Dernière minute :

Des femmes congolaises sensibilisées à l’éducation financière
jeudi 7 février 2019

Des femmes de la Rd-Congo, de tous les niveaux, de toutes les catégories, ont suivi, hier mardi 6 février 2019, une formation gratuite sur l’éducation financière. Initiée par un groupement de plusieurs partenaires, cette formation d'une journée avait pour objectif d’apprendre à la femme « comment gérer son argent, peu importe la source des ses revenus ». Ce module est la suite d’une série de séances de formations en matière d’éducation financière dispensées aux femmes entrepreneures. Dans l’entendement de l’un des membres organisateurs, Jeannine Sabiti, « une entrepreneure, c’est chaque femme qui fait quelque chose qui lui apporte un peu de revenu pour sa famille et pour la nation ». Interrogée sur la motivation d’un tel module, Jeannine Sabiti éclaire la lanterne de l’opinion en ces termes : « Nous avons compris que tout ce que nous faisons est sans soubassement. Il fallait qu’on réfléchisse afin qu’on monte un plan pour aider toute femme. Qu'elle soit dans les ménages, dans son entreprise, dans n'importe qu'elle profession, si elle ne sait pas gérer, si elle ne comprend pas le sens de respect des règles de gestion financière, elle n’ira nulle part. C’est ainsi que nous avons ciblé les femmes de tous les niveaux, de toutes les catégories pour une formation sur un module ayant trait à « l’éducation financière, car « éduquer une femme, c’est éduquer toute une nation », dit-on. LES AVANTAGES D'UN COMPTE EN BANQUE Les participants ont été édifiés sur l’épargne, les avantages d’un plan budgétaire en famille et d’un compte en banque. Ce qui permettrait de n’effectuer que les dépenses prévues. D’après l’un des intervenants, la famille devrait être associée lors de l’élaboration du budget familial. Au-delà d’un compte en banque, chaque famille devrait disposer également d’une caisse spéciale à la maison qui, en quelque sorte, constituerait une caisse de secours à laquelle on peut recourir en cas d’urgence. Si une telle discipline s’impose, l’argent de l’épargne placé dans une banque ne pourra servir qu'à entreprendre une activité lucrative. A LA MERCI DES DEPENSES TERTIAIRES Les femmes entrepreneures, constate-t-on, dépensent, au quotidien et à elles seules, beaucoup d’argent pour leurs besoins et même à l’improviste, se souciant moins des dépenses prioritaires. C’est le cas par exemple des femmes qui vendent au marché, qui en une journée dépensent de l’argent pour le petit déjeuner, pour une dette contractée pour un pagne dont le paiement se fait par jour (exemple 1000 FC), pour se procurer de l’eau à boire, la bouffe, etc. Ces dépenses, tout compte fait, au bout d’une année, totalisent un montant exorbitant qui peut servir à l’épargne. C’est dans cette optique qu’elles ont été invitées à ne faire que les dépenses prioritaires. DES RENDEZ-VOUS EN PERSPECTIVE Ce module de formation a été une étape importante précédant toutes formes de financements, notamment des microcrédits, des subventions et autres qui peuvent aider les femmes à commencer une activité commerciale. Au finish, les femmes ont été invitées à ouvrir un compte bancaire sur place, la représentante d'une institution finacière a profité de l'occasion pour leur donner des informations relatives au fonctionnement d’un compte, notamment le dépôt et le retrait d’argent. Le calendrier prévoit une autre formation ce jeudi 7 février. Rendez-vous est aussi pris pour le mardi 12 et le mercredi 13 février prochains au même endroit, selon la disponibilité de chaque femme. Dina BUHAKE
Kinshasa : l’avenue Elengesa pourrait être inaugurée dans les six mois à venir
mardi 19 novembre 2019

Le Gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka, a effectué, samedi 16 novembre, une tournée d'inspection à travers la ville de (...)
lire la suite
Kinshasa : la route Cecomaf abandonnée à …un Indien
mardi 19 novembre 2019

Lorsqu'en janvier 2016, une belle pancarte était plantée à l'entrée du quartier I dans la commune de N'djili, annonçant la réhabilitation du tronçon (...)
lire la suite
Bolingani, Alingba, Bokolo, Ango-Ango : les cours se dispensent normalement
vendredi 15 novembre 2019

La gratuité de l'enseignement de base décrétée par le chef de l'Etat, Félix Tshisekedi, ne cesse d'alimenter la polémique au sein de plusieurs écoles (...)
lire la suite
Tshangu : le deuxième "gong" supprimé dans plusieurs écoles catholiques
vendredi 15 novembre 2019

La "grève" des enseignants des écoles conventionnées catholiques du district de la Tshangu s'avère imminente. C'est ce que témoigne la timidité (...)
lire la suite
Le collège Saint Raphaël et l’Institut Bakandja paralysés
vendredi 15 novembre 2019

A Saint Raphaël à Limete tout comme à l'Institut Bakandja au quartier Immo Congo à Kalamu, la grève des enseignants des écoles catholiques est (...)
lire la suite
Gratuité : vivement un dialogue social Gouvernement-gestionnaires
vendredi 15 novembre 2019

* D'ores et déjà, plus d'un observateur demande aux partenaires extérieurs de concrétiser leurs promesses d'appui financier à cette mesure pour (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting