Dernière minute :

Kinshasa : les magasins et boutiques des commerçants indo-pakistanais sont restés fermés hier
mardi 12 mars 2019

* Dans un mémo, l'Intersyndical interpelle le Chef de l'Etat Félix Tshisekedi, sur les conditions de travail des congolais employés par les expatriés. Les restaurants, boutiques, magasin et supers marchés tenus par les ressortissants indiens et pakistanais n’ont pas ouvert leurs portes hier lundi 11 mars à travers la ville de Kinshasa. A la base, la grève des travailleurs qui dénoncent les mauvaises conditions de travail. La grogne des travailleurs observée depuis l’arrivée au pouvoir du président Felix-Antoine Tshisekedi est loin de finir. Cette fois-ci, ce sont des congolais qui travaillent dans les restaurants, les boutiques et les supers marchés des sujets Indo-pakistanais qui entrent dans la danse. Munis de rameaux, ces employés sont descendus dans la rue hier pour protester contre les conditions précaires dans lesquelles ils travaillent et exiger de leurs employeurs l’amélioration de leur situation salariale. Ils dénoncent par ailleurs le traitement inhumain dont ils sont souvent victimes de la part de leurs patrons. « Nous sommes traités par ces gens comme si nous étions dans leurs pays. Ils ne nous respectent pas. Ils nous injurient pendant que nous travaillons. C’est inacceptable », s’est plaint Reagan, trente ans révolus. « C’est regrettable de voir un parent comme moi toucher 150 000 francs congolais à la fin du mois. Pourtant, leurs concitoyens qui font le travail dérisoire touchent parfois dix fois plus que nous. Nous espérons que le nouveau président Félix-Antoine Tshisekedi fera en sorte que ces employeurs nous respectent », a plaidé Robert. Dans un mémorandum adressé au président Félix Tshisekedi, l’intersyndical du secteur de commerce, moyennes et petites entreprises déplore la violation des textes légaux en matière du travail par les Indiens et les Pakistanais qui tiennent les activités commerciales à Kinshasa. Il fustige l’absence des contrats de travail, des révocations sans motifs, des injures à l’encontre des travailleurs, la non prise en compte des heures supplémentaires et des jours fériés et le non-paiement des allocations familiales, des frais de transport et la prise en charge médicale. « Nous, syndicalistes et ceux dont nous avons la mission de protéger, avons accueilli votre avènement au pouvoir avec beaucoup d’espoir. Nous attendons donc vivre dans un pays où le travail est réellement un droit, un pays où les droits du salarié seront garantis et protégés, où le Congolais travailleur sera considéré et respecté », ont écrit trois syndicats regroupés autour de l’intersyndical du commerce et PME à Félix Tshisekedi. Orly-Darel NGIAMBUKULU
"La Gambie sera toujours aux côtés de la Turquie"
vendredi 19 avril 2019

"La Gambie se placera toujours aux côtés de la Turquie", a affirmé Mamadou Tangara, le ministre gambien des Affaires étrangères. Tangara et son (...)
lire la suite
"Des approximations volontairement organisées pour nuire au Général Gabriel Amisi", réplique son avocat
vendredi 19 avril 2019

Qui cherche la tête du Général Gabriel Amisi Kumba dit Tango Four ?Dans son récent rapport daté du 15 avril courant, l'Ong Global Witness accuse le (...)
lire la suite
La CNDH dénonce l’exposition des populations aux risques des maladies
mercredi 17 avril 2019

La commission nationale des droits de l'homme (CNDH) a publié hier mardi 16 avril le rapport ponctuel d'enquête sur la responsabilité sociétale des (...)
lire la suite
L’Union européenne débloque 225.000 Euros
mercredi 17 avril 2019

L'Union européenne (UE) riposte contre l'épidémie de rougeole dans la province du Kasaï. Dans un communiqué publié hier mardi 16 avril, cette (...)
lire la suite
L’Institut de sécurité maritime interrégional (ISMI) organise une formation sur la lutte contre la piraterie du 16 au 19 avril 2019
mardi 16 avril 2019

La piraterie et les vols à main armée contre des navires sont les menaces les plus prégnantes, lorsque l'on parle de sécurité maritime. Les pays du (...)
lire la suite
L’UNICEF assiste 1.400 enfants orphelins d’Ebola
jeudi 11 avril 2019

Le Fonds des nations unies pour l'enfance (UNICEF) a répertorié 1.400 enfants orphelins, ou séparés de leur famille, suite à l’épidémie d’Ebola dans (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Pâques avec Monsengwo, Ambongo et…Fatshi

Dans le tout Kin catho et…politique, Pâques 2019 c'est d'abord une image. Celle du Cardinal Monsengwo accueillant au bas du parvis de la Cathédrale Notre dame du Congo, Félix-Antoine Tshisekedi (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting