Dernière minute :
DECES DE L’OPPOSANT CONGOLAIS A LA PEAU BLANCHE
Martin Fayulu : « Chalupa était un homme de conviction, un champion de la démocratie »
mercredi 13 mars 2019

L’opposant congolais d’origine portugaise, Pierre-Jacques Chalupa, a rendu l’âme la nuit du lundi 11 au mardi 12 mars dernier à Kinshasa des suites d’un cancer. De la Belgique où il séjourne actuellement, le leader de la plateforme Lamuka, Martin Fayulu Madidi, pleure « un compagnon de lutte, un homme de conviction ».

« Je suis profondément attristé par la disparition de mon frère et compagnon de lutte Jacques Chalupa. C'était un homme de convictions, un oiseau rare dans l’espace politique congolais. La démocratie a perdu un champion. Mes

sincères condoléances à sa famille et ses proches », a écrit Martin Fayulu sur Twitter.

L’honorable Claudel-André Lubaya se souvient de Pierre-Jacques Chalupa comme d’un des citoyens congolais qui ont subi l’injustice et des humiliations en raison de leur idées politiques et de leur combat pour l’instauration de la démocratie et de l’Etat de droit en RDC durant le régime passé.

VICTIME DE L’ARBITRAIRE

« Je salue la mémoire de mon compatriote décédé. Victime de l’arbitraire de la part de l’Etat, les privations et humiliations ont affecté sa santé et la mort l’a emporté. Condoléances à sa famille et à ses compagnons », a t-il indiqué. La mort de Pierre-Jacques Chalupa est accueillie comme une perte immense au sein de son parti politique, Action pour la démocratie et le développement au Congo (ADD), où on estime que l’emprisonnement dont il a été victime en est pour beaucoup.

« Accusé faussement d’usurpation de la nationalité congolaise, Pierre-Jacques Chalupa a été incarcéré pendant plus de deux ans, à la prison de Makala. Il est tombé sérieusement malade pendant son emprisonnement. Depuis lors, il ne s’est jamais remis. A partir de la prison, on avait détecté qu’il avait un début de cancer », a indiqué Prince Epenge, président de l’ADD.

DEBOIRES JUDICIAIRES

L’opposant Chalupa a vu ses déboires judiciaires commencer en 2011, au moment où il quittait l’Alliance de la Majorité présidentielle (AMP), la plateforme qui l’avait fait élire comme député national en 2006 pour aller dans l’opposition.

Il a été poursuivi et condamné en octobre 2012, par le Tribunal de paix de Kinshasa/Ngaliema, à quatre ans d’emprisonnement, pour détention d’une fausse attestation d’acquisition de la nationalité congolaise, d’une fausse carte d’électeur et d’un faux passeport congolais.

Cet acteur politique a été condamné par la suite en 2013 à trois ans de servitude pénale pour faux et usage de faux par la Cour Suprême de Justice. La Haute cour, qui rendait l’arrêt en appel avait réduit d’une année la peine prononcée en première instance.

IL SE DEFINISSAIT TOUJOURS COMME UN VRAI CONGOLAIS

Il a finalement été libéré la même année par une grâce présidentielle de Joseph Kabila. Rongé par le cancer, celui qui faisait désormais partie des opposants les plus farouches au régime, avait depuis lors du mal à se remettre sur la scène politique.

Né en 1948 à Uvira, dans l’actuelle province du Sud-Kivu, à l’Est de la RDC, d’un père portugais et d’une mère Grecque, Pierre-Jacques Chalupa se définissait toute sa vie comme un veritable congolais, malgré le métissage.

Orly-Darel NGIAMBUKULU
Le Général Kasongo s’en va-t-en guerre contre les policiers véreux
vendredi 26 avril 2019

Les éléments malintentionnés de la Police nationale congolaise (PNC), n'auront plus la moindre chance d'opérer impunément dans les rues de la (...)
lire la suite
356 ouvrages remis à l’Agence congolaise de presse
mardi 23 avril 2019

L'Agence Congolaise de Presse (ACP)vient d'acquérir un lot de 356 ouvrages, don de Manzanza et Landu, ses représentants à Bruxelles. Constitué de (...)
lire la suite
Quatre personnes meurent dans une voiture engloutie dans le lac Kivu
mardi 23 avril 2019

Une voiture de marque Rav4 a été engloutie hier lundi 22 avril dans le Lac Kivu. Les quatre passagers, qui se trouvaient à bord du véhicule, ont (...)
lire la suite
Les accidents sur les routes du Kongo-Central ont fait 724 morts en 2018 contre 671 en 2017
mardi 23 avril 2019

Le bureau provincial de la Commission nationale de circulation routière (CNPR) a présenté, le samedi 20 avril dernier, ses statistiques sur le taux (...)
lire la suite
"La Gambie sera toujours aux côtés de la Turquie"
vendredi 19 avril 2019

"La Gambie se placera toujours aux côtés de la Turquie", a affirmé Mamadou Tangara, le ministre gambien des Affaires étrangères. Tangara et son (...)
lire la suite
"Des approximations volontairement organisées pour nuire au Général Gabriel Amisi", réplique son avocat
vendredi 19 avril 2019

Qui cherche la tête du Général Gabriel Amisi Kumba dit Tango Four ?Dans son récent rapport daté du 15 avril courant, l'Ong Global Witness accuse le (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting