Dernière minute :
AU COURS D’UNE CONFERENCE-DEBAT A LA HALLE DE LA GOMBE
Le Prof Roland Pourtier pour la réhabilitation du réseau fluvial congolais
mardi 5 mars 2019

"Les méandres du Fleuve Congo", tel est le thème la conférence-débat organisée hier jeudi à la Halle de la Gombe lors de la quatrième édition de la "Nuit des idées". Une initiative de l'Institut français, de Kinshasa en collaboration avec le professeur émérite de géographie Roland Pourtier. Cette soirée d'échange a été l'occasion pour ce scientifique de présenter sa vision du Fleuve Congo, en compagnie d'autres acteurs économiques en charge du développement et de la gestion du Fleuve. Tous les orateurs ont déploré l'innavigabilité du fleuve Congo. Il y a donc, nécessité de réhabiliter le réseau de navigation fluvial congolais afin de faciliter le transport des personnes et de leurs biens. Ce réseau navigable est évalué à près de 25.000 km, dont 15.000 sont classifiés. Roland Pourtier a évoqué son expérience du fleuve, qu'il a connu pour la première fois dans les années 70. Selon son constat, l'exploitation du fleuve Congo comme voie de communication reste un véritable casse-tête pour les commerçants. Ce professeur de renom estime que les autorités congolaises devraient beaucoup réfléchir sur des voies et moyens susceptibles de rentabiliser ces zones de rendements approximatifs du fleuve. Cela "permettra au pays d'approvisionner ses marchés", souligne-t-il. A l'entendre, toutes les régions actives sur le plan économique et démographique du territoire congolais se trouvent en périphérie. Pour sa part, François Blaise, gestionnaire du Projet d'appui à la navigation des voies fluviales (PANAV) a fait savoir que ce projet qui concerne 1.740 km des voies navigables financé à hauteur de 60 millions d'euros par l'Union européenne, va se clôturer dans les mois à venir. La zone d'intervention du projet est tout le fleuve Congo jusqu'à Kisangani ainsi que la rivière Kasaï jusqu'à Ilebo. L'objectif de ce projet est le balisage des deux cours d'eaux ciblés ainsi que l'élaboration d'un album de navigation. François Blaise rappelle cependant, que le temps est la plus grande contrainte de ce projet. S'ajoutent à cela, le nombre limité des unités flottantes disponibles de la Régie des voies fluviales ainsi que la planification de leur utilisation. S'agissant des résultats dans le domaine de balisage, ce conférenceier a évoqué la reconstruction partielle d'une unité flottante et le renforcement des capacités de la RVF. A ce sujet, deux unités flottantes de la RVF ont été réhabilitées. Il s'agit des bateaux Lomela et Kauka et la fabrication de deux baliseurs multifonctionnels. Il faut également équiper un certain nombre de ports à travers le pays, de matériels permettant de désengorger le quai du port. Le projet a pu installer le balisage lumineux au lac Tanganyika et à Kinshasa y compris des bouées ultra modernes et aussi le balisage traditionnel. Pour terminer, François Blaise a souligné le fait que la carte de navigation en cours est vieille de 50 ans. Pour sa part, le responsable des armateurs à la FEC a fait savoir que le fleuve Congo constitue une richesse pour la RDC. "Le fleuve Congo est la principale voie de transport des marchandises et des passagers. Mais, faute de bateaux, les passagers voyagent dans des conditions inhumaines aux côtés des marchandises. Ce, malgré les réhabilitations des deux bateaux qui n'ont effectué que moins de quatre voyages", a déploré Didier Mukoma. Il est d'avis qu'il y a nécessité de baliser le fleuve car le balisage est l'assurance de navigation. Mathy MUSAU
Le président Félix-Antoine Tshisekedi attendu au mois de décembre
mardi 23 juillet 2019

Le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi sera l'hôte de marque de la 4ème conférence nationale sur la planification familiale qui se (...)
lire la suite
Les journalistes invités à inciter le Gouvernement à une mobilisation accrue des ressources
mardi 23 juillet 2019

Le plaidoyer médiatique sur la planification familiale a été au centre d'un atelier organisé du 16 au 18 juillet à Kinshasa par " Advancy family (...)
lire la suite
Une dizaine d’universités et centres de formation ont présenté leurs établissements au public
mardi 23 juillet 2019

La première édition du salon des universités et centres de formations professionnelles tunisiens privés à Kinshasa a fermé ses portes le week-end (...)
lire la suite
L’Ong LYREC plaide pour la place des jeunes au sein du bureau de la Centrale électorale
lundi 22 juillet 2019

LYREC, plateforme des Asbl et Ong des jeunes œuvrant pour la gouvernance démocratique et les droits de l'homme en RDC, est en campagne de collecte (...)
lire la suite
Six communautés ont reçu leurs titres de concessions forestières de 172.807 hectares
lundi 22 juillet 2019

Six communautés locales du groupement de Bolongo, situé dans le Territoire d'Oshwe dans la province du Maï-Ndombe, ont reçu les titres officialisant (...)
lire la suite
14 Congolais sélectionnés pour participer aux assises de Johannesburg en novembre prochain
lundi 22 juillet 2019

Le 4ème sommet national du protocole de la Communauté des États de l'Afrique australe (SADC) a tiré ses rideaux le samedi 20 juillet dans la commune (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Démission : posologie

Un ministre qui démissionne sans être démissionné ! Rarissime en RDC. Même, plus généralement, en Afrique. C'est pourquoi, l'acte de Oly Ilunga en lui-même a valeur d'événement. Il parle à l'ADN du (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting