AU COURS D’UNE CONFERENCE-DEBAT A LA HALLE DE LA GOMBE
Le Prof Roland Pourtier pour la réhabilitation du réseau fluvial congolais
jeudi 8 août 2019

"Les méandres du Fleuve Congo", tel est le thème la conférence-débat organisée hier jeudi à la Halle de la Gombe lors de la quatrième édition de la "Nuit des idées". Une initiative de l'Institut français, de Kinshasa en collaboration avec le professeur émérite de géographie Roland Pourtier. Cette soirée d'échange a été l'occasion pour ce scientifique de présenter sa vision du Fleuve Congo, en compagnie d'autres acteurs économiques en charge du développement et de la gestion du Fleuve. Tous les orateurs ont déploré l'innavigabilité du fleuve Congo. Il y a donc, nécessité de réhabiliter le réseau de navigation fluvial congolais afin de faciliter le transport des personnes et de leurs biens. Ce réseau navigable est évalué à près de 25.000 km, dont 15.000 sont classifiés. Roland Pourtier a évoqué son expérience du fleuve, qu'il a connu pour la première fois dans les années 70. Selon son constat, l'exploitation du fleuve Congo comme voie de communication reste un véritable casse-tête pour les commerçants. Ce professeur de renom estime que les autorités congolaises devraient beaucoup réfléchir sur des voies et moyens susceptibles de rentabiliser ces zones de rendements approximatifs du fleuve. Cela "permettra au pays d'approvisionner ses marchés", souligne-t-il. A l'entendre, toutes les régions actives sur le plan économique et démographique du territoire congolais se trouvent en périphérie. Pour sa part, François Blaise, gestionnaire du Projet d'appui à la navigation des voies fluviales (PANAV) a fait savoir que ce projet qui concerne 1.740 km des voies navigables financé à hauteur de 60 millions d'euros par l'Union européenne, va se clôturer dans les mois à venir. La zone d'intervention du projet est tout le fleuve Congo jusqu'à Kisangani ainsi que la rivière Kasaï jusqu'à Ilebo. L'objectif de ce projet est le balisage des deux cours d'eaux ciblés ainsi que l'élaboration d'un album de navigation. François Blaise rappelle cependant, que le temps est la plus grande contrainte de ce projet. S'ajoutent à cela, le nombre limité des unités flottantes disponibles de la Régie des voies fluviales ainsi que la planification de leur utilisation. S'agissant des résultats dans le domaine de balisage, ce conférenceier a évoqué la reconstruction partielle d'une unité flottante et le renforcement des capacités de la RVF. A ce sujet, deux unités flottantes de la RVF ont été réhabilitées. Il s'agit des bateaux Lomela et Kauka et la fabrication de deux baliseurs multifonctionnels. Il faut également équiper un certain nombre de ports à travers le pays, de matériels permettant de désengorger le quai du port. Le projet a pu installer le balisage lumineux au lac Tanganyika et à Kinshasa y compris des bouées ultra modernes et aussi le balisage traditionnel. Pour terminer, François Blaise a souligné le fait que la carte de navigation en cours est vieille de 50 ans. Pour sa part, le responsable des armateurs à la FEC a fait savoir que le fleuve Congo constitue une richesse pour la RDC. "Le fleuve Congo est la principale voie de transport des marchandises et des passagers. Mais, faute de bateaux, les passagers voyagent dans des conditions inhumaines aux côtés des marchandises. Ce, malgré les réhabilitations des deux bateaux qui n'ont effectué que moins de quatre voyages", a déploré Didier Mukoma. Il est d'avis qu'il y a nécessité de baliser le fleuve car le balisage est l'assurance de navigation. Mathy MUSAU
Le Prof Roland Pourtier pour la réhabilitation du réseau fluvial congolais
jeudi 8 août 2019

"Les méandres du Fleuve Congo", tel est le thème la conférence-débat organisée hier jeudi à la Halle de la Gombe lors de la quatrième édition de la (...)
lire la suite
Le parc national des Virunga de nouveau ouvert au public
lundi 18 février 2019

Fermé depuis plus de neuf mois, le parc national des Virunga, l'une des plus anciennes aires protégées d'Afrique, est de nouveau ouvert aux (...)
lire la suite
L’épidémie de Chikungunya déclarée à Kinshasa et au Kongo central
vendredi 15 février 2019

Directeur général de l'Institut national de recherche biomédicale (INRB), le Prof Jean-Jacques Muyembe a déclaré l'existence de l'épidémie de (...)
lire la suite
Plus de 15.000 bonobos recensés à la Salonga
vendredi 15 février 2019

Le monde célèbre, depuis 2 ans la journée mondiale des bonobos le 14 février. A cette occasion, le Fonds mondiale pour la nature (WWF) a publié une (...)
lire la suite
L’Unesco, la Monusco et l’Unpc disposés à accompagner la RDC sur le chemin de la paix
jeudi 14 février 2019

* Pour sa part, Marie-Madeleine Kalala invite l'Etat congolais à s'investir dans l'éducation, la sensibilisation de ses citoyens à la culture de la (...)
lire la suite
Eric Kamalandua appelle les autorités à la relance des travaux d’embellissement du Boulevard Lumumba
mardi 12 février 2019

Architecte de formation, diplômé de l'Ecole Supérieure d'Architecture et d'Urbanisme (ESAU), Eric Kamalandua Ngoma œuvre au sein de l'Agence (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting