Dernière minute :
RETOMBEES D’UN ATELIER DE RESTITUTION A KINSHASA
Des voix s’élèvent pour la poursuite du Projet d’appui à la modernisation des finances publiques
mardi 26 février 2019

Les résultats du Projet d'Appui à la Modernisation des Finances Publiques (PAMFIP) sont satisfaisants. C'est la conclusion à laquelle ont abouti les travaux de restitution et d'appropriation des réalisations du projet, présentées aux parties prenantes et aux principaux bénéficiaires, au cours d'un atelier de deux jours organisés la semaine dernière à Kinshasa, annonce un communiqué de presse diffusé hier. Tenus du 20 au 21 février, ces travaux ont mobilisé autour d'une table les délégués du Gouvernement congolais, les représentants de la Délégation de l'Union européenne et de la Banque Mondiale, ainsi que 140 experts issus des structures décisionnelles du Pouvoir central et des administrations décentralisées. Etaient également de la partie des cadres chargés de la mise en œuvre du PAMFIP. Tous ces participants ont souhaité voir le projet se poursuivre pour atteindre tous les objectifs fixés. Un vœu qui a rencontré l'assentiment de la Délégation de l'Union européenne et d'autres bailleurs de fonds. Le Secrétaire Général aux Finances, Christophe Bitasimwa qui a clôturé l'atelier, s'est réjoui de la disponibilité des parties prenantes et de la qualité du travail abattu, tant par les experts que par les participants à l'atelier. Il a relevé les enjeux et les défis qui restent à surmonter. Reconnaissant les avancées engrangées tant sur le plan fonctionnel que technique, il a, au nom du ministre des Finances, réitéré l'engagement du Gouvernement de la RDC à consolider les acquis et à prendre les mesures nécessaires pour la mise en œuvre complète de la réforme des finances publiques. Des acquis réels L'atelier a permis de mettre en lumière les acquis du PAMFIP,notamment sur le plan institutionnel, à savoir la mise en place d'un environnement juridique plus cohérent et efficace permettant la mise en œuvre de la réforme des finances publiques initiée par le Gouvernement de la RDC. Parmi les points forts, l'assistance technique qui a géré le projet, en étroite collaboration avec la Cellule d'appui à l'Ordonnateur national du Fonds européen de développement (COFED) et les bénéficiaires, a mentionné la mise en application de la Loi des finances publiques (LOFIP), notamment avec la création d'une Direction générale du Trésor et de la Comptabilité Publique (DGTCP), la séparation des opérations du Pouvoir central de celles des Entités territoriales décentralisées (ETD) ou encore la mise sur pied d'un nouveau système comptable et des procédures comptables d'exécution. Dans le volet sécurisation des recettes domaniales, les experts informaticiens ont indiqué avoir terminé la conception générale et le paramétrage du logiciel SAP, dont ils ont fait une démonstration de la fonctionnalité au cours de l'atelier. Des défis à relever L'assistance technique a reconnu qu'il restait des défis à relever pour la mise en œuvre complète de la réforme proposée par le PAMFIP, au nombre desquels la finalisation du cadre juridique (quelques textes qui restent à être adoptés), des urgences concernant le système comptable, l'adoption des règles définitives de production de comptes ou encore la mise en œuvre de la consolidation des comptes et la formation des acteurs. De même, en ce qui concerne la sécurisation des recettes domaniales, les experts ont relevé quelques urgences dans le déploiement du système proprement dit et la formation des acteurs de terrain. Financé à hauteur de 10.000.000 d'Euros, à travers le budget du 10e Fonds européen de développement (FED), le projet a mis en œuvre des actions innovantes qui ont permis des avancées significatives vers la mise en place des finances publiques saines et profitables au développement du pays. Yves KALIKAT
APK : Le DG de la DGRK sollicite 72h pour répondre aux préoccupations des élus provinciaux
mardi 14 mai 2019

Devant répondre à la question orale avec débat sur l’évasion des recettes de Kinshasa, le diriecteur général de la DGRK (Direction Générale des Recettes (...)
lire la suite
Affaire Licence 2G Vodacom : Quand l’incertitude politique invente des mécanismes pour assurer la survie des sortants après les institutions
mardi 14 mai 2019

La nomination du nouveau gouvernement et des nouveaux mandataires des régies financières est en train de prendre du temps. Et pendant ce temps de (...)
lire la suite
Les étudiants de l’IFASIC édifiés sur les méthodes contraceptives
vendredi 10 mai 2019

Qui commence bien, finit bien. Les rideaux sont tombés le mercredi 8 mai, sur les trois jours de campagne sur les services intégrés de la (...)
lire la suite
L’Anapi organise trois journées portes ouvertes sur les réformes Doing business
jeudi 9 mai 2019

L'Agence nationale pour la promotion des investissements (ANAPI), organise dès aujourd'hui Jeudi 9 au samedi 11 mai, la deuxième édition de ses (...)
lire la suite
Vodacom Congo réfute les allégations d’obtention frauduleuse de la Licence 2G
mardi 7 mai 2019

Vodacom Congo tient à éclairer l'opinion publique sur la régularité et la transparence ayant entouré la transaction portant sur sa Licence de (...)
lire la suite
BCC : Le taux directeur ramené de 14 à 9 %
jeudi 2 mai 2019

La Banque centrale du Congo (BCC) a décidé d’assouplir les dispositifs de sa politique monétaire en ramenant le taux directeur de 14 à 9%. C’est (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Coucou revoici nos amis occidentaux !

L'heure est au rabibochage entre la RDC et ses partenaires dits " traditionnels ". Alléluia ! Qui s'en plaindrait, qui trouverait matière à s'en formaliser. Tant à l'internationale, un pays vaut par (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting