Les Etats-Unis ouverts au dialogue avec la Corée du Nord malgré les sanctions, d’après Biegun
mercredi 13 mars 2019

L'envoyé américain chargé des négociations quotidiennes avec Pyongyang, a clairement indiqué que les Etats-Unis cherchaient à éliminer toutes les armes de destruction massive au Nord, et pas seulement les armes nucléaires.

Mais il s'est dit "confiant que nous pourrons y arriver" avec le temps car l'échec aurait une conséquence "énorme" pour les deux parties.

"La diplomatie est toujours très vivante", a déclaré Biegun lors d'une conférence sur le nucléaire organisée par le groupe de réflexion Carnegie Endowment for International Peace. "Nous restons étroitement engagés."

Aucune des deux parties n'a reconnu avoir communiqué depuis que le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un ont décidé d'écourter leur deuxième sommet organisé à Hanoï, au Vietnam, les 27 et 28 février sans aucun accord en main.

Cette rupture a été attribuée aux divergences sur l'ampleur de la dénucléarisation de la Corée du Nord et de l'allègement des sanctions de la part des Etats-Unis.

"Nous ne procéderons pas à la dénucléarisation progressivement", a affirmé Biegun. "Nous avons besoin d'une solution totale."

Lors d'une conférence de presse tenue après le sommet, Trump a déclaré que le Nord avait demandé la levée de toutes les sanctions en échange du démantèlement de sa principale installation nucléaire à Yongbyon, et que les Etats-Unis avaient besoin de plus que cela.

Les Nord-Coréens ont rétorqué qu'ils avaient seulement demandé la suppression des sanctions qui affectaient les moyens de subsistance de la population, affirmation qu'un officiel américain a qualifiée par la suite de "manipulation" de mots. Trump "ne souhaite pas imposer ou maintenir des sanctions contre la Corée du Nord", a indiqué Biegun. "Il aimerait que nous puissions les lever, mais nous devons faire en sorte que les Nord-Coréens commencent ce processus de dénucléarisation."

L'émissaire a estimé que la levée des sanctions reviendrait à "subventionner" le développement en cours d'armes de destruction massive (ADM) au Nord, ajoutant que tant que le processus de dénucléarisation ne sera pas achevé, les Etats-Unis ne supprimeront pas les sanctions.

Biegun a affirmé que la vision de l'administration Trump allait bien au-delà de la simple dénucléarisation et incluait les autres engagements pris par les deux dirigeants lors de leur premier sommet tenu à Singapour en juin.

Les Etats-Unis cherchent à transformer les relations avec le Nord, a-t-il dit, à instaurer un régime de paix permanent dans la péninsule coréenne et à sécuriser les restes de toutes les troupes américaines tuées au cours de la guerre de Corée (1950-1953).

"Ils se déroulent tous en parallèle... mais comme c'est si souvent le cas, rien ne peut être convenu tant que tout n'est pas convenu", a souligné Biegun. "Cela ne veut pas dire que nous ne pouvons pas prendre de mesures pour instaurer la confiance entre les deux pays, mais le fondement de cette politique est la dénucléarisation. Et jusqu'à ce que nous puissions arriver à un point où nous avons le même élan sur cette question que sur les autres problèmes, il est très difficile pour nous d'aller de l'avant."

Selon Biegun, dans le cas de Yongbyon, les Nord-Coréens ont une définition "changeante" de ce que ce complexe implique. Cela démontre l'importance d'obtenir une déclaration complète du programme d'ADM du pays, a-t-il mis en avant.

L'administration Trump a déclaré qu'elle visait à réaliser la dénucléarisation de la Corée du Nord avant la fin de son mandat actuel, au début de 2021.

"Nous nous attendons à ce que, si nous mobilisons pleinement nos ressources et si nous travaillons avec les Nord-Coréens et que nous n'avons pas à le faire malgré leur objection, nous pourrons nous aligner nous-mêmes de manière à atteindre cet objectif dans un avenir proche", d'après Biegun.

La variable manquante, a-t-il déclaré, est que les Nord-Coréens doivent être "assimilés à cet objectif".

Biegun s'est montré prudent quant à l'interprétation des récents rapports faisant état d'une activité accrue dans les installations de missiles de la Corée du Nord après le sommet.

"Je ne sais pas quel message ils essaient d'envoyer", a-t-il déclaré. "Nous avons certainement envoyé un message fort et clair de la part du président des Etats-Unis selon lequel nous ne pensons pas que ce sera une étape productive pour eux de tester une fusée ou un missile."

Séoul veut poursuivre le dialogue intercoréen pour favoriser la dénucléarisation

SEOUL, 12 mars (Yonhap) -- Le gouvernement cherchera cette année à poursuivre le dialogue avec la Corée du Nord, notamment au plus haut sommet, pour approfondir les relations intercoréennes et aider à faire avancer les négociations sur la dénucléarisation entre Pyongyang et Washington, a annoncé ce mardi le ministère de l'Unification.

"En étroite coopération avec les Etats-Unis, (nous) poursuivrons le dialogue intercoréen pour aider la Corée du Nord et les Etats-Unis à reprendre leurs négociations et aboutir à un accord sur la dénucléarisation et les mesures correspondantes", a déclaré le ministère dans un rapport présentant l'orientation de ses politiques pour cette année.

Le ministère a de même indiqué que le gouvernement continuerait à assurer des "étroites communications entre dirigeants du Sud et du Nord" afin de développer les liens intercoréens et d'instaurer la paix sur la péninsule coréenne.

Après la rupture du sommet de Hanoï entre le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un et le président américain Donald Trump le mois dernier, Séoul a fait part de sa volonté de jouer un "rôle de médiateur" pour favoriser de nouvelles discussions sur la dénucléarisation entre les deux parties et les aider à sortir de l'impasse.

Le président Moon Jae-in et Kim se sont rencontrés en avril, mai et septembre de l'année dernière et sont tombés d'accord pour réduire les tensions et approfondir la coopération dans une variété de domaines.

Séoul prône une intensification des projets transfrontaliers dans le but de créer un cercle vertueux dans lequel l'amélioration des relations intercoréennes favorise le processus de dénucléarisation.

A ce sujet, le ministère a dit que le gouvernement prendrait des mesures préparatoires pour la coopération économique entre les deux Corées.

Notamment, il envisage de relancer les activités du complexe industriel de Kaesong et les circuits touristiques au mont Kumgang, sur la côte est du Nord.

"Pour nous préparer à la reprise du complexe industriel de Kaesong et du programme touristique au mont Kumgang, (nous) prendrons des mesures préparatoires et créerons un (bon) environnement dans le cadre des sanctions internationales", a noté le ministère.

Sur le plan humanitaire, le ministère cherchera à organiser divers types de retrouvailles de familles séparées par la guerre de Corée (1950-1953), allant de rencontres en face à face à des réunions en visioconférence en passant par des échanges de messages vidéo.

Sahara : Bourita ne veut plus de "débats stériles et inutiles"
mercredi 20 mars 2019

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita, a appelé, mardi à Rabat, à "dépolluer l'Union africaine des (...)
lire la suite
La Chine espère que l’Algérie fera avancer son calendrier politique sans heurt
mercredi 20 mars 2019

BEIJING, 19 mars (Xinhua) -- La Chine a annoncé mardi qu'elle espérait voir l'Algérie faire avancer sans heurt son calendrier politique. Le (...)
lire la suite
"Nous avons une sensation de gain de plus en plus forte", disent les Chinois
mercredi 20 mars 2019

Le " Bulletin statistique sur le développement économique et social national 2018 " publié par le Bureau national des statistiques de Chine a (...)
lire la suite
Le nombre d’utilisateurs quotidiens des voitures avec chauffeur et des vélos en libre-service dépasse 10 millions par jour
mardi 19 mars 2019

En tant que nouveaux modes de transport, la réservation de voitures avec chauffeur en ligne et les vélos en libre-service constituent une (...)
lire la suite
L’interdiction du tourisme dans la région centrale du mont Everest favorisera la protection de l’environnement
mardi 19 mars 2019

En décembre dernier, afin de mettre en œuvre les exigences liées à l'opération " Bouclier Vert " et de protéger efficacement l'environnement écologique (...)
lire la suite
Casablanca : Recueillement en hommage aux victimes de Christchurch
mardi 19 mars 2019

Un moment de recueillement a été observé, dimanche à Casablanca, en hommage aux victimes de l'attaque terroriste ayant ciblé deux mosquées dans la (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting