JOURNEE MONDIALE DES BONOBOS
Plus de 15.000 bonobos recensés à la Salonga
vendredi 15 février 2019

Le monde célèbre, depuis 2 ans la journée mondiale des bonobos le 14 février. A cette occasion, le Fonds mondiale pour la nature (WWF) a publié une étude qui confirme l'augmentation de la population des bonobos dans le Parc national de la Salonga (PNS), situé entre les provinces de l'Equateur et de Maï-Ndombe. Présentement, ce site compte environ 15.000 bonobos. Selon les chercheurs, le Parc national de la Salonga reste un véritable bastion de ces grands primates, pour le pays. Il est considéré comme étant d'une importance cruciale pour la conservation de cette espèce. Et ce, malgré des pressions de braconnage historiquement élevées. À ce jour, le nombre total de bonobos dans la nature demeure inconnu, car les inventaires n'ont été effectués que dans environ 30 % de l'aire de répartition totale des bonobos. Pour le PNS, plus grand parc de forêt tropicale humide d'Afrique, les estimations antérieures de la population de bonobos étaient fondées sur les résultats d'inventaires publiés en 2006 et 2008, qui signalaient entre 7.000 et 20.000 bonobos. Les inventaires récents de 2015-2018 confirment ces résultats. En effet, en combinant les données de toutes les organisations concernées, les estimations révèlent que le Parc national de la Salonga compte environ 12.600 bonobos (de 9.500 à 16.800). En incluant le corridor d'environ 10.000 km2 du parc, le nombre moyen estimé de bonobos s'élève à 15.000. "Cela me remplit de fierté que les divers partenaires de conservation et de recherche se soient réunis pour établir des données de base à jour sur les espèces phares et d'autres espèces difficiles à recenser, ainsi que sur les menaces auxquelles elles font face dans le plus grand parc de forêt tropicale humide du continent africain, permettant ainsi à la direction du parc de surveiller et d'évaluer de près nos efforts de conservation " a déclaré le Directeur général de l'ICCN, Pasteur Cosma Wilungula. Augmentation des éléphants Toujours selon ces études, le nombre d'éléphants sur ce site fabuleux a également accru. En 2004, le programme CITES-MIKE (Monitoring the Illegal Killing of Elephants) a estimé que le PNS comptait entre 600 et 2.400 éléphants de forêt. D'après les résultats du récent inventaire 2015-2018, la Salonga abrite environ 1.400 éléphants de forêt (de 900 à 2.300). En incluant le corridor du Parc, le nombre moyen estimé d'éléphants de forêt s'élève à 1.600. Ces chiffres sont encourageants, vu le déclin drastique observé au niveau des populations d'éléphants d'Afrique centrale au cours des dernières décennies. Le statu quo de l'abondance des éléphants dans le PNS pourrait être dû à une protection accrue et une meilleure gestion du parc au cours des dernières années, avec une intensité, une couverture et une efficacité accrues des patrouilles. Cependant, ce statu quo estiment les chercheurs, pourrait également être dû à une "compression". Autrement dit, les éléphants de l'extérieur du parc se seraient déplacés dans le Parc et leur aire de répartition concentrée à l'intérieur de ses limites, le Parc étant maintenant mieux protégé que le paysage environnant. D'autres espèces en voie de croissance Ces deux dernières années, le WWF et ses partenaires ont réalisé des inventaires sur les grands mammifères, les papillons et la flore, en utilisant des méthodes multiples et innovantes de collecte de données. L'échantillonnage à distance, avec des pièges photographiques, a ainsi permis d'obtenir la toute première estimation de l'abondance du très discret paon congolais Afropavocongensis, uniquement présent dans les forêts de basses terres de la RDC. Rien que dans le secteur sud de Salonga, la population est évaluée à environ 25.000 individus. Les inventaires ont été réalisées par l'Institut Congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN), l'Université Ludwig-Maximilians de Munich (LMU), l'Institut Max Planck de l'Anthropologie évolutive de Leipzig (MPI EVAN), la Wildlife Conservation Society (WCS), le WorldwideFund for Nature (WWF) et la Zoological Society of Milwaukee (ZSM). Fyfy Solange TANGAMU
La Ligue des femmes de l’UDS s’insurge contre les célébrations frivoles de la journée du 8 mars
mardi 19 mars 2019

Dans le cadre de la célébration de la Journée Internationale des droits de la femme 2019 en RDC, les dames de l'Union des Démocrates Socialistes se (...)
lire la suite
Avenue de l’Université : la population salue l’évolution des travaux
mardi 19 mars 2019

Les populations des communes de Ngaba, Makala, Kalamu et Limete saluent la vitesse avec laquelle évoluent les travaux de réhabilitation de (...)
lire la suite
FAB Congo sauvée par les autorités congolaises
mardi 19 mars 2019

La minoterie FAB Congo, 4ème rue Limete à Kinshasa, a échappé à la fermeture. Ses employés peuvent remercier les autorités congolaises dont (...)
lire la suite
Albert Kabasele :"L’Etat congolais doit inculquer à la population les notions de protection de l’environnement"
lundi 18 mars 2019

Pour parer aux multiples effets du réchauffement climatique, l'expert préconise, de prime abord, la mise sur pied d'un plan clair de lutte contre (...)
lire la suite
Albert Kabasele :"L’Etat congolais doit inculquer à la population les notions de protection de l’environnement"
vendredi 15 mars 2019

Les effets dus au changement climatique se font de plus en plus sentir à travers le monde. A Kinshasa, la population est confrontée à des (...)
lire la suite
La Vice-présidente de la JICA en séjour de travail à Kinshasa du 20 au 23 mars
vendredi 15 mars 2019

L'Agence Japonaise de Coopération Internationale annonce l'arrivée de la Vice-Présidente de la JICA, Mme Nobuko Kayashima, en charge de la (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting