ALORS QUE L’AFFAIRE FAIT POLEMIQUE SUR LA TOILE
La vérité sur la lettre de Célestin Mbuyu à la société MMR
lundi 18 février 2019

*Le doyen des élus du Haut-Lomami serait victime de ses efforts de décrispation sociale. Il y avait de l'électricité dans l'air à Kamina. Les fonctionnaires et agents des services administratifs et d'appoint menaçaient d'aller en grève pour no-paiement de plusieurs mois de salaires et autres primes. Les députés provinciaux, élus à l'issue du scrutin du 30 décembre 2018, étaient sur le point de boycotter les séances au niveau de la commission de rédaction du Règlement intérieur. Ajouter à cela, le manque de minimum nécessaire pour le fonctionnement du service administratif de l'Assemblée provinciale du Haut Lomami. Tout compte fait, la tension était palpable au niveau de l'organe délibérant du Haut-Lomami. Et si l'on n'y prenait garde, ce climat délétère pouvait empiéter sur la bonne marche du pouvoir législatif au niveau de cette province issue du démembrement de l'ex-province du Katanga. Devant la nécessité d'éviter un éventuel blocage compte tenu du temps imparti au Bureau provisoire pour épuiser les trois matières inscrites au calendrier des travaux de la session extraordinaire, il fallait bien sauver les meubles. Le président de l'Assemblée provinciale, ayant pris la mesure de la situation, a décidé de s'assumer en prenant le taureau par les cornes. Célestin Mbuyu Kabango Mukolwe, puisque c'est de lui qu'il s'agit, a initié des contacts, s'adressant aux institutions ainsi qu'aux personnes à même de décanter la situation. Parallèlement, il a écrit au Président de la République et au Gouverneur du Haut Lomami. Des correspondances qui ont connu des fortunes diverses. Alors que l'une alimente la polémique sur les réseaux sociaux, l'autre a amené le sommet de l'Etat à décider et instruire les services compétents pour un décaissement immédiat des fonds. La somme, équivalent en francs congolais de 100 000 USD, a été mise à la disposition de l'Assemblée provinciale du Haut-Lomami. Ce qui a permis de payer les salaires des agents et fonctionnaires, les primes des députés nouvellement élus pour la session extraordinaire et le fonctionnement de l'Assemblée provinciale. " La démarche que l'honorable Célestin Mbuyu Kabango Mukolwe a entreprise par une correspondance adressée à la plus haute hiérarchie du pays, suivie d'une rencontre très fructueuse qu'il a eue avec le directeur de cabinet du Chef de l'Etat, alors qu'il était à Kinshasa pour la validation de son mandat en tant que député national, a produit les fruits qui sont palpables à l'Assemblée provinciale ", a déclaré le Révérend Isidore Kabulo, un proche du président du bureau provisoire de l'Assemblée provinciale du Haut-Lomami.Ce dernier s'étonne que "la lettre adressée au Gouverneur de province, dont la suite se fait encore attendre, se trouve en ce moment sur les réseaux sociaux et fait l'objet de commentaires en sens divers, certains inutilement très critiques à l'endroit de la personne qui ne voulait que le bien des siens". L'initiative du président du bureau provisoire de l'Assemblée provinciale du Haut-Lomami n'est pas de nature à énerver une quelconque disposition légale ou règlementaire en la matière, selon Me Arthur Muteba, avocat conseil du concerné. Ce dernier soutient que Célestin Mbuyu Kabango Mukolwe est un homme dont l'expérience en matière de gestion des affaires publiques et la probité morale ne peuvent faire l'ombre d'aucun doute. Du côté du cabinet du gouverneur du Haut-Lomami, on affirme que " ce grand monsieur a été élu premier gouverneur de la province du Haut-Lomami d'où il est natif et un des premiers investisseurs dans les domaines agro-pastoral et industriel. Il sait à qui s'adresser quand la province est en difficulté pour trouver une issue plus ou moins acceptable pouvant satisfaire tout le monde. C'est ainsi qu'il a, dans sa correspondance adressée au Gouverneur de la province, proposer de contacter l'entreprise MMR pour obtenir un paiement en avance au titre des droits, taxes et redevances dus à la province. Il n'y a rien de mal à cela. C'est seulement la faisabilité qui ne nous a pas permis de parvenir à cette solution ". Revenant sur le fond de l'affaire de la correspondance qui continue à circuler sur les réseaux sociaux, le conseil du président du bureau provisoire de l'Assemblée provinciale du Haut-Lomami se dit tout de même inquiet." Comment se fait-il qu'une correspondance administrative, adressée d'une institution à une autre, se retrouve aussi facilement sur la place publique et fasse l'objet des débats insensés ", s'interroge Maître Arthur Muteba, tout en confiant qu'un travail de fond est en train d'être fait pour dénicher la source de cette fuite et, au besoin, traduire en justice le coupable pour que les gens apprennent à avoir le sens de l'honneur et du secret d'Etat. Didier KEBONGO
Après le PPRD, le MLC contre la décision de Fatshi
mercredi 20 mars 2019

C'est une montagne de réactions, que le Président Félix Tshisekedi a sur son dos, après la suspension de l'installation de nouveaux sénateurs et le (...)
lire la suite
Eugène Diomi Ndongala et consorts : libération d’ici à 48 heures
mercredi 20 mars 2019

Selon Thambwe Mwamba, il s'agit d'une libération assortie de restrictions. Bref, une liberté conditionnelle. Au nombre de ces limitations, il est (...)
lire la suite
Le Président de la République, Félix Tshisekedi appelle l’armée à la discipline
mercredi 20 mars 2019

En sa qualité de commandant suprême des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) se confiant à la presse à l'issue de cette (...)
lire la suite
UDPS : éviter un big-bang inutile !
mercredi 20 mars 2019

Tous sont convaincus que la réunion interinstitutionnelle n’est qu’une structure informelle dont les décisions ne sont pas exécutoires. Or, c'est au (...)
lire la suite
Entretien en tête-à-tête entre Félix Tshisekedi et Faustin-Archange Touadera
mercredi 20 mars 2019

Les Présidents Félix Antoine Tshilombo et Faustin-Archange Touadera se sont entretenus en tête-à-tête lundi, à la Cité de l'Union africaine. Se (...)
lire la suite
Gérard Mulumba, Peter Kazadi et Osée Badibanga plaident non coupables
mercredi 20 mars 2019

Quel est ce député provincial de l'UDPS qui n’a pas respecté la consigne du parti lors des Sénatoriales du 15 mars dernier ? Cette question taraude (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting