Dernière minute :

L’axe Fatshi-Kabila, pivot de la stabilité du pays
mercredi 6 mars 2019

Autant l'avouer tout de go. La rencontre de lundi dernier à Kingakati entre le chef de l'Etat et son prédécesseur est à saluer. Elle tombait à pic. Car, depuis l'entretien très convivial de la Cité de l'Union africaine, on enregistrait de fausses notes dans la belle symphonie composée par le duo Fatshi-Kabila. Des sons de plus en plus discordants émis par certains proches du nouveau Président et certains barons de la kabilie. Notamment sur la nécessité ou pas de la nomination d'un informateur. La polémique commençait à prendre les allures d'une querelle de leadership. Au point de plomber la dynamique "coalition plutôt que cohabitation" impulsée par les deux leaders de la majorité présidentielle et de la majorité parlementaire. Ce deuxième face-à-face entre les deux hommes s'imposait. Car, c'est sur eux que repose la sécurité collective des Congolais. C'est de leur entente cordiale que dépendent, pour le moment, l'unité nationale et la souveraineté de la RDC. Dans les conditions actuelles, l'axe Fatshi-Kabila apparaît donc comme l'unique antidote aux velléités de déstabilisation du pays. Ceux qui n'ont de cesse de parier au mieux sur la vassalisation et, au pire, sur le saucissonnage de la RDC, n'ont pas encore désarmé. Bien au contraire. On entend déjà ça et là des discours annonciateurs du chaos. Enfin, un coup d'œil dans le projecteur aiderait Félix Tshisekedi et Joseph Kabila à tirer les leçons de bisbilles Kasa-Vubu -Lumumba. On sait qui tirait les ficelles et pour quelles fins. On sait surtout comment est arrivé le troisième larron. Certes, l'espace politique est tout, sauf un long fleuve tranquille. Ici comme ailleurs, le pouvoir charrie forcément des frictions, des clashes, des rivalités, des conflits voire des animosités. Mais, dans le cas d'espèce, les dirigeants de l'attelage FCC-CACH feraient œuvre patriotique en prenant l'exacte mesure des responsabilités qui sont les leurs. Ces deux composantes sont appelées à gérer le pays sous le mode " coalition". Il leur appartient donc d'arrondir systématiquement les angles pour éviter le naufrage au bateau RDC. José NAWEJ
Coucou revoici nos amis occidentaux !
jeudi 16 mai 2019

L'heure est au rabibochage entre la RDC et ses partenaires dits " traditionnels ". Alléluia ! Qui s'en plaindrait, qui trouverait matière à s'en (...)
lire la suite
Seuls Fatshi et JKK ...
mercredi 15 mai 2019

Quoi dire d'autre? Qui croire encore? Tout a été prédit, dit et «sur dit» sur la Primature. Le stock d'annonces est épuisé. Les réserves de (...)
lire la suite
La pilule " Le peuple d’abord " aux Gouv
mardi 14 mai 2019

Au seuil de leur mandat, les Gouverneurs de provinces savent à quoi s'en tenir. Sous Félix-Antoine Tshisekedi, ce sera " Le peuple d'abord " ou la (...)
lire la suite
" Le panier à Judas "
vendredi 10 mai 2019

Combien et qui sont-ils les "Judas" que Kalev Mutondo a dénoncés dans son communiqué de presse aux allures d'un coming out politique ? Mystère. (...)
lire la suite
Trop d’attente tue l’attente
jeudi 9 mai 2019

Toujours pas de Premier ministre deux semaines après le désormais célèbre "dans les prochains jours". Le comble c'est que personne-à part les deux (...)
lire la suite
Revisiter les "crimes", une vraie boîte de Pandore
mercredi 8 mai 2019

Des voix s'élèvent au sein de l'opposition et apparentés Réécrire l'histoire des "crimes" commis ces vingt dernières années en terre rd congolaise. En (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

A l’épreuve des "effets secondaires" de la présidentialisation

A-t-il fini d'enfiler le costume de Président de la république ? De 80 millions estimatifs que sont les Congolais, seul un d'entre eux justifie de l'expérience de la fonction pour donner une réponse (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting