Dernière minute :

Les nouveaux habits de l’UDPS
vendredi 8 février 2019

UDPS égale pouvoir ! Un vrai oxymore, tant le parti tshisekediste a incarné jusqu'à la caricature l'opposition. Durant plus de trois décennies, l'UDPS était l'opposition et- à quelques nuances près- vice versa. Voilà qu'à la faveur de la présidentielle du 30 décembre 2018, la formation créée le 15 février 1982 est au pouvoir. A la cime de l'appareil d'Etat. ça change radicalement tout. Une révolution copernicienne au sein du paysage politique zaïro-congolais qui nécessite un nouveau paradigme. Et de nouveaux logiciels. De la base au sommet du parti, tout le monde doit apprendre à faire, puis à incarner Pouvoir. Pas facile pour une formation pour qui le pouvoir représentait le vice et l'opposition la vertu. Pas évident pour un parti dans lequel le sport le mieux partagé était l'aversion vis-à-vis de tout ce qui renvoyait aux ors et lambris des palais de la République ainsi qu'aux bureaux douillets de ministres. Pas une sinécure pour des cadres et combattants qui abhorraient les médias officiels et ne lisaient les journaux que parce que ceux-ci tiraient à boulets rouges sur les différents régimes qui se sont succédés au mont Ngaliema et à Gombe. Avec son leader dans le fauteuil présidentiel, l'UDPS se voit obligé d'aimer ce qu'il a haï des décennies durant. Censeur sans concession de tous les pouvoirs depuis 1982 (Mobutu, Kabila père et fils) , le parti cher à feu Etienne Tshisekedi va devoir souffrir d'essuyer des critiques de la part de la nouvelle opposition. Désormais, c'est principalement à l'UDPS que les Congolais demanderont des comptes. Ô tempora, ô mores ! Dans ses nouveaux habits de parti du pouvoir…suprême, l'UDPS se souviendra - à ses dépens ? - de la locution proverbiale de l'auteur français du XVIIIème siècle, Philippe Néricault selon laquelle " la critique est aisée, mais l'art est difficile ". José NAWEJ
Un scrutin…test ?
lundi 22 juillet 2019

Enfin ! Semaine électorale au Sénat. A priori, pas de suspense. Arithmétiquement, les jeux étant déjà faits à l'avance. Le traditionnel " un homme, une (...)
lire la suite
" MBL " est le titre du feuilleton
vendredi 19 juillet 2019

A n'en point douter. Un feuilleton nous est né. Il pourrait avoir pour titre " MBL ". Initiales de l'homme politique qui défraie la chronique en ce (...)
lire la suite
FCC-CACH : le peuple attend
jeudi 18 juillet 2019

Pas sûr que la recrudescence de scènes de ménage politiciennes intéresse la majorité silencieuse. Pas besoin d'un sondage pour relever que ces (...)
lire la suite
Ces bacheliers, miroir de la société
mercredi 17 juillet 2019

Ici comme ailleurs, l'obtention du diplôme d'État s'arrose, se fête. Normal. Rien à dire. On est tous passés par là. Il y a, cependant, la manière. Là, (...)
lire la suite
Marquer et agrandir son territoire d’abord !
mardi 16 juillet 2019

Question inspirée de la sempiternelle loi de séries: après Mbusa et Matungulu, quel autre gros poisson estampillé Lamuka va-t-il tomber dans le (...)
lire la suite
Matungulu , un politicien comme les autres
lundi 15 juillet 2019

Autant le préciser tout de go. Que le Président de la république ait présenté l'un des congolais le plus qualifié dans le secteur financier pour (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Deux Premiers ministres en circulation !

Le sujet n'est plus de pérorer sur la déjà très longue attente du Gouvernement. Le Président a achevé de répondre dans toutes les langues que ce serait dans quelques jours. Pour bientôt donc. Un " (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting