 7 février. Rendez-vous est aussi pris pour le mardi 12 et le mercredi 13 février prochains au même endroit, selon la disponibilité de chaque femme. Dina BUHAKE
Le Prof Roland Pourtier pour la réhabilitation du réseau fluvial congolais
jeudi 8 août 2019

"Les méandres du Fleuve Congo", tel est le thème la conférence-débat organisée hier jeudi à la Halle de la Gombe lors de la quatrième édition de la (...)
lire la suite
Le parc national des Virunga de nouveau ouvert au public
lundi 18 février 2019

Fermé depuis plus de neuf mois, le parc national des Virunga, l'une des plus anciennes aires protégées d'Afrique, est de nouveau ouvert aux (...)
lire la suite
L’épidémie de Chikungunya déclarée à Kinshasa et au Kongo central
vendredi 15 février 2019

Directeur général de l'Institut national de recherche biomédicale (INRB), le Prof Jean-Jacques Muyembe a déclaré l'existence de l'épidémie de (...)
lire la suite
Plus de 15.000 bonobos recensés à la Salonga
vendredi 15 février 2019

Le monde célèbre, depuis 2 ans la journée mondiale des bonobos le 14 février. A cette occasion, le Fonds mondiale pour la nature (WWF) a publié une (...)
lire la suite
L’Unesco, la Monusco et l’Unpc disposés à accompagner la RDC sur le chemin de la paix
jeudi 14 février 2019

* Pour sa part, Marie-Madeleine Kalala invite l'Etat congolais à s'investir dans l'éducation, la sensibilisation de ses citoyens à la culture de la (...)
lire la suite
Eric Kamalandua appelle les autorités à la relance des travaux d’embellissement du Boulevard Lumumba
mardi 12 février 2019

Architecte de formation, diplômé de l'Ecole Supérieure d'Architecture et d'Urbanisme (ESAU), Eric Kamalandua Ngoma œuvre au sein de l'Agence (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting