Dernière minute :
PRESIDENTIELLE EN RDC
Martin Fayulu saisit la Cour africaine des droits de l’homme !
vendredi 8 février 2019

C’est le mercredi 6 février que Martin Fayulu Madidi, candidat malheureux à la présidentielle du 30 décembre denier pour le compte de LAMUKA a saisi en contentieux électoral la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples basée à Banjul en Gambie. C’est Fidèle Babala, coordonnateur de cette plteforme électorale pour la ville de Kinshasa, qui a livré cette information hier jeudi 7 février. Fayulu attend que cette juridiction internationale dise le droit en proclamant la vérité des urnes sur la présidentielle du 30 décembre dernier dont Félix Tshisekedi de l’UDPS est donné vainqueur aussi bien par la CENI que par la Cour constitutionnelle. Fayulu conteste ce jugement de la Haute Cour qu’il estime ne pas avoir répondu aux moyens développés pour aboutir à un recomptage des voix en vue de conforter le résultat de la CENCO. Celle-ci avait déclaré en son temps que le résultat proclamé par la CENI n’était pas conforme à la vérité des urnes attestée par ses "40.000" observateurs déployés dans les 73.000 bureaux de vote. Il y a eu aussi dans le même ordre d’idées, une enquête menée par trois médias occidentaux à savoir RFI, TV-5, Financial-Times et le « Groupe d’études pour le Congo » de l’Université de New York qui donnent Martin Fayulu Madidi vainqueur avec 62%, après avoir exploité les documents de la CENI et de la CENCO. D’où, Martin Fayulu attendait de pied ferme le recomptage des voix entre lui et Félix Tshisekedi comme demandé à la Cour constitutionnelle. Celle-ci n’a pas fait droit à cette demande du requérant Fayulu Madidi et l’a qualifiée de sans fondement avant de la rejeter. La haute Cour a proclamé Félix Tshisekedi Président de la République. Raison pour laquelle Fayulu Madidi se tourne vers une instance internationale à savoir la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples, pour dire le droit. Il faut relever le fait que le droit international prime sur le droit national et que, par conséquent les Arrêts de la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples sont supérieurs aux Arrêts des juridictions nationales. A la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples, Martin Fayulu Madidi va développer les mêmes moyens présentés à la Cour constitutionnelle. La Cour africaine des droits de l’homme et des peuples va alors examiner tous les moyens contenus dans la requête du candidat n° 4 à la présidentielle. La Cour n’est pas une instance juridictionnelle ordinaire où les requêtes de saisine peuvent être déclarées irrecevables car n’ayant pas respecté la forme et plus connaitre le fond du dossier. Mais elle statue sur base des éléments en sa possession. KANDOLO M.
Le FCC confirme Mabunda, le Palu & Alliés désavoue Lokondo
vendredi 19 avril 2019

A l’Assemblée nationale, l’heure est aux préalables de l’élection du Bureau définitif prévue ce mardi 23 avril. Le calendrier décliné à cet effet le (...)
lire la suite
Le regroupement politique Palu & Alliés désavoue Lokondo
vendredi 19 avril 2019

La candidature d’Henri Thomas Lokondo au poste de Président du Bureau définitif de l’Assemblée nationale, déposée hier jeudi sous la casquette (...)
lire la suite
Les femmes parlementaires de la majorité soutiennent Jeanine Mabunda
vendredi 19 avril 2019

Les femmes parlementaires de la majorité soutiennent la candidature de leur collègue Jeanine Mabunda Lioko à la présidence du bureau définitif de (...)
lire la suite
"Richard Muyej n’est détenteur d’aucun compte tweeter"
vendredi 19 avril 2019

Le Gouverneur de la province du Lualaba, Richard Muyej Mangeze fait de nouveau l'objet d'une campagne de diabolisation sur les réseaux sociaux. (...)
lire la suite
L’Opposition parlementaire réitère sa décision de s’abstenir de l’élection du bureau définitif
vendredi 19 avril 2019

Neuf regroupements politiques membres de l’Opposition parlementaire se sont réunis hier jeudi 18 avril pour réévaluer leur position prise lors de la (...)
lire la suite
Fatshi ce jeudi à Kalehe pour consoler la population
jeudi 18 avril 2019

Cent cinquante personnes au moins sont portées disparues dans le naufrage d'une embarcation surchargéesur le lac Kivu. Cet accident s'est produit (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting