Dernière minute :

La Turquie est disposée à aider Kinshasa à éliminer ses déchets domestiques
jeudi 14 mars 2019

La République démocratique du Congo fait face à un problème de gestion des déchets publics. Particulièrement à Kinshasa. La Turquie serait-elle disposée à apporter son expertise s'il arrivait aux autorités congolaises de solliciter son aide dans ce secteur?

En Turquie, les obligations, les compétences et les responsabilités concernant la collecte, le transport et le recyclage des déchets solides domestiques ainsi que l'élimination définitive de ceux-ci, en écartant leurs effets négatifs sur l'environnement et la santé publique, sont définis dans le cadre de la loi de la municipalité n° 5393 et la loi de la municipalité métropolitaine n°5216. D'après ces lois, la collecte des déchets domestiques est de la responsabilité des municipalités. D'ailleurs, le Ministère de l'Environnement et de l'Urbanisation peut accorder un soutien technique pour la collecte, le transport, le recyclage et l'élimination définitive des déchets domestiques, en écartant leurs effets négatifs sur l'environnement et la santé publique. Autrement dit, s'il y aura une demande officielle de la municipalité de Kinshasa dans ce domaine, nos institutions concernées pourraient l'évaluer.

Quelle est la place de l'environnement dans l'agenda du Gouvernement turc ?

Les négativités causées par le changement climatique touchent tous les pays, sans frontières ni régions, y compris la Turquie. Selon le rapport d'évaluation établi par le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), la Turquie, située dans le bassin méditerranéen, est l'une des régions les plus touchées par les conséquences négatives du changement climatique. Dans ce contexte, les effets négatifs du changement climatique se font également sentir dans notre pays et les phénomènes météorologiques extrêmes de ces dernières années ont entraîné de graves pertes économiques, outre les dommages causés à la santé humaine et à l'environnement.

A long terme, la Turquie vise à accroître sa résistance contre le changement climatique au niveau national et régional, non sans besoin d'une échelle provincial des deux systèmes naturels, économiques et sociaux, comprenant chacun une coupe précise avec toutes les parties de la société,notamment les groupes sensibles (les femmes, les personnes âgées, les enfants, les jeunes, les handicapés et les pauvres).

Pour cette raison, des Stratégies d'Adaptation au Changement Climatique Régional et un Plan d'Action pour les sept régions géographiques du paysd'ici 2023 sont en préparation en Turquie. Dans ce contexte, les impacts du changement climatique sur les secteurs (air, qualité de l'eau, l'agriculture, les écosystèmes, cycle de l'eau, énergies renouvelables, urbanisation, infrastructures, tourisme…) seront sélectionnés pour les régions concernées et des analyses de fragilité seront effectués à l'aide de différentes méthodologies et approches.

Ainsi, la politique d'adaptation au changement climatique est élaborée de manière la plus précise et pratique. En outre, en vue de renforcer des activités de l'adaptation au changement climatique localement, des études, qui vont être faites à l'échelle nationale et régionale, seront aussi réalisées à l'échelle provinciale.

Pourquoi la Turquie ne figure-t-elle pas parmi les pays qui ont ratifié l'Accord de Paris de 2015?

La Turquie a signé l'Accord de Paris,mais elle n'a pas encore amorcé les processus juridiques nationaux pour la ratification. Comme on le sait, la Turquie veut occuper une place plus équitable en sortant de la liste des pays listés en Annexe 1 de la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques. La Turquie met ce sujet à l'ordre du jour de la Conférence des Etats parties. Une décision concrète et orientée vers la solution de la Conférence des Etats Parties devrait être prise concernant cette revendication de la Turquie.

Lors du mandat de Fatma Güldemet SARI, l'ancien ministre de l'Environnement et de l'Urbanisation, la Turquie a manifesté son intention d'être l'hôte de la Conférence des Etats parties de la Convention qui aura lieu en 2020. Cette option reste-t-elle toujours en vigueur?

Il n'y a pas de changement de politique au sujet de la demande officielle de la

Turquie d'accueillir la 26ème Conférence des Etats parties de la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques qui aura lieu en 2020. Propos recueillis par Fyfy Solange TANGAMU

Gentiny Ngobila s’oppose au recours à la violence
jeudi 16 mai 2019

Le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka mettent en garde les acteurs commis à l'opération de démantèlement des marchés pirates (...)
lire la suite
Vladimir Poutine applaudit le rapport Mueller prouvant l’absence de "tout complot" Russie-USA
jeudi 16 mai 2019

Poutine a souligné que le rapport Mueller avait confirmé l'absence d'entente entre les États-Unis et la Russie pendant l'élection présidentielle de (...)
lire la suite
Paris appelle à maintenir Moscou au sein du Conseil de l’Europe et à garder ses droits
jeudi 16 mai 2019

Paris exhorte les pays membres du Conseil de l'Europe à appuyer les efforts visant à maintenir la Russie au sein de cette organisation et garder (...)
lire la suite
La Chine ne cédera jamais à la pression extérieure (porte-parole)
jeudi 16 mai 2019

BEIJING, 15 mai (Xinhua) -- La Chine ne cédera jamais à la pression extérieure et a la résolution et la capacité de défendre ses droits et intérêts (...)
lire la suite
Cavusoglu souhaite une UE "plus solidaire" de la Turquie
jeudi 16 mai 2019

Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu souhaite une Union européenne (UE) plus solidaire de la Turquie. Le chef de la (...)
lire la suite
Une tentative d’attentat terroriste visant la Grande Assemblée Nationale de Turquie a été prévenue
jeudi 16 mai 2019

Deux individus qui sont entrés dans la salle des hôtes de la Grande Assemblée Nationale de Turquie, ont tenté de prendre en otage le personnel qui y (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting